En Russie

Rabfak: Notre maison de fou (vote Poutine)

Je me rends compte que je n’ai pas mentionné une chanson qui fut un hit de youtube l’an dernier « Notre hôpital psychatrique » du groupe rabfak. Je vous laisse libre de l’interprétation de la chanson mais visiblement elle touchait juste étant donné son succès en ligne. Les images de la vidéo typiquement russes sont peut être pour beaucoup dans le phénomène viral.
Un nouvel album est en préparation et devrait se financer par Crowdsourcing (visiblement ce n’est pas le complot Judéo-Maconnique qui finance la musique contestataire).
Précisons quelques noms qui soutiennent le président et qui ne sont pas forcément connus sur la scèene internationale
– Zverev  est visagiste et coiffeur
Macha Raspoutina est chanteuse
Friske est une actrice et chanteuse
Et enfin Jigourda est un acteur et chanteur.

Наш Дурдом
Я сегодня спросил на обходе врача,
Почему у нас нет от палаты ключа,
Почему в голове и в бюджете дыра,
Почему вместо завтра сегодня вчера.
Пусть расскажет нам доктор про нефть и про газ,
Кто их продал пиндосам, какой пидарас,
Кто отнял у народа газпром и лукойл,
Нет ответа, а на тебе, в жопу укол.Все так сложно, все так запутано,
Но разбираться некогда, брат.
Наш дурдом голосует за Путина,
Наш дурдом будет Путину рад.Из розетки я принял секретный сигнал,
Говорят, что в больнице весь нал и безнал.
Но завхоз отожрался, а я похудел,
Где же, где же ты, вождь, прекрати беспредел.
Я писал в белый дом, что тут вор на воре,
Что массоны хотят меня сжечь на костре,
Что кругом разгильдяйство, распил и раскол.
Нет ответа, а на тебе, в жопу укол.

 

Aujourd’hui à la ronde, j’ai demandé au docteur
Pourquoi on n’avait pas les clefs de la chambre,
Pourquoi on a un trou dans la tête et dans le budget,
Et pourquoi au lieu de demain aujourd’hui c’est toujours hier.
Que le docteur nous parle du pétrole et du gaz
Qui leur a vendu à ces amerloques, un sale pédé,
Qui prive le peuple de Gasprom and LUKoil?
T’as pas de réponse, et voilà pour toi, une seringue dans le cul!Tout est si difficile, tout est si embrouillé,
Mais on a pas le temps de tout démêler, mon frère,
Notre hôpital psychiatrique va voter Poutine,
Nous serons au service de Poutine.De la prise j’ai reçu un signal secret.
On dit qu’à l’hopital on a une double comptabilité.
L’intendant a grossi et moi j’ai maigri,
Où es-tu, où est tu, chef, mes fin à cet arbitraire.
J’ai écrit à la maison blanche qu’ici on a voleur sur voleur,
Que les maçons veulent me brûler sur un bûcher
Qu’autour c’est sale, C’est tout scission et détournement de fonds.
T’as pas de réponse, et voilà pour toi, une seringue dans le cul!
Все так сложно, все так запутано,
Доктор прав, а я виноват.
Наш дурдом голосует за Путина,
Путин точно наш кандидат.Все так сложно, все так запутано,
Но разбираться некогда, брат.
Наш дурдом голосует за Путина,
Наш дурдом будет Путину рад. 
Tout est si difficile, tout est si embrouillé,
Le docteur a raison, je suis coupable
Notre hôpital psychiatrique va voter Poutine,
C’est précisément Poutine notre candidat .Tout est si difficile, tout est si embrouillé,
Mais on a pas le temps de tout démêler, mon frère,
Notre hôpital psychiatrique va voter Poutine,
Nous serons au service de Poutine.
С нами Зверев и Маша Распутина,
С нами Фриске и Джигурда,
И медсестры наши за Путина,
Он мужик еще хоть куда.Все так сложно, все так запутано,
Но разбираться некогда, брат.
Наш дурдом голосует за Путина,
Наш дурдом будет Путину рад.
Avec Nous il y a Zverev et Macha Raspoutina
Avec Nous il y a Friske et Jigourda
Et nos infermieres sont pour Poutine
C’est un Moujik au moinsTout est si difficile, tout est si embrouillé,
Mais on a pas le temps de tout démêler, mon frère,
Notre hôpital psychiatrique va voter Poutine,
Nous serons au service de Poutine.

