En Russie

La planete a travers les yeux de Russes

En ces premiers jours véritablement printaniers Moscou accueille la seconde édition de l’exposition « le monde a travers les yeux de Russes« , comme son nom l’indique clairement le concept est très simple: on affiche des photos de la nature peu importe d’où sur terre pourvu que ce soit un citoyen Russe qui ait appuyé sur le déclencheur.  Alors personnellement en ce qui me concerne je n’ai pas bien apprécié la différence, mais pour les organisateurs de l’exposition le passeport du photographe fait tout l’intérêt des photographies. J’irai même jusqu’à dire que des photos de Français, d’américains, de japonnais peuvent ressemble fortement aux œuvres exposées. Il doit s’agir d’un complexe d’inferiorite des Moscovites par rapport au reste du monde, sinon pourquoi choisir un tel thème?

L’an dernier un des photographe n’était autre que le président de la Fédération de Russie, Dmitri Anatolievitch Medvedev, on peut encore voir les photos d’ailleurs sur internet.

Toujours est il que l’exposition est visible près de la place Pouchkine en plein air sur le boulevard Tverskoi jusqu’au 30 juin (derrière la tente de lutte contre l’obésité des jeunes russes).

Avenement de l’Homo Economitus

Il y a une dizaine d’années le romancier Viktor Pelevine écrivait un livre emblématique sur les années 90 et l’avènement de la publicité et de la consommation dans la société russe jusque la épargnée par le monde de la consommation et de la surabondance de choix. Comme a son habitude Pelevine a fait un livre surréaliste et exubérant. Le titre original etait Поколение П. Generation P, P comme Pepsi comme publicité pas comme le premier ministre (qui a l’époque était a Saint Petersbourg). La traduction en français fut Homo zapiens, elle fait bien ressortir le cote publicitaire de cette nouvelle génération d’hommes qui zappent mais qui sont faits de pub.

Depuis quelques années une adaptation cinématographique était en chantier. Elle sort ce mois ci. Vous pouvez voir la bande annonce ici.