En Russie

Peter Nalitch : Guitar

Cette chanson n’est pas nouvelle, mais je me rend compte que les paroles n’étaient pas encore sur ce blog. C’est un clip qui a un large succès viral sur internet en 2007 et qui a lancé le collectif musical autour de Peter Nalitch. Le chanteur a ensuite comme nous le savons tous représenté la Russie au concours Eurovision 2010.
La chanson est dans un anglais de base savamment caricaturé et qui est l’une des clefs du succès.

Peter Nalitch – Paroles – Guitar
I’ve never been lonely,
Cause me is so cool.
Baby, you have a possibility
Play it with me.

I have never been clever,
Because need it never.
Baby, you have a possibility
Play it with me.

Guitar, guitar, guitar, guitar,
Come to my Boudoir,
Baby, you have a possibility
Play it with me.

Guitar, guitar, guitar, guitar,
Jump to my Jaguar,
Baby, you have a possibility
Play it with me.

I put on my pyjamas
And go to Bahamas.
Baby, you’ve no possibility
Play it with me.

Guitar, guitar, guitar, guitar,
Jump to my Jaguar, baby,
You have a possibility
Play it with me.

Guitar, guitar, guitar, guitar,
Jump to my Jaguar, baby,
You have a possibility
Play it with me.

Lay-dum-lay, la-ba-lay-dum-lay,
Lay-lay-lay, la-la-lay.
Lay-lay-lay, o, la-lay-lay-lay,
Wanna, wanna, wanna, guitar, money, ooo…

Guitar, guitar, guitar, guitar,
Come to my Boudoir,
Baby, you have a possibility
Play it with me.

Guitar, guitar, guitar, guitar,
Jump to my Jaguar,
Baby, you have a possibility
Play it with me.

Je n’ai jamais été seul,
parce que moi suis si cool
Baby, tu as une possibilité
d’en jouer avec moi.
Je n’ai jamais été intelligent,
parce j’en ai jamais eu besoin
Baby, tu as une possibilité
d’en jouer avec moi.

Guitare, guitare, guitare, guitare,
viens dans mon boudoir
Baby, tu as une possibilité
d’en jouer avec moi.
Guitare, guitare, guitare, guitare,
Saute dans ma jaguar
Baby, tu as une possibilité
d’en jouer avec moi.

Je mets mon pyjama,
direction les Bahamas
Baby, tu n’as pas d’autre choix,
joues-en avec moi.

Guitare, guitare, guitare, guitare,
Saute dans ma jaguar
Baby, tu as une possibilité
d’en jouer avec moi.

Guitare, guitare, guitare, guitare,
Saute dans ma jaguar
Baby, tu as une possibilité
d’en jouer avec moi.

Lay-dum-lay, la-ba-lay-dum-lay,
Lay-lay-lay, la-la-lay.
Lay-lay-lay, o, la-lay-lay-lay,
Wanna, wanna, wanna, guitar, money, ooo…

Guitare, guitare, guitare, guitare,
viens dans mon boudoir
Baby, tu as une possibilité
d’en jouer avec moi.
Guitare, guitare, guitare, guitare,
Saute dans ma jaguar
Baby, tu as une possibilité
d’en jouer avec moi.

Pornofilmy: La Russie en avant!

Une petite chanson patriotique façon Punk pour bien commencer la journée!

Mais tout d’abord quelques petites remarques :
La forêt de Khimki se trouve au nord de Moscou et une autoroute Moscou-Saint Petersbourg la traverse. En 2010 le tracé de cette route construite par Vinci fut l’objet d’une contestation dépassant le simple niveau local d’une commune du nord de Moscou ou d’un simple combat écologiste, des chanteurs comme Youri Chevtchouk ou Andrei Makarevich ont soutenu le mouvement de protestation.

Le marché de Cherkizovsky était un grand marché de l’est de Moscou de 1990 à 2009 il fut le plus grand marché d’Europe. Il fut fermé à l’été 2009 d’abord temporairement suite à de nombreuse infractions sanitaires et de sécurité incendie puis définitivement et démonté.

 Les immeubles Khrouchtcheviens correspondent à des logement construits dans les années 60, très répandus dans l’ancienne URSS.

Enfin l’expression глухая стена mur sourd correspond à une paroi pleine sans fenêtre. Il semblerait que l’on dise « mur aveugle » en français.

