Archives mensuelles : novembre 2012

Thèse sur le rock en URSS et en Russie

Le centre d’études slaves annonce qu’une thèse sera soutenue mercredi prochain à Paris par  Anna Zaytseva sur un sujet que nous abordons souvent sur ce blog, le rock russe et plus précisément une sociologie de ses intervenants, des lieux et des pratiques dans la capitale du nord entre 1970 et l’an 2000.

Elle aura lieu le 5 décembre à l’EHESS, dans la salle du conseil B, R -1, bât. Le France (190-198 avenue de France 75013 Paris), de 14 h à 18 h.

 Directeur : Alain BLUM, Directeur d’études (EHESS)
 Composition du jury :
 Myriam Désert, Professeur à l’Université Paris-Sorbonne
 Vincent Dubois, Professeur à l’Université de Strasbourg  et à l’Institute for Advanced Study (Princeton)
 Gilles Favarel-Garrigues, Chargé de recherches CNRS (CERI-Sciences Po)
 Laurent Thévenot, Directeur d’études (EHESS)
 Larissa Zakharova, Maître de conférences (EHESS)

En Quête d’Altérité : pour une sociologie des acteurs, lieux et pratiques de la scène rock à Léningrad / Saint-Pétersbourg dans les années 1970-2000.
Résumé : Le rock émerge en URSS en tant que « forme culturelle contestable », dont la pratique est soumise à une gestion différentielle et aléatoire par les institutions soviétiques. Les façons de légitimer le rock, adoptées par ses acteurs dans les années 1970 et 1980 accusent une évolution liée à la fois à la dynamique internationale du genre, et à la contrainte nationale (propre au « régime » et à la culture soviétique officielle). L’oscillation du milieu rock à Léningrad entre les deux univers, induit des modes originaux d’adaptation et permet une forme d’autonomie aux acteurs. Se trouvant dans l’épicentre des luttes politiques de la Perestroïka et consommé en masse, le rock redevient en Russie post-soviétique, une pratique plutôt minoritaire. De nouvelles figures de la création, inspirés des courants émergents et en rupture avec les modèles anciens de légitimité et d’altérité, se déploient, à Saint-Pétersbourg, à travers les clubs, établissements inédits pour la Russie, calqués sur leurs homologues occidentaux mais accusant des dynamiques propres. S’affirmant d’abord comme « underground » et  instance de reconnaissance confidentielle de musiciens (faisant partie alors du même microcosme), les clubs, sous l’emprise des processus de marchandisation, dès la fin des années 1990, redéfinissent leurs priorités et s’éloignent de ce rôle originel. Ils imposent de nouvelles contraintes aux musiciens. Ce processus restructure en profondeur les milieux de la scène locale,  appréhendés dans la thèse tant à travers les archives et publications diverses, que par à un travail continu de terrain, bénéficiant d’une ouverture comparative.

Melnitza: Chat blanc

Melnitza: Chat blanc
Обернусь я белой кошкой,
Да залезу в колыбель.
Я к тебе, мой милый крошка,
Буду я твой менестрель.

Буду я сидеть в твоей колыбели,
Да петь колыбельные,
Чтобы колокольчики звенели,
Цвели цветы хмельные.

Обернусь я белой птицей,
Да в окошко улечу,
Чтобы в ясно небо взвиться
К солнца яркому лучу.Будут с неба литься звонкие трели,
Трели все весенния,
Чтобы колокольчики звенели,
Цвели цветы хмельныя.

Обернусь я человеком,
Да вернусь к себе домой,
Да возьму тебя на ручки,
Мой хороший, мой родной.

Обернусь я белой кошкой,
Да залезу в колыбель
Я к тебе, мой милый крошка,
Буду я твой менестрель.

Буду я сидеть в твоей колыбели,
Да петь колыбельныя,
Чтобы колокольчики звенели,
Цвели цветы хмельныя.

Je me me change en un chat blanc
Et je me faufile dans le berceau.
Je suis venu à toi, mon doux bébé,
Je serai ton ménestrel.

Je resterai dans ton berceau,
Oui  chanter dans le berceau,
Pour les cloches sonnent
Que les fleurs enivrantes fleurissent.

Je me transforme en un oiseau blanc,
Oui je volerai par la fenêtre,
Pour que le ciel se dégage
Vers un rayon de soleil éclatant.

Du ciel se répandront des trilles sonores,
Des trilles tout le printemps,
Pour les cloches sonnent
Que les fleurs enivrantes fleurissent.

Je me changerai en humain
Oui, je retournerai chez moi,
Oui, je te prendrai dans les bras
Mon  joli , mon chéri.

Je me me change en un chat blanc
Et je me faufile dans le berceau.
Je suis venu à toi, mon doux bébé,
Je serai ton ménestrel.

Je resterai dans ton berceau,
Oui  chanter dans le berceau,
Pour les cloches sonnent
Que les fleurs enivrantes fleurissent.

 

Salon du livre Non-Fiction

En ce moment se déroule à Moscou le salon du livre Non-Fiction, à la maison des artistes, au centre de Moscou. L’invité d’honneur est l’Allemagne qui un pays qui a des relations privilégiés avec la Russie. Mais d’autres pays sont bien sûr présents, notamment la France. Le programme de la présence Française est ici. On remarquera la présence Samedi de Sylvain Tesson qui vient de publier un carnet de voyage illustré au doux nom de Sibérie ma chérie et qui prépare un voyage sur les traces de la retraite de Russie de Napoléon dans la neige et en sidecar ural.

Pilot: Kochka

пилот кошка – Pilot: Kochka
Кошка в клетке смотрит на крыши
Чуть выше, где рисуют узоры провода,
Вниз, где бегают мыши
И что-то обычно кидают из окна,
И лай собак все тише и тише.Кошка в клетке жмурится хитро
И точит когти о прутья,
Где-то родные задворки
И шипение старой конфорки,
Где-то весна,
И снова рыбой полна река.
Un chat dans une cage regarde le toit
Juste au-dessus les fils dessinent des arabesques
Vers le bas où les souris courent
Et quelque chose est habituellement jeté par la fenêtre,
Et les aboiements des chiens de plus en plus calmes.Le chat en cage cligne des yeux d’un air malin
Et aiguise ses griffes sur les barreaux,
Quelque part les arrières cours natales
Et les sifflements d’une vieille plaque de cuisinière,
Quelque part c’est le printemps,
Et à nouveau la rivière est pleine de poissons.
 Припев:
И может даже лучше,
Что не знает она,
Что не доживет до утра.Кошке в клетке нет дела до птиц,
Ни голубей, ни синиц
Не тронет она никогда
И будет всегда
Умыта, согрета, сыта и никогда
Голодного « мяу » не будет спето.Кошку в клетку поймали петлей,
А завтра ее на убой
Снесут те самые руки,
Что кормили ее, грели в мороз
И так усердно спасали от скуки.
Refrain:
Et peut-être encore mieux
Ce qu’il ne sait pas,
Qu’il ne va pas vivre jusqu’au matin.Le chat dans une cage ne se soucie pas des oiseaux
Ni des pigeons, ni des mésanges
Ne le touchez jamais
Et il sera toujours
Propre, chaud, rassasié et ne
Chantera jamais de « miaou » affamé.

Le chat est pris dans une cage
Et demain il sera exécuté
Le porteront les mêmes mains
Qui l’ont nourri et réchauffé dans le froid
Et qui l’on sauvé avec zèle de l’ennui.

Припев:
И может даже лучше,
Что не знает она,
Что не доживет до утра.А где-то по бакам железным
Сестренки в полиэтиленовой пленке
Путаясь ищут картошку, кусок рыбы
И кроят матом сытую кошку
И снова видят цветные сны.
Refrain:
Et peut-être encore mieux
Ce qu’il ne sait pas,
Qu’il ne va pas vivre jusqu’au matin.Et quelque part le bacs de fer
Les petites sœurs dans un film plastique
Cherchent en s’embrouillant des pommes de terre, un morceau de poisson
Et inondent d’insultes le chat bien nourri
Et voient à nouveau des rêves colorés.

 

Tchaif: En liberté (le chat)

ЧайФ – На воле
Я смотрю, как ходит по забору кошка,
Я играю на губной гармошке,
Я доволен – я опять на воле.
Ты бросила на кухне немытую посуду,
Ты крикнула в дверях: « Не хочу, не буду! »Соберу на вечер брошенных друзей,
Их сто лет не видел, я все время только с ней,
А друзей все меньше, посидим как прежде.
Утром скажут женам, что, мол, развели мосты,
Только б не вернулась ты.

Но я решил оставить все как есть,
Не навсегда, конечно, а хотя бы дней на шесть.
Ну, а если до субботы все проблемы и заботы
Я с тоски завою, да и ты поймешь,
Что меня ты любишь и назад ко мне придешь.

Я смотрю, как ходит по забору кошка,
Я играю на губной гармошке,
Я доволен – я опять на воле.

Je regarde comment un chat marche sur une clôture,
Je joue de l’harmonica
Je suis heureux – je suis de nouveau en liberté.
Dans la cuisine, tu as jeté la vaisselle sale
Tu as crié aux portes: «Je ne veux pas, je ne ferai pas! »Je réunirai à une soirée les amis abandonnés
Je ne les aurais pas vu d’une centaine d’années, j’étais tout le temps seulement avec elle,
Et moins d’amis, on s’asseoit un peu comme avant.
Au matin on dira aux femmes que, à ce qui se dit les ponts sont jetés,
Si seulement tu n’étais pas rentrée.

Mais j’ai décidé de tout laisser tel quel,
Pas pour toujours, bien sûr, mais au moins six jours.
Eh bien, si subsistent d’ici samedi tous les problèmes et préoccupations
J’hurerai de trisstesse et tu comprendras
Que tu m’aimes et que tu reviendras vers moi.

Je regarde un chat marcher sur la clôture,
Je joue de l’harmonica
Je suis heureux – je suis de nouveau à libre.

 

Flёur – Les chats chauds

Flёur est un collectif musical qui nous vient d’Odessa en Ukraine, cette chanson sur les chats exprime bien le réconfort que nous apporte les chats quand l’hiver arrive. Leur style musical, d’heavenly voices (voix féminines célestes), n’est pas vraiment russe et cela est un peu inabituel à l’écoute mais le résultat est très agréable.
Les chats chauds sont donc de saison, rappelez vous-en!

Flёur – Тёплые коты
Зима так холодна,
Так бесприютна и бела,
Скоро будет неизбежный
Дефицит тепла,
Начнём спасаться мы
От этой тепло-нищеты,
Значит, снова будут в моде
Тёплые коты.

Будем гладить всех мурчащих,
Тёплых, сонных, настоящих,
Запуская руки в меховые животы.
Переменчивы все вещи
В странном мире человечьем,
Постоянны мягкие,
Мурчащие коты.

Все бегут домой
С холодных улиц и пустых,
Значит, снова будут в моде
Тёплые коты.
Тёплые коты
Летят по небу облаками,
Мысли переполнены
Мурчащими котами.Когти могут впиться в ногу,
Но нога, поверь, не сердце,
Кошки так не ранят,
Как людишки иногда.
Тёплый кот меня утешит,
Ляжет на больное место
И усну я, обнимая
Тёплого кота.

Приходи играть,
Хозяйкин свитер обшерстить,
Книжку растерзать,
Об кресло когти поточить.
Приходи ко мне
Из мира странных зимних снов,
Плюнь на предрассудки,
Разбуди своих котов.

Будем гладить всех мурчащих,
Тёплых, сонных, настоящих,
Запуская руки в меховые животы.
Переменчивы все вещи
В странном мире человечьем,
Постоянны мягкие
Мурчащие коты

Когти могут впиться в ногу,
Но нога, поверь, не сердце,
Кошки так не ранят,
Как людишки иногда.
Тёплый кот меня утешит,
Ляжет на больное место
И усну я, обнимая
Тёплого кота.

L’hiver est si froid,
Si sans logi et si blanc,
Bientôt il y aura un inéluctable
manque de chaleur,
Nous commencerons à nous sauver
De cette indigeance de chaleur,
Cela veut dire que bientôt seront à nouveau à la mode
Les chats bien chauds.

Nous caresserons tous les ronronnants,
Chauds, somnolants, authentiques,
En glissant les mains sur les ventres de fourrure.
Toutes les choses changeantes
Dans l’étrange monde des hommes,
Pepétuellement doux,
Les chats sont ronronnants.

Tout le monde se presse chez soi
Depuis les rues froides et désertes
Pour rentrer chez eux,
Cela veut dire que bientôt seront à nouveau à la mode
Les chats bien chauds.
Les chats chauds
Volent dans le ciel comme des nuages,
Les pensées sont remplies
De chats ronronnants.

Leurs griffes peuvent s’enfoncer dans une jambe,
Mais la jambe, crois-moi, n’est pas le coeur,
Les chats ne font pas mal
Comme le font parfois les gens.
Le chat tout chaud me consolera,
Il s’allongera là où j’ai mal
Et je m’endormirai, en serrant dans mes bras
Le chat tout chaud.

Viens jouer,
Griffer le pull de ton maître,
Mettre en pièces un livre,
Faire tes griffes sur le fauteuil.
Viens me voir
Depuis le monde des étranges rêves d’hiver,
Moque-toi des préjugés,
Réveille tes chats.

Nous caresserons tous les ronronnants,
Chauds, somnolants, authentiques,
En glissant les mains sur les ventres de fourrure.
Toutes les choses changeantes
Dans l’étrange monde des hommes,
Pepétuellement doux,
Les chats sont ronronnants.

Leurs griffes peuvent s’enfoncer dans une jambe,
Mais la jambe, crois-moi, n’est pas le coeur,
Les chats ne font pas mal
Comme le font parfois les gens.
Le chat tout chaud me consolera,
Il s’allongera là où j’ai mal
Et je m’endormirai, en serrant dans mes bras
Le chat tout chaud.

 

Le chat de Medvedev


S’offrir des cadeaux est un acte traditionnel pour les chefs d’états qui entretiennent de bonne relations et parfois ils s’offrent des animaux domestiques. Ainsi la semaine dernière le premier ministre Russe a offert à l’ancienne présidente finlandaise un chaton de la race Nevskaya Mascaradnaya (comme le chat qu’il possède lui même). Chose curieuse la séance photo s’est faite à table si bien que la presse n’a pas la photo du chat avec les chefs d’état, mais simplement Dimitri Medvedev qui tend à Tarja Halonen un tirage papier de la photo du chat.

Crematorium: Chatte sexy

Le groupe Crematorium est l’un des plus fameux des années 80/90 et la chanson Sexualnaya Kochka compte parmi les plus célèbres du groupe.

Крематорий (Crematorium) – Сексуальная кошка
Фрегат твоей мечты раздавили льды давным-давно.
И незначительным стало то, что было когда-то главнее всего.
И теперь от гнетущей тоски ты ищешь в звездной ночи
Ветер нового счастья, ветер новой любви.Сексуальная кошка на облаках, блаженная фея добра.
Ласкающей звезды я вижу тебя на небе.
La frégate de tes rêves fut écrasée par les glaces il y a bien longtemps.
Et le petit détail insignifiant est devenu à moment donné capital.
Et maintenant, d’une angoisse oppressante tu cherches dans la nuit étoilée
Le vent d’un nouveau bonheur, le vent d’un nouvel amour.Chatte sexy dans les nuages,
Bonne fée bienheureuse.
Carressant les étoiles je te laisse dans le ciel.
Свое уставшее тело ты освежаешь водой мертвых морей,
Твоя душа как музей гениальных издели и редких вещей.
И я хотел бы остаться с тобой, но твое жилище – проклятый дом,
Его величество дьявол поселился наверное в нем,Сексуальная кошка на облаках, блаженная фея добра.
Ласкающей звезды оставляю тебя на небе.
Ton corps fatigué,tu rafraîchis à l’eau de la mer morte,
Ton âme est comme un musée génial fait de choses rares.
Et je voudrais rester avec toi, mais ton habitation est un maison maudite
Sa majesté le diable s’y est probablement installée,Chatte sexy dans les nuages,
Bonne fée bienheureuse.
Carressant les étoiles je te laisse dans le ciel.

 

Le cochon Piotr sur son tracteur

Dans mon billet sur le chat de Medvedev on pouvait se demander ce que faisait le chat sur un tracteur. Cela fait référence à une histoire pour les enfants revue par la culture internet Le cochon Piotr sur son tracteur.

Attention comme bien souvent dans la culture geek c’est dépourvu de bon goût et de correction. Mais cela illustre bien un phénomène qui est dans l’inconscient russe, je dis bien l’inconscient car la réalité est à nuancer comme le souligne à juste titre Alexandre Letsa: nous ne sommes pas face à un afflux massif de russes fuyant des désordres dans le pays, c’est exactement le contraire. La Russie traverse une « stabilité » remarquable, en revanche il existe un large exil des capitaux mal aquis vers les paradis fiscaux et un investissement massif de cette « élite off-shore » en Occident. Ce mépris evers leur pays, leurs concitoyens et leur manque de scrupules est exprimé dans la chanson du petit cochon. A l’origine il s’agissait seulement d’une histoire pour les enfants, mais ensuite le personnage et son histoire ont été repris dans des illustrations détournées. Pour finir il a donné lieu à une chanson. La traduction n’est pas littérale vu le niveau d’argot employé dans les paroles.

Le cochon Piotr sur son tracteur
Спиздив сраный трактор,
Съёбую из Рашки,
Поросенок Пётр
В беленькой рубашке.
Я уеду нахуй,
Я съебусь отсюда.
Спиздив сраный трактор,
Я увижу чудо.
У меня вне Рашки
Будет много тёлок,
Это тут Свинья я,
А там – Поросёнок.
Там меня полюбят
За мою рубашку
И за то, что трактор
Спиздил я из Рашки.
Спиздив сраный трактор,
Съёбую из Рашки,
Поросенок Пётр
В беленькой рубашке.
Ayant piqué un tracteur de merde,
Je me casserai de cette pédération de
Russie,
Je suis le petit cochon Piotr,
je porte une chemise blanche.
Je me casserai putain de bite!
Je me casserai d’ici,
Ayant piqué un tracteur de merde,
Je vais voir une merveille.
En dehors de la PédéRussie
je vais avoir un tas de gonzesses,
C’est ici que je suis un cochon,
là bas je serai un joli porcinet.
Là bas je serai aimé pour ma chemise
Et pour le fait que j’ai piqué
le tracteur de la PédéRussie.

Ce sujet de NTV revient sur le phénomène.