Archives mensuelles : décembre 2010

Arnaques par SMS

On a souvent des surprises avec le téléphone portable. Des messages étranges qui nous demandent de payer pour x raisons, des appels au milieu de la nuit tout aussi étranges pour payer un crédit, donner de l’argent à son fils… même si on a pas de fils ou de crédit. Que faire? prévenir la police ou les opérateurs de téléphone? Tout le monde les prévient et cela fait des années que ces arnaques durent.

Comment répondre? voilà la réponse appropriée suggérée par un internaute.

Le message: Maman j’ai des problèmes. Verse absolument 950 roubles sur le numéro 905 536 85 81. Je t’explique tout à la maison.
La réponse: Tu n’es plus mon fils. Va en prison espèce de brute et de cancre. Tu tiens bien tout de ton débile de père! Soit maudit!


Via love Sait.

Techcrunch à Moscou

La semaine dernière se tenait la première conférence Tech Crunch in Moscow dans l’ancienne usine de chocolat Octobre Rouge au centre de Moscou. Bien sûr ni Moscou ni Skolkovo ne sont la Silicon Valley mais il se passe des choses dans le monde de l’internet.

La conférence se tenait principalement en Anglais et la vidéo est visible sur le site.

Bien sûr un des investisseurs ont prétendu que rien n’empêchait que des grandes entreprises comme Google ou Facebook soient crées en Russie. Car il y a tout en Russie: les talents, les technologies, l’infrastructure, l’argent… Sauf que les débats ont montré qu’en pratique l’environnement de la Californie est inégalable. Il y a certes quelques business angels éclairés en Russie mais pour l’essentiel les investisseurs russes veulent du hardware bien tangible dans lequel ils investissent eux même pas de l’internet et pas des fonds de capital risque professionels. Et règle générale les investisseurs étrangers ont du mal à venir en Russie, même le rachat de Darberry par Groupon cet été a beaucoup fait parler de lui.

Enfin on ne sait pas grand chose de plus sur la stratégie de Yandex, y aura t il une entrée en bourse ou non? Il y a déjà Yandex en anglais mais ce n’est pas vraiment encore une stratégie internationale, mais la recherche dans d’autres langues que le russe est déjà meilleure. Et comme le fait yandex à son habitude on peut passer tout de suite aux résultats des autres moteurs de recherche en bas de page.

Désordres évités

La situation hier n’était pas évidente à gérer, il y avait le mouvement de lutte contre l’immigration illégale DPNI qui avait essayé d’affoler les Moscovites en parlant de guerre civile.

1) Nous demandons que durant toute la journée du 15 décembre, ne sortent pas de leur appartement – les femmes, les enfants et personnes âgées de nationalité russe.
2) Nous invitons les hommes russes, à ne pas sortir dans la rue sans moyen de défense.
3) Nous réclamons que le pouvoir fédéral prenne les mesures nécessaires pour protéger la population russe dans la capitale. En cas de tolérance criminelle par le pouvoir fédéral, les Moscovites de souche seraient contraints à agir dans des conditions de légitime défense.

En clair le programme c’était le Pogrom. Des nationalistes, en fait beaucoup d’adolescents paumés, étaient donc sortis avec des couteaux, pistolet à air comprimé et autres armes. Et la police a bien fait son travail pour mettre hors d’état de nuire ces hommes surexités. Plus de 1000 arrestations.
(photo Ilya Varlamov)

haïssez vous les uns les autres!

Ceux qui prennent  le métro à Moscou sont familiers avec quelque chose qui n’est pas exactement l’amitié des peuples, des petits autocollants de Narodny Sabor. Devinez donc pour chaque symbole qui il faut haïr:

1. Les alcooliques
2. Les fumeurs
3. Les drogués
4. Les homosexuels
5. Les parasites (c’est à dire les immigrés et les juifs)
6. Les francs Maçons

Bien sûr vous pouvez trouver d’autres interprétations à ces symboles, certains internautes s’y amusent. Par exemple Interdiction de boire du vin de messe, interdiction de vacciner ses enfants, interdiction d’acheter du poulet, détruisez les suceurs de sang (pour les amateurs de Science Fiction qui confondent Narodny Sabor et Nochnoi Dozor), interdiction de poser des problèmes de géométrie.

Sinon le titre est un blague, bien sûr, aimez vous les uns les autres.

10 expressions en Français que chaque russe connait

Les russes ne parlent pas tellement français ni même beaucoup d’autres langues, mais il connaissent néanmoins tous quelques phrases. Quelles sont elles et d’où viennent elles?

  1. Cherchez la femme. C’est une expression utilisée par Alexandre Dumas père, grand auteur français bien connu en Russie dans son roman Les Mohicans de Paris.
  2. Je ne mange pas six jours (je n’ai pas mangé depuis six jours en fait en Français correct) Euro RSCG a d’ailleurs repris la formule pour une publicité assez créative. C’est à l’origine Ilf et Petrov qui ont fait prononcer cette phrase à leurs personnages dans leur très populaire feuilleton les 12 chaises. L’histoire a été ensuite portée au cinéma dans une adaptation universalement connue.
  3. Tout va très bien madame la marquise, la fameuse chanson de Paul Misraki ou plutôt son adaptation Russe Всё хорошо, прекрасная маркиза
  4. l’amour toujours abat-jour ça je ne sais pas d’où ça vient mais c’est de la grande poésie.
  5. Déjà vu: ça veut dire la même chose qu’en français. C’est pas si courrant, en règle générale les mots français ont une autre signification en russe. par exemple une garderobe est un vestiaire, une fourchette est un buffet fait par un traiteur, un buffet n’est qu’un stand de restauration rapide, une fougère est un flute à Champagne, le champagne est une boisson avec des bulles et de l’alcool qui donne mal à la tête…
  6. Tête à tête, Comme il faut, carte blanche: idem
  7. Parlez vous français? question stupide lorsqu’un non francophone la pose très fièrement à un français.
  8. Comon ça va? (comment ça va?) Bonjour, s’il vous plait, merci, au revoir… la politesse française est appréciée en Russie.
  9. Ami cochon: (ami comme cochon) vous vous en doutiez mais les russes sont aussi capables de boire au delà de toute mesure.
  10. Cié la vie (c’est la vie) on est tous philosophes, les anglophones aussi utilisent cette expression.

Si vous pensez à d’autres expressions françaises en Russe, n’hésitez pas à les rajouter en commentaire, j’en ai sûrement oublié pas mal.

<object width= »480″ height= »385″><param name= »movie » value= »http://www.youtube.com/v/H3hfzLCWy6Q?fs=1&amp;hl=en_GB »></param><param name= »allowFullScreen » value= »true »></param><param name= »allowscriptaccess » value= »always »></param><embed src= »http://www.youtube.com/v/H3hfzLCWy6Q?fs=1&amp;hl=en_GB » type= »application/x-shockwave-flash » allowscriptaccess= »always » allowfullscreen= »true » width= »480″ height= »385″></embed></object>

Petit conseil de sécurité

Moscou est une ville tout à fait sûr et les russes n’ont pas peur dans les rues de la capitale, tous les Moscovites vous le confirmeront. Néanmoins par simple mesure de précaution évitez la gare de Kiev mercredi soir, c’est certes un endroit très romantique, un colonne Morris des drapeaux européens, une entrée de métro à la parisienne, un marché au fleurs des plus riches… mais c’est une mauvaise idée parce que suite au Pogrom qui s’est déroulé samedi sous les murs du Kremelin, des agitateurs annoncent un nouveau conflit mercredi 15 décembre à 18h devant le centre commercial Europe.

Il y a soit disant un appel des ressortissants du Caucase qui complotent une manifestation pour montrer qu’il n’ont pas peur des russes. C’est un prétexte bien sûr pour appeler tous ceux qui ont très peur de devenir une minorité dans leur propre pays à venir en découdre. Les motifs et l’origine de la manipulation est d’ailleurs assez claire et n’échapperont aux yeux de personne.