Nouveau clip de DDT Où nous volons

On a déjà publié cette chanson au mois d’avril, elle figure sur l’album P.S. La semaine dernière est sorti un nouveau clip en noir et blanc, assez sombre, avec un personnage tourmenté. C’est une chanson sur ceux qui cherchent à fuir pour un monde meilleur, pour un ailleurs qu’ils ne trouvent pas, qui n’est qu’une fuite, de là où ils se trouvent (où plutôt où ils se cherchent), une fuite d’eux même. La chanson a dix ans, mais le clip une semaine à peine. Et puis enfin la couleur revient à la fin de cette nuit tourmentée, dans un bar où Iouri Chevtchouk boit son thé (ou son café après tout qui sait ce qui se trouve dans cette tasse?), on se retrouve bien à l’abri tandis que dehors le monde demeure tout aussi inamical.

Sourganova et orchestre : mais pourquoi je mens

Сурганова и оркестр: Ну почему же я вру
Ну почему же я вру
тому, кто верно со мной?
И языком по кривой метлой.
Разгадывал не один,
я точно помню – с тобой,
что этот мир неспроста живой.

Но в голове пустой звон,
на языке дребедень,
я проживаю чужой злой день.Да задери меня черт,
хотя я здесь ни при чем.
Уже не бьется в плечо приклад.
Прощаю только себе
и обвиняю во всем,
что эта мутная жизнь принесла.

Молиться буду потом,
пока стою в стороне,
глаза мои – снежный ком в вине.

Спасибо всем, кто живой!
Спасибо милой родне!
Лежать по окрику « Стой! » не мне.
Я забираю слова,
я собираюсь идти,
желайте трудностей мне в пути.

До лунного фонаря,
как бы он ни был далёк,
я отмеряю себе свой срок…

Eh bien, pourquoi est que je mens
à celui qui est vraiment avec  moi?
Et la langue en balai courbé.
Ce n’est pas seul que j’ai compris
Je me souviens précisément – avec toi,
Que ce monde vivant n’est pas du au hasard.

Mais ma tête sonne vide,
Sur ma langue il y a des bêtises,
Je vis un mauvais jour étranger.Oui que le diable m’emporte,
bien que je n’y sois pour rien.
Déjà la crosse ne me rentre plus dans l’épaule.
Je ne pardonne qu’à moi et j’accuse tout le monde,
De ce que cette trouble vie a apporté.

Je prirai plus tard,
Pour l’instant je me tiens à l’écart,
mes yeux sont une boule de neige dans le vin.

Merci à tous ceux qui vivent!
Merci mes chers parents!
Rester applati devant l’injonction « Stop! » ce n’est pas pour moi.
Je prends la parole,
Je m’apprête à partir,
Désirez mes difficultés sur le chemin.

Jusqu’à la lanterne lunaire
Comme s’il n’était pas absent,
Je me mesure ma durée …

Louna: Les gens regardent en haut

Nous approchons de Noel, cette gigantesque fête païenne qui fut un temps récupérée par le christianisme et qui est maintenant à nouveau consacrée à des dieux païens modernes (Père Noël, argent, individualisme, consommation…). Passons une petite chanson religieuse du groupe Louna à moins que ce soit anti-religieuse (après tout chacun son interprétation) , c’est un groupe Moscovite récent puisqu’il date de 2008 et leur premier album de 2010. Cette année ils ont sorti un album au mois de février et ce clip à la mi-novembre qui s’est aussitôt propulsé dans le haut de charts. Il travailleraient apparemment à un album en anglais.

