En Russie

Anecdotes de la vie de Pouchkine. № 2

Cela est à la connaissance que la barbe ne poussait point chez Pouchkine. Pouchkine en souffrait beaucoup et enviait toujours à Zakharine (l’écrivain russe), chez qui, au contraire, la barbe poussait bien. «Elle pousse chez lui et non pas chez moi» – parlait souvent Pouchkine en montrant Zakharine aux ongles. Et il avait été toujours raison.

Anecdotes de la vie de Pouchkine

жуковскийA.S.Pouchkine, le soleil de la poésie russe, le plus grand poète de tous les temps, avait laissé un grand héritage poètique en russe aussi qu’en français. Le président de la France Jacques Chirac avait traduit en français sa poème en vers «Eugène Onéghine» qui fait en rélité le trésor de la pensée poétique russe. L’expérience de Chirac avait été apprécié par les lecteurs français. La blague sur Pouchkine que je propose, fait sourire des lecteurs à ce que je crois. C’est l’une des blagues composées par Daniil Harms, l’écrivain célèbre du XX siècle, méconnu pendant sa vie.
Donc, Pouchkine était poète et écrivait quelque chose tout le temps. Un jour Joukovsky ( célèbre critique littéraire,  poète) l’avait surpris à l’écriture. Il s’était haut éxclamé : «Bah! Il se trouve que tu es gratteur du papier». Depuis cela Pouchkine l’avait fort aimé et commencé à l’appeler sans façon Joukov.
À suivre
пушкин

Nouveau jeu: QUI et OU?

Les rues de Moscou sont pleines de monuments dédiés aux personnages célèbres de notre histoire. Mais les connaît on vraiment? Parfois c’est bon de se rafraîchir la mémoire. Nous allons donc jouer a un nouveau jeu. Deviner qui est sur la photo et ou il se trouve.

Notre premier personnage célèbre est une femme. Qui est elle? Une cosmonaute? une cantatrice? une cinéaste? une créatrice de mode? une dompteuse d’ours? une traductrice? une espionne? une  une poétesse? et ou se trouve cette statue?

La réponse bientôt, en attendant une chanson.

La mode orientale

C’est la mode d’Orient qui est venue dans la pays de nos jours. C’est de porter les culottes jeans à ceinture posée très bas sur le torse. Cette façon de porter le jean nous procure des grandes incommodités. Premièrement, ça convient mieux aux jeunes filles aux tailles de finesse excellente et aux fesses bien formées, mais de jeunes hommes qui n’ont aucun envie de présenter leurs nombrils à la vue du public en souffrent. Mais le plus grand défaut de ce type de jeans est ce que l’espace libre au niveau de la braguette devient de plus en plus étroit. Ce qui gêne des mouvements et provoque des sensations désagréables. Les hommes me comprennent! Il y a un ou deux magasins qui vendent de jeans de façon traditionnelle qui était venue chez nous de l’Ouest, de l’Amérique du Nord. Ces modèles bon marché et de tissu mou sont très agréables pour la peau…
La chaussure dont le bout est pointu et allongé me gêne également. On dirait que nous soyons les personnages des contes orientales (Mille et une nuit). Cette chaussure est aussi  bon marché, mais elle est si ridicule que je ne me déciderais jamais à la porter…
C’est le voisinage avec la Turquie qui fait tout cela. La mode européenne peu à peu vient chez nous, mais des choses, par exemple, des chandails de haute qualité coûtent très cher.
джинсы

Millergoff

Il existe un palais non loin de Moscou qui ne ferait pas rougir les tsars mais qui de nos jours dans la Russie en crise fait tenir profil bas a son propriétaire. Tellement bas que l’on ne sait pas qui est le propriétaire. Mais on appelle cette propriété Millergoff du nom du president de Gazprom Alexei Miller comme il existe Petergoff (la propriété Pierre Le Grand). Tout est construit avec les matériaux les plus chers que l’on puisse trouver de nos jours.

Pour Visiter Millergoff c’est bien entendu impossible a moins de connaitre le proprietaire inconnu. Mais des photos aeriennes circulent sur le net depuis cet ete. Sur Google Maps les photos sont anterieures a la construction du palais, mais on peut voir son emplacement.

Ce n’est pas la seule propriété de ce type il en existe d’autres en Russie que l’on peut voir plus en détails comme celle-ci.

Affichage electoral

Le 11 octobre Moscou vote pour son assemblée. Difficile d’échapper aux affiches électorales d’abord il y a eu les affiches qui appelaient se déplacer aux urnes, puis celles qui appellent a voter pour le parti.

En réalité c’est complique parce qu’il y a plusieurs partis. Le bon parti, celui qui est au pouvoir qui aime la ville, qui aime les gens, qui tient toujours parole, qui fait un tas d’affaires et qui est comme il faut c’est le parti ou il y a un gros ours blanc au milieu du logo,  c’est le numéro 3.

Les autres partis n’ont pas tellement d’importance et on les voit moins dans l’affichage public. Il y a le parti bleu, celui qui veut achever tout le monde – LDPR–  qui annonce qu’il est le seul choix possible (l’alternative étant de prolonger nos souffrances) , il y a aussi le parti de la faucille et du marteau qui nous invite a regarder la vérité dans les yeux et le parti de la pomme qui annonce qu’il est pour éliminer les embouteillages. Sinon les arbres sont couverts de pommes le long des avenues, mais ça n’a rien a voir c’est seulement plus intéressant.

Les drapeaux aux couleurs de l’ours:

les affiches du marteau et de la faucille:

Les affiches du LDPR:

Les affiches de la pomme:

Et les pommes qui tombent: