En Russie

Serguei Chnourov – Le jour des élections

Voici une chanson issue du film le jour des élections, comédie de 2007 que je vous recommande chaudement pour son humour et sa description de la société russe contemporaine.
Précisons que dans une élection russe on reçoit un bulletin sur lequel il faut mettre une croix dans la case du candidat que l’on choisit et qui doit être dument tamponné. Autrefois il y avait de très nombreux candidats et une case pour voter contre tous si toutefois aucun des candidats ne convenaient aux yeux de l’électeur. Depuis ce choix a été réduit et la case contre tous a disparu. Il est question actuellement de laisser un plus grand nombre de candidat se présenter et rétablir la case contre tous, puisque les votes qui ne peuvent s’exprimer dans urnes s’expriment dans la rue. Le président  Medvedev et le futur président Poutine préparent des réformes dans ce sens.
Précisons aussi que ce qu’on appelle bouc en Russe ce sont des connards. Et ce qu’on appelle pédés ce sont des enculés.
Précisons enfin que ce film concernait une élection régionale pour le poste de gouverneur, élection supprimée par Poutine mais que le futur président n’exclue pas de rétablir moyennant un mécanisme supplémentaire de nomination des candidats.

Paroles Сергей Шнуров – Выборы -Les élections
Сижу, не пью уже с утра,
На завтра будут выбора,
Я должен быть предельно трезв,
Чтобы в графу поставить крест.
Эй, пойду голосование!
Дружок принес в кармане грамм,
А я готовлюсь к выборам,
Не буду нюхать нихера,
Чтоб не сорвались выбора.
Эй, пойду голосованиеИ вот настал великий день,
Мне дали в руки бюллетень.
Беру и ставлю крестик – эх,
Я голосую против всех.
Эй, с козлами не играю!
Эй, я вас не выбираю!
Эй, идю голосование!
Выборы, выборы, кандидаты – пидоры!!!
Je reste assis, je ne bois pas depuis ce matin,
Demain il y aura les élections,
Je dois être très sobre,
Pour mettre une croix dans la case.
Hé, vais voter!
Mon ami a pris dans sa poche des grammes
Et je me prépare pour les élections,
Je ne vais pas sniffer,
Pour ne pas tout faire rater.
Hé, je vais voter
Et puis vint le grand jour,
On m’a donné entre les mains un bulletin.
Je prends et mets une croix – hé,
Je vote contre tous.
Hé, je ne joue pas avec les boucs!
Hé, je vous choisis pas!
Hé,  je vais aux élections!
Élections, élections, les candidats – c’est des pédés!

Enfin signalons la traduction de Lësha qui respecte les rimes.

Je suis à jeun dès le matin,
Pasque les élections, c’est demain !
Je dois être comp’ètement sobre
Pour mettre les croix dans le bon ordre.

Hééé-hey, le vote va suivre son cours !
Hééé-hey !

Un pote s’amène avec un gramme de blanche,
Mais l’élection, c’est ce dimanche !
Je sniff’rai rien de toute façon,
Pour pas planter les élections !

Hééé-hey, les citoyens prennent conscience !
Hééé-hey !

Et le grand jour arrive enfin :
On me refile un bulletin !
Et sans hésiter une seconde…
J’mets un grosse croix contre tout le monde !

Hééé-hey ! J’joue pas avec des enfoirés !
Hééé-hey ! Jamais j’vous élirai !
Hééé-hey ! Le vote suit son cours…
Hééé-hey !

Élections, élections,
Les candidats sont des gros cons !

I want you to (vote for) me

Vladimir Poutine nous aime tous et pour les élections la chanson qui fait chauffer les dance floors, c’est bien sur « Je veux que tu votes pour moi » mais regardez plutôt:

Paroles -Я хочу, чтоб ты вы**ал меня!
я хочу чтоб о власти ты говорить не смел
я хочу чтоб терпел ты жкх беспредел
ты поставишь мне галочку в эту весну
это ты мне обязан
я поднял страну
и вывез нефть из России беспокоясь о вас
нефть горючий материал хранить опасно сейчас
ну и газ надо срочно везти на покой
Вы прикиньте если то все взорвется под землей
я хочу чтоб ты выбрал меня
я хочу чтоб ты выбрал меня
я хочу но и в принципе мне всё равно
президент я буду давно решено
я хочу чтоб ты поклонялся мне
я вернусь и лучше всем быть на моем стороне
унижений чиновника
будут все ждать
свои деньги нам опят ты должен в очереди стать
отнимаем без меры деньги ваших врачей
наши жопы важнее этих людей жалких
старики пусть рыдают чтобы каждый страдал
что пропащий сын учитель и не чиновником стал
Я хочу, чтоб ты выбрал меня!
Я хочу, чтоб ты выбрал меня!
я хочу но и в принципе, мне всё равно
президент я буду давно решено
Дископутин
Медиаагенство
принимает наркотики заказы участие в выборах
лучшие цены на фальсификацию выборов
Je veux que tu n’oses pas parler du pouvoir
Je veux que tu supportes les problèmes de logement
Que tu me mettes aux commandes ce printemps
C’est toi qui a une dette envers moi
J’ai relevé le pays
et emporté le pétrole Russe sans me soucier de vous
Le pétrole с’est dangereux de le stocker c’est des matières combustibles
et le gaz il faut d’urgence à l’exploiter
Des fois que sous la terre tout explose
Je veux que tu votes pour moi
Je veux que tu votes pour moi
Je veux, mais en principe, je n’en tape
Président, je serai, c’est déjà décidé depuis longtemps
Je veux que tu te prosternes devant moi
Je serai de retour et vaut mieux pour toi que tu sois de mon côté
fonctionnaire humilié
tout le monde attendra son argent de nous
tu devras faire la queue
On fera des coupes démesurées dans l’argent de vos médecins
Notre cul est plus important que ces gens pitoyables
Que les vieillards pleurent! que tout le monde souffre!
que le fils disparu soit devenu enseignant et pas fonctionnaire
Je veux que tu votes pour moi!
Je veux que tu votes pour moi!
Je veux, mais en principe, je m’en tape
Président, je serai, c’est déjà décidé depuis longtemps
Disco-Putin

Prived Medved!

La chanson du jour reprend le fameux Privied Medved de 2007, mais lui ajoute une dimension politique, oui depuis le président de la fédération de Russie s’appelle Medvedev Dmitri Anatolievitch. Bien que le protocole pour s’adresser au président soit assez rigide en Russie, internet bouscule les moeurs et le président publie des photos non professionnelles avec Twitter et on peut chanter du rap en l’apostrophant ainsi.
Sur un air de rap bon genre on peut écouter un message politique, il y a plusieurs voix Vassia Oblomov, chanteur, Xenia Sobtchak, fille de l’ancien maire de Saint Petersbourg et figure médiatique dont le role dans la contestation actuelle est bien résumé par Anna Colin Lebedev et enfin Leonid Parfenov est un journaliste autrefois très populaire mais qui n’a pas su s’autosensurer, écoutez plutot:

Paroles -Prived Medved!
Вася Обломов:

Дмитрий Анатольевич, нам Вас жалко,
За олигарха вступилась Пугачева Алка,
А Ваших сторонников след простыл.
Вот российский народ про Вас и забыл!
Все обсуждают премьер-министра –
Уйдет он медленно или быстро?
Народ на митингах топчет снег,
А Вас как будто бы больше нет!

Ксения Собчак:
Вот выступили бы на Поклонной горе
Или на Сахарова в декабре,
Сказали бы свое слово публично,
А премьер-министру можно и лично
О том, что думает наш президент,
За Вас же голосовал огромный процент!
Как победить коварный Госдеп?
Страна в смятении, а Вас все нет!

Леонид Парфенов:
Мы писали Вам в Твиттер,
Но Вы молчали!
В Фэйсбуке писали –
Вы не отвечали!
Дмитрий Анатольевич, дайте ответ:
Есть оранжевая угроза иль нет?
СтОит бояться отката назад,
Системного кризиса, попадания в ад?
Взрывов домов, коварных чеченцев,
Доку Умарова, нападения немцев?
Как нам понять без Вашего слова:
Нужен нам Вова или не Вова?
Неужто Путин нас всех спасет?

Вася Обломов:
Сказали бы честно, что Вас не е*ет,
Что тихо стояли Вы у руля
И нами не правили даже и дня.

Леонид Парфенов:
Мы все про Вас знаем, мы видим насквозь,
Что были мы вместе, что будем мы врозь.