Louna -Люди смотрят вверх
Люди смотрят вверх из своих квартир…
На далёких звёзд ледяной пунктир…
И впивая взгляд в чёрное стекло,
Кто-то в помощь ждет манны небесной, кто-то – НЛО…Люди смотрят вверх…
Люди смотрят вверх из своей тюрьмы,
На бескрайний мир безответной тьмы…
Прожигая жизнь в суете возни,
Но порою так хочется верить, что мы не одни…Люди смотрят вверх…
Люди смотрят вверх…
Люди смотрят вверх,
Вновь из века в век…Шепча молитвы и мечты,
Люди смотрят вверх,
А в ответ летит из пустоты
Только дождь и снег…
Тот же самый снег…
Бесконечный снег…
Тот же самый дождь…
Бесконечный дождь…
Люди смотрят вверх…Люди смотрят вверх…
Люди смотрят вверх…
Люди смотрят вверх
Миллионы лет…

Глотая пыль, латая швы,
Люди смотрят вверх…
Только вот похоже, что увы,
Никого там нет…
Никого там нет…
Никого там нет…
Никого там нет…

Les gens regardent en haut de leurs appartements …
Les étoiles lointaines de glace en pointillés …
Leur regard s’imprégnant  du verre noir,
L’un attend de l’aide de la manne céleste, l’autre attend les OVNI …Les gens regardent en haut…
Les gens regardent en haut de leur prison,
Dans le monde infini des ténèbres résignées …
Brûlant la vie dans un vain tohu-bohu,
Mais parfois on veut tellement croire que nous ne sommes pas seuls …Les gens regardent en haut…
Les gens regardent en haut …
Les gens regardent en haut
Encore une fois de siècle en siècle…Murmurant des prières et des rêves,
Les gens regardent en haut
Et en réponse ne vole du vide
Que de la pluie et de la neige …
Cette même neige …
Neige sans fin …
Cette même pluie …
Pluie sans fin …
Les gens regardent …Les gens regardent en haut …
Les gens regardent en haut …
Les gens regardent en haut
Des millions d’années …

Ingurgitant la poussière, rafistolant les coutures
Les gens regardent en haut…
Seulement maintenant, il semble que, malheureusement,
Il n’y a là personne …
Il n’y a là personne  …
Il n’y a là personne…
Il n’y a là personne …

Undervud: Une robe à pois

Undervud est un groupe qui a été fondé en 1995 à Simféropol en Ukraine. Et il est visiblement le seul à trouver grâce aux yeux d’Andrei Makarevich.

Ундервуд – Платье В Горошек
Ты носишь платье в горошек
Ты словно кошка из кошек
И просят голуби хлебных крошек
Гули, гули, гули, гули
Ты словно дама с собачкой
За сигаретами в пачку
Отсюда в море такая качка
И как там наши все корабли?Небо голубое, город золотой
Мне так хорошо с тобой
И я внутри такой пустой…
Я такой пустой
Как в Черном море белый буй
Возьми себе на память поцелуй
Играют мальчики в группе
Плывут неоны и гуппи
Я так хочу быть сегодня глупым
Улетай купюра в размен
И мы с тобою как в классе
Стоим на Ялтинской трассе
В магнитофоне порвался пасик
Этих ли я ждал перемен?

Небо голубое, город золотой
Мне так хорошо с тобой
И я внутри такой пустой…
Я такой пустой
Как в Черном море белый буй
Возьми себе на память поцелуй
И солнце било нагайкой
И пела чайка: « Я чайка »
И притворилась судьба Незнайкой
Но мы купили сыр курносым и вино
И было лето
И волос пах абрикосом
И мы смотрели на « Херес » косо
Но так и не увидели дно…

Небо голубое, город золотой
Мне так хорошо с тобой
И я внутри такой пустой…
Я такой пустой,
Как в Черном море белый буй
Возьми себе на память поцелуй.

Tu portes une robe à pois
Tu es littéralement comme le chat des chats
Et des pigeons demandent des miettes de pain
Gouli, gouli, gouli, gouli
Tu es littéralement la dame au petit chien
Pour les cigarettes dans le paquet
D’ici dans une mer si houleuse
Et là, comment sont tous nos navires?Le ciel est bleu, la ville d’or
Je suis tellement heureux avec toi
Et je suis si vide à l’intérieur …
Je suis si vide
Comme une bouée blanche dans la mer Noire
Prends un baiser en souvenir
Des garçons jouant en groupe
Des néons et des guppies nagent
J’ai tant envie d’être stupide aujourd’hui
Envole-toi coupure en échange
Et nous sommes tous les deux comme en classe
Debouts sur l’autoroute Yalta
Dans le magnétophone la bande a claqué
Est ce que je m’attendais à ces changements?

Le ciel est bleu, la ville d’or
Je suis tellement heureux avec toi
Et je suis si vide à l’intérieur …
Je suis si vide
Comme une bouée blanche dans la mer Noire
Prends un baiser en souvenir
Et le soleil tapait
Et la mouette chantait: « Je suis une mouette »
Et le destin prétendait être ignorant
Mais nous avons acheté fromage et vin
L’été était retroussé
Et les cheveux sentaient l’abricot
Et nous avons regardé le « xérès » de biais
Mais ainsi on ne voyait pas le fond …

Le ciel est bleu, la ville d’or
Je suis tellement heureux avec toi
Et je suis si vide à l’intérieur …
Je suis si vide,
Comme une bouée blanche dans la mer Noire
Prends un baiser en souvenir

Alexandre Gorodnizky: La jeune fille de l’île de Pâques …

Alexandre Gorodnizky est un géologue et océanographe russe mais c’est aussi un barde très connu. L’une de ses chanson à donné lieu récemment à une adaptation en cinéma d’animation: La jeune fille de l’île de Pâques dont les bêtes féroces dévorent sous les bananiers ses amants après coucher du soleil.

Александр Городницкий- У девушки с острова Пасхи….
Украли любовника тигры,
Украли любовника в форме полковника
И съели в саду под бананом.
Украли любовника в форме полковника
И съели в саду под бананом.
Les tigres ont volé l’amant, ont volé l’amant en uniforme de colonel
Et l’ont mangé dans le jardin sous un bananier.
ont volé l’amant en uniforme de colonel
Et l’ont mangé dans le jardin sous un bananier.
 С тех пор пролетело три года,
И девушка матерью стала.
Поймали виновника, мужа-любовника,
И съели в саду под бананом.
Поймали виновника, мужа-любовника,
И съели в саду под бананом.ют под бананом. Кого-то жуют под бананом.
Depuis trois ans se sont passés.
Et la jeune fille est devenue mère.
Le coupable a été pris, son mari-amant,
Et il a été mangé dans le jardin sous un bananier.
Le coupable a été pris, son mari-amant,
Et il a été mangé dans le jardin sous un bananier
 У девушки с острова Пасхи
Родился коричневый мальчик.
Поймали и этого ещё не одетого
И съели в саду под бананом.
Поймали и этого ещё не одетого
И съели в саду под бананом.
La jeune fille de l’île de Pâques
A accouché d’un garçon chocolat.
On l’a pris même pas habillé
Et mangé dans le jardin sous un bananier.
On l’a pris même pas habillé
Et mangé dans le jardin sous un bananier.
 Бананы давно пожелтели,
И листья давно облетели.
Но каждую пятницу, лишь солнце закатится,
Кого-то жуют под бананом.
Но каждую пятницу, лишь солнце закатится,
Кого-то жуют под бананом.
Les bananes ont jauni depuis longtemps,
Et les feuilles sont tombées depuis longtemps.
Mais tous les vendredis, à peine le soleil couché,
On dévore quelqu’un sous un bananier.
Mais tous les vendredis, à peine le soleil couché,
On dévore quelqu’un sous un bananier.