Bref, évitez de passer par là.

Du travail et de la fatigue en France

Le débat – ou l’absence de débat sur les retraites en France- est étrange et renvoit à des idées bien plus anciennes. Qu’est ce que le travail et qu’est ce que la retraite? En France on se définit plus qu’ailleurs par son travail l’absence de travail c’est l’exclusion de la société alors même que celui-ci est souvent perçu comme fatiguant et que l’on ne pense qu’à s’en échapper avec les loisirs et à la retraite. Le mot travailler lui même vient de tripaliare (torturer puis accoucher), alors évidemment avec une telle vision travailler plus, travailler mieux,  ce n’est pas vraiment une priorité. L’amour du travail et des valeurs traditionnelles est même suspect il renvoit au fascisme, au nazisme…

Il y a bien sûr des gens qui sont heureux de travailler en France, par exemple l’illustratrice Chulie mais ce n’est pas encore la norme d’associer travail et plaisir.

Gaïto Gazdanov est un écrivain russe qui connaissait bien la société française pour avoir y longtemps étudié, travaillé et vécu. Dans son livre Chemins nocturnes il explique comment ses différentes expériences de travail salarié l’ont conduit à devenir taxi de nuit pour pouvoir être heureux. Là au moins il était libre et responsable de ce qu’il faisait son travail avait du sens, alors qu’à l’usine ou au bureau son action était absurde et inutile.

Когда я приехал во Францию, меня поразили два слова, которые я слышал чаще всего и решительно всюду: работа, усталость – в различных вариациях. Но те, которые действительно работали и действительно уставали, произносили их реже всего.

Quand je suis arrivé en France, les deux mots que j’entendais le plus m’ont frappés, travail et fatigue. Mais ceux qui travaillent réellement et ceux qui sont réellement fatigués les prononcent le moins souvent.

Il y a les discours et la réalité. Il y a ceux qui se plaignent et ceux qui font quelque chose.

Connaissez vous le choux Magnat?

Le choux Magnat est une spécialité Française, de la Creuse, mais d’origine russe. C’est un choux de grande taille pouvant atteindre près de 15 à 20kg et aux qualités gustatives inhabituelles. L’histoire du choux remonte au milieu du XVIII ieme siècle quand le marquis de l’Estrange rapporta des semences de Saint Petersbourg. Le choux est un peu particulier puisqu’il lui faut 18 mois pour se développer et en particulier passer un hiver entier sous la neige. Le climat de Magnat convenait bien à ce choux et la production fut florissante jusqu’à la première guerre mondiale.

Ensuite la production baissa  du fait de la standardisation des systèmes de distribution et du manque de main d’œuvre masculine dans les villages et faillit être totalement oublié jusqu’à l’intervention de quelques agriculteurs qui sauvèrent cette espèce inhabituelle de la disparition. Aujourd’hui deux fêtes du choux ont lieu au printemps et en automne, et un livre de cuisine/santé est en préparation en collaboration avec la Russie.

(Photo Ici la Creuse A.C.)

Social commerce à la russe

Coordi est magasin de produits de papeterie et d’accessoires de mode basé sur les outils sociaux livejournal, facebook et vkontakte. Vendredi ils organisent leur première journée de d’animation et d’exposition des nouveautés.

La recette est simple pas de boutique physique des produits essentiellement remis en main propre dans le métro ou envoyé en payement à la livraison. Des concours sur internet, de belles photos, des produits originaux et des discussions avec les clients.

Ce qui est amusant c’est de suivre les discussions entre clients et vendeur à travers les commentaires, comme si on était dans une boutique ou au marché. Les discussions aujourd’hui ne sont plus sur l’agora, elles sont sur les outils sociaux.

Et puis après il y a les discussions entre les utilisateurs, les photos de ce que l’on fait du produit. La communauté des utilisateurs russes de moleskine est par exemple très créative.