Вася Обломов:
Никто и не думал Вас оскорблять,
но, Дмитрий Анатольевич, даже бл*дь
Сейчас печется о судьбах страны!
Выборы были, и они странны.

Леонид Парфенов:

Даже стрелки часов не повернуты вспять,
Путин вернется, повернет опять.
Хоть раз бы сказали нам всем от души!
Вместе: Поговори же с нами, не в Твиттер пиши!

Вася Обломов:
Полиция осталась ментами по сути,
А в Ваших речах, помимо мути,
Нет ни слова на злобу дня –
Дмитрий Анатольевич, так нельзя!

Леонид Парфенов:
Потом напишут: «Мол, был молодцом,
Президент России с человеческим лицом.
Сидел 4 года, решений не принимал,
Освободил кресло, в Сколково преподавал».

Вася Обломов:
Успел вроде как предложить реформы
Но, кроме дебильной полицейской формы,
Ничего после оставить не смог.
Оно и понятно – всего один срок.

Ксения Собчак:
Спасибо, что не спамил!
Спасибо, что не бот!
И подпись: « С уважением,
российский народ ».

Vassia Oblomov:

Monsieur le Président, nous sommes désolés pour vous,
Alka Pugacheva ait défendu l’oligarque
Et que vos partisans aient disparu.
Et voilà le peuple russe vous a oublié!
Tout le monde parle du premier ministre –
Est ce qu’il s’en ira lentement ou rapidement?
Les gens aux meeting foulent la neige la neige,
C’est comme si vous n’étiez plus là!

Ksenia Sobtchak:
Vous auriez pu marcher au mont Poklonnaïa
Ou sur l’avenue Sakharov en décembre,
Et faire un discours en public,
Et au premier ministre vous auriez pu personnellement
dire ce que notre président pense,
Un pourcentage énorme a voté pour vous!
Comment vaincre le perfide département d’Etat?
Pays est dans le désarroi, et de vous toujours pas!

Leonid Parfenov:
Nous vous avons écrit sur Twitter
Mais vous avez gardé le silence!
Et sur facebook on vous a écrit –
Vous n’avez pas répondu!
Dimitri Anatolevitch, donnez une réponse:
Il y a une menace orange ou pas?
C’est la peine d’avoir peur de faire marche arrière?
Une crise systémique, la chute en enfer?
Des explosions d’immeubles, des Tchétchènes rusés
de Dokou Oumarov, d’une agression Allemande?
Comment savons-nous, sans vos paroles:
Nous avons besoin de Vova ou non?
Sûrement que Poutine nous sauvera tous?

Vassia Oblomov:
Diriez vous honnêtement que vous n’avez n’êtes pas fait ***,
De rester tranquillement aux commandes
Et de ne pas nous diriger même un seul jour.

Leonid Parfenov:
Nous savons tout sur vous, nous voyons clairement
Que nous étions ensemble, et que nous allons être séparés.

Bob Oblomov:
Personne n’a pensé vous insultez,
Mais Dimitri Anatolevitch, pu**in
Maintenant il faut se soucier du sort du pays!
Les élections ont eu lieu, et elles étaient louches.

Leonid Parfenov:
Même les aiguilles de l’horloge n’est se sont pas inversées,
Poutine sera de retour, ça tourne toujours.
Au moins une fois vous nous auriez parlé du fond du cœur!
Ensemble: Parle-nous, n’écris pas sur TWITTER!

Bob Oblomov:
La police est demeuré essentiellement de la ficaille
Dans vos discours, en dehors du vague
Il n’y a pas de mot sur le thème de la journée –
Dimitri Anatolevitch, c’est pas possible!

Leonid Parfenov:
Ensuite, on écrira: «On dit, qu’il y a eu un jeune
Président de Russie avec un visage humain.
Il a siégé 4 ans, de décisions il n’a pas prises,
Il a laissé le siège vacant et a enseigné à Skolkovo  »

Bob Oblomov:
Il semblerait qu’il ait réussi à suggérer des réformes
Mais au-delà des uniformes débiles pour les policiers,
Il ne pouvait aucunement rester.
Il n’a fait qu’un mandat en tout et ça ce comprend.

Ksenia Sobtchak:
Merci, de ne pas nous avoir spammé!
Merci de ne pas nous envoyer de bot!
Et la signature: « cordialement
le peuple Russe »