Calendrier Maya: Croyons, Espérons dans l’attente

Le fameux groupe de Krasnodar créé le 21 décembre 2010 au nom évocateur de Calendrier Maya vient de sortir un clip. La liste des gens qui y figurent est tellement longue qu’il semble que la moitié de la ville qui y joue. Bizarrement ils ont aussi utilisé des paysages nocturnes Suisses- enfin pourquoi pas après tout. En attendant non pas la fin du monde mais la sortie de leur premier album, regardons donc ce clip. (edit: j’ai aussi uploadé une version sous-titrée en Francais)

Календарь Майя – 2012 Верим Надеемся Ждем
2012 Верим Надеемся Ждем
это шутка конечно, но что сеем то и жнем
Календарь индейцев майя
надежду в нас вселяет
все кончится скоро
и мы как бы готовы
2012 Croyons, espérons, attendons
C’est une blague bien sûr,
Mais ce que nous semons nous le récoltons
Le calendrier des indiens Maya
Fait naître en nous l’espoir
Tout se termine bientôt
et nous comme qui dirait sommes prêts
странные мысли или самосознание –
Не для рожденных с инстинктом выживания
нам все надоело. но менять что-то лень
проще сдохнуть с концом света, чем начать новый день
начать по-другому, не так как вчера
но снова и снова увлекает игра
мы по уши в ней, и правила ясны
и их изменить старания напрасны
хотя не напрасны, но каждый твердит:
Что я один могу изменить?
Что я один могу изменить?
Что я один могу?
возможность менять уступая благородно
богу, стихии, кому угодно
мы делаем дальше свое грязное дело
но истина внутри нас еще уцелела
мы знаем, как надо,
но привыкли, как есть
где надо подняться, нам хочется сесть
и наблюдать за победным концом
с улыбкою блядской и в сердце свинцом
ненавидя друг друга, себя ненавидя,
проклиная свой род, хоть влюбви все и видим
Pensées étranges ou bien conscience de soi –
Pas nés avec l’instinct de survie
Nous en avons assez de tout. Mais nous avons la flemme de changer quoi que ce soit
C’est plus facile de mourir avec la fin du monde,
Que de commencer un nouveau jour
De recommencer autrement, pas comme hier
Mais à nouveau et à nouveau le jeu nous entraîne
On est dedans jusqu’aux oreilles, et les règles sont claires
Et les changer peine perdue
Bien que ce soit vain
Chacun n’arrête pas de demander:
Tout seul, qu’est-ce que je peux changer?
Tout seul, qu’est-ce que je peux changer?
Tout seul, que puis je donc?
En cédant noblement la possibilité de changer
Devant Dieu, les éléments, où n’importe quoi d’autre
Nous continuons à faire notre sale boulot
Mais la vérité en nous est demeurée intacte
Nous savons ce qu’il faut,
Mais nous sommes habitués à ce qu’il y a
Là il faut se lever, nous voudrions nous asseoir
Et observer la fin triomphale
Avec un sourire de pute et un cœur de plomb
En se haïssant les uns les autres, en se détestant,
En maudissant sa race, même si l’on croit que l’amour c’est tout
2012 Верим Надеемся Ждем
это шутка конечно, но что сеем то и жнем
Календарь индейцев майя
надежду в нас вселяет
все кончится скоро
и мы как бы готовы
2012 Croyons, espérons, attendons
C’est une blague bien sûr,
Mais ce que nous semons nous le récoltons
Le calendrier des indiens Maya
Fait naître en nous l’espoir
Tout se termine bientôt
et nous comme qui dirait sommes prêts
мы уже осознали все глупости наши
цивилизация нефти для падших
тепло так манит и просит и просит остаться
чтобы зимой не напрягаться
привыкли к комфорту
но он же наш враг
загрязняя природу
сново делаем шаг
на загаженных пляжах
загораем на море,
разогнав пленку нефти
купаемся в море
нам все это не нравится,
мы знаем причины
но тут же бросаем мусор из машины
надеясь на майя и их календарь
мы приносим в жертву на этот алтарь
себя и других. после нас хоть потоп
жизни животных поставим на поток
убивать их плохо, но шуба важней