ПОРНОфИЛЬМЫ – Роисся Вперде!
Нас бесконечно делили на ноль!
Все наши мысли – самообман!
Над каждым из нас тотальный контроль!
Мы при рождении сходим с ума!
On nous a sans cesse divisé par zéro!
Toutes nos pensées sont de l’auto-tromperie!
Au-dessus de chacun de nous il y a un contrôle total!
Nous sommes fous dès la naissance!
Здравствуй, страна дураков!
Воры воруют у таких же воров!
Там и тут!
Везде пиздец!
Бескрайний Химкинский Лес!
Смерть!
ГосНаркоПритон!
Бизнес!
Бизнес!
Лохотрон!
Здравствуй, моя страна –
кирпичная глухая стена!
Bonjour, pays d’idiots!

Les voleurs volent à d’autres voleurs du même acabit!
Ici et là!
Partout putain!
Une forêt de Khimki sans limites!
La mort!
Le repère d’état des trafiquants de drogue!
Le business!
Le business!
Une arnaque!
Bonjour, mon pays –
Mur de briques sourd!

Черные дыры промышленных зон!
Незакрываемый чиркизон!
Ржавые вены железных дорог!
Здесь отчуждения снижен порог!
 

Les trous noirs des zones industrielles!
Le marché de Cherkizovsky qui n’aurait pas été fermé!
Les veines rouillées du Chemins de fer!
Cette le seuil des expropriations est abaissé!

 Здравствуй, страна дураков!
Воры воруют у таких же воров!
Там и тут!
Везде пиздец!
Бескрайний Химкинский Лес!
Смерть!
ГосНаркоПритон!
Бизнес!
Бизнес!
Лохотрон!
Здесь я и ты просрали свои мечты!
 Bonjour, pays d’idiots!
Les voleurs volent à d’autres voleurs du même acabit!
Ici et là!
Partout putain!
Une forêt de Khimki sans limites!
La mort!
Le repère d’état des trafiquants de drogue!
Le business!
Le business!
Une arnaque!
Ici toi et moi on a merdé nos rêves!
 Всё наебалово и пиздеж!
Региональной рекламы нож!
Уюты железобетонных глыб!
Хрущевок намоленные углы!
 Toutes ces conneries ça fait chier !
Le couteau de la publicité régionale!
Des blocs de béton armé confortables!
Les coins suppliés des immeubles Khrouchtcheviens!
 Здравствуй, страна дураков!
Мусора воруют у воров!
Там и тут!
Везде пиздец!
Бескрайний Химкинский Лес!
Смерть!
ГосНаркоПритон!
Бизнес!
Бизнес!
Лохотрон!
Здравствуй, моя страна –
кирпичная глухая стена!
Bonjour, pays d’idiots!
Les voleurs volent n’importe quoi!
Ici et là!
Partout putain!
Une forêt de Khimki sans limites!
La mort!
Le repère d’état des trafiquants de drogue!
Le business!
Le business!
Une arnaque!
Bonjour, mon pays –
Mur de briques sourd!

Katia Ponomareva et Rabfak: Moscou (Bienvenue!)

Cette chanson de Katia Ponomareva me fait toujours penser au célèbre tableau de Yuri Pimenov, La nouvelle Moscou, de 1937. Le tableau est exposé aux nouvelles galeries Tretiakov si d’aventure vous voudriez le voir en vrai.
Moscou_envoiture

C’est probablement le rythme très gai et les vues de la conduite à travers les rues de la capitales et des quartiers huppés de la banlieue qui m’y font penser mais aussi cette conductrice affranchie des règles machistes,  cette femme libérée au volant.
Bien sûr cette chanson si elle est très gaie et accueillante au premier degré, au second degré elle est très ironique   En effet, difficile de ne pas voir de second degré, quiconque a essayé de conduire de Moscou à la chaussée de Rublevskoe sait qu’il y a là des embouteillages permanents. Et certes, les voitures de luxe et de sport aux moteurs surpuissants y sont très nombreuses, mais la vitesse est plus proche de celle de la tortue que de celle d’un rallye automobile. D’autant plus que les cortèges officiels arrêtent fréquemment le trafic ce qui porte souvent la vitesse de la tortue à celle de l’escargot.
De même la question de l’immigration, n’est en général pas traitée de cette manière.  Certes, il n’y a pas de régime de visa avec les républiques de l’ancienne URSS et les entrées de travailleurs migrants sur le territoire russe sont en