я ведь без мяса не проживу и двух дней
не хочу быть изгоем в неправильном мире,
не откажусь от бетона и пыли
от машины и пластика,
ведь это так классно
и все правильные мысли живут в нас напрасно
Nous avons déjà réalisé toutes les stupidités de notre
civilisation du pétrole pour les déchus
Mais la chaleur nous attire demande et demande à rester
Pour ne pas faire d’effort en hiver
Nous sommes habitués au confort
Mais il est notre ennemi
Polluant la nature
Faisons encore un pas
Sur les plages souillées
Dispersons la pellicule de pétrole
Baignons nous dans la mer,
film d’huiles dispersées
Nous n’aimons pas ça,
Nous en connaissons les raisons
Mais nous y jetons les déchets de notre voiture
En espérant des Mayas et de leur calendrier
Nous sacrifions sur cet autel
Nous-mêmes et les autres. Après nous le déluge
La vie des animaux, nous la livrons au torrent
Les tuer c’est mauvais, mais le plus important d’avoir une fourrure
C’est que sans viande je ne survis pas deux jours
Je ne veux pas être un proscrit dans ce monde dans l’erreur
Je ne veux pas abandonner le béton et la poussière
les machines et le plastic
C’est que c’est trop cool
Et toutes les pensées correctes vivent en nous pour rien
2012 Верим Надеемся Ждем
это шутка конечно, но что сеем то и жнем
Календарь индейцев майя
надежду в нас вселяет
все кончится скоро
и мы как бы готовы
2012 Croyons, espérons, attendons
C’est une blague bien sûr,
Mais ce que nous semons nous le récoltons
Le calendrier des indiens Maya
Fait naître en nous l’espoir
Tout se termine bientôt
et nous comme qui dirait sommes prêts
нам опостылело все, работа, проблемы
порою даже кажется – они просто нетленны
серые лица с утра на иконках и
некогда думать в этой бешеной гонке
продавать, покупать и уже не стараться
создавать для души и в ней же копаться
все очень просто: 1 – 0 – 1,
дом, работа, дом
и покатим
как серийный маньяк
как политик, что врет
как наркоман на системе, кто не доживет
мы все понимаем и осознаем
мы зависим сильно и с этим живем
а как было бы круто позабыв свою долю
разогнув прутья клетки устремиться на волю
научиться принимать суть как звери и птицы
без попыток покорить, а в гармонии слиться
так давайте начнем. я знаю, мы сможем
ген мира и любви в нас тоже заложен
все чем мы живем переосмыслив
чтоб припев этой песни приобрел новый смысл.
зачем мы живем
On en a marre de tout, le travail, les problèmes
Parfois il semble même qu’ils soient simplement impérissables
Ces visages gris dès le matin sur les icônes
Jamais le temps de penser dans cette course folle
Vendre, acheter, et même pas chercher à
Créer pour l’âme, et à y creuser
Tout est très simple: 1 – 0 – 1,
Dodo, boulot, dodo
et on roule
Comme des tueurs en série
Comme des politiciens qui mentent
Comme un toxicomane dans son système, qui ne survivra pas
Nous comprenons et nous rendons compte de tout
Nous sommes fortement dépendants fortement et on vit là dedans
Et comme ce serait cool d’oublier son sort
Écartant les barreaux de sa cage, s’élancer vers la liberté
Apprendre à accepter la quintessence comme les animaux et les oiseaux
Sans chercher à conquérir mais fusionner en harmonie
Commençons donc ainsi. Je sais que nous le pourrons
Le gène de la paix et de l’amour est aussi en nous
Réinterprétant tout ce que nous vivons
De sorte que le refrain de la chanson ait une signification nouvelle.
Ce pourquoi nous vivons
2012 Верим Надеемся Ждем
это шутка конечно, но что сеем то и жнем
Календарь индейцев майя
надежду в нас вселяет
все кончится скоро x2
2012 Croyons, espérons, attendons
C’est une blague bien sûr,
Mais ce que nous semons nous le récoltons
Le calendrier des indiens Maya
Fait naître en nous l’espoir
Tout se termine bientôt
et nous comme qui dirait sommes prêts x2

Le Google Russe

Google avait organisé un concours de dessin destiné aux enfants. Il fallait dessiner un Doodle qui soit bien russe, le travail du vainqueur (Piotr Alexeev de Belgorod) est maintenant en première page de google. Bien sûr les clichés russes y sont présent (le Samovar, les suchki, la matriochka, l’ours avec un pot de miel et des abeilles…) et cela est bien agencé.

Pour ma part je préférai quelque chose de plus simple comme celui ci de Timofey Drezoumof. Vous pouvez comparer les meilleurs dessins sur le site du projet Doodle.

Distemper: Réfléchis

Distemper est un goupe de Punk-Ska qui existe depuis 1989. Le clip suivant repose sur un animation originale d’Amin Velitov.
Ça ne mange pas de pain, il vaut mieux réfléchir après voire même avant d’avoir foncé tête baissée.

Distemper Подумай – Réfléchis-  
Если ты запутался в пути
И в какую сторону идти
Ты решить ни как не можешь сам
Обратись за помощью к друзьям
И тогда возможно ты поймёшь
Кто раскроет правду, а кто ложь
Кто поможет сделать шаг вперёд
А кто лишь в обрыв тебя столкнёт
Si tu t’es embrouillé sur le chemin
Et dans quelle direction aller
Tu ne peux décider toi-même
Demande de l’aide auprès de tes amis
Et puis alors peut-être tu comprendras
Qui va révéler la vérité et qui ment
Qui peut aider à faire un pas en avant
Et qui ne peut que te pousser dans le précipice
Припев:
Подумай кто твои друзья в этом мире
С кем судьба свела тебя не зря, и мир стал шире
С кем за горизонт готов идти ради света
Кто поможет вовремя найти все ответыЕсли ты богат и знаменит
То вокруг тебя вся жизнь кипит
И тогда рекой течёт вино
То друзей, как правило, полно
Но когда беда стучит в окно
И вокруг становиться темно
Очень нужен тот, кто включит свет
Но вокруг уже никого нет
Refrain:
Pense à qui sont tes amis dans ce monde
Que le destin n’a pas apporté en vain, et le monde s’est élargi
Avec qui à l’horizon est prêt à aller vers la lumière
Qui aide à trouver toutes les réponses  à temps

Si tu es riche et célèbre
Alors autour de toi, la vie entière bouillonne
Et puis, le vin coule  par rivière
Et la règle c’est que t’ai plein d’amis
Mais quand le malheur frappe à la fenêtre
Et  que tout s’assombrit autour
On a vraiment besoin de celui qui fait la lumière
Mais autour il n’y a déjà plus personne

Припев:
Подумай кто твои друзья в этом мире
С кем судьба свела тебя не зря и мир стал шире
С кем за горизонт готов идти ради света
Кто поможет вовремя найти все ответы

Подумай кто твои друзья в этом мире
С кем судьба свела тебя не зря, и мир стал шире
С кем за горизонт готов идти ради света

Refrain:
Pense à qui sont tes amis dans ce monde
Que le destin n’a pas apporté en vain, et le monde s’est élargi
Avec qui à l’horizon est prêt à aller vers la lumière
Qui aide à trouver toutes les réponses  à temps

Pense à qui sont tes amis dans ce monde
Que le destin n’a pas apporté en vain, et le monde s’est élargi
Avec qui à l’horizon est prêt à aller vers la lumière

 

Time out: et nous on s’en bat

L’expression « Нам по барабану » est familière et signifie on s’en fout, on est complètement indifférent à cela.
Du temps de l’URSS les mineurs représentaient la profession la plus héroique et bien vue dans la société, ils bénéficiaient de conditions très aventageuses. Aujourd’hui bien sûr ce n’est plus le cas, les financiers sont beaucoup plus glamours puisqu’ils ont l’argent. Associer les mineurs et les banquiers dans la même phrase sur les professions utiles et bonnes fait donc sourire. La chanson en mp3 est ici et voici une vidéo faite à un concert.

Time out: et nous on s’en bat totalement
Есть много профессий, хороших и нужных: Шахтёры, банкиры, врачи, повара.
Кто лечит, кто варит, кто уголь рубает,
Кто бабки считает с утра до утра.
Il existe de nombreuses professions, bonnes et nécessaires:
Les mineurs, banquiers, médecins, cuisiniers.
L’un guérit, l’autre fait la cuisine, le troisième extrait le charbon,
Un autre qui compte son fric du matin au matin.
 Летят самолёты, в них лётчики-асы, Кассиры стучат по клавишам кассы.
Писатели пишут, не жалея руки,
Рыбу тягают из волн рыбаки.Нам по барабану! Всё по барабану!
Нам по барабану! Всё по барабану!
 Les avions volent, et dedans les pilotes sont des as.
Les caissiers tapent sur le clavier de leur caisse.
Les écrivains écrivent ne ménageant pas leur main
Les pêcheurs se mesurent aux poisson dans les vagues.Nous on s’en fout de tout! on s’en fout de tout!
on s’en fout de tout! on s’en fout de tout!
 Слесарь напильником точит железо,
Пекарь в руке булку лепит из теста.
Висит космонавт над Землёй кверху задом, Строители строят, домкратом и матом.С душою работает ассенизатор,
С трибуны мычит политик-оратор.
Несёт почтальон радость и горе, Прошлогоднюю жизнь сметает дворник.

Нам по барабану! Всё по барабану! Нам по барабану! Всё по барабану!

Le Mécanicien aiguise le fer à la lime,
Le boulanger modèle dans sa main de la pâte en un petit pain.
L’astronaute est suspendu au-dessus de la Terre sur le dos,
Les constructeurs construisent, avec un cric et des gros mots.

Avec son âme travaille l’assainisateur,
L’orateur politique mugit de la tribune.
Le facteur apporte joie et tristesse,
Le ballayeur balaie la vie passée.Nous on s’en fout de tout! on s’en fout de tout!
on s’en fout de tout! on s’en fout de tout!

 Картофель крестьяне копают на грядках, Сотрудник ГАИ следит за порядком.
Геологи спят у подножия гор,
Точит палач любимый топор.

С людьми он работает ловко и быстро,
Он делает свою работу чисто.
Он знает грань между чёрным и белым,
Все пользу приносят, все заняты делом.

Нам по барабану! Всё по барабану! Нам по барабану! Всё по барабану!

Les agriculteurs rammassent les pommes de terre dans les plates bandes,
L’employé du service d’état des inspections automobiles veille au respect de l’ordre.
Les géologues dorment au pied de la montagne, Le bourreau affûte sa hache préférée.

Avec les gens, il travaille habilement et rapidement,
Il fait le travail proprement.
Il connait la ligne entre le noir et blanc,
Toutes les occupations apportent du bon.

Nous on s’en fout de tout! on s’en fout de tout!
on s’en fout de tout! on s’en fout de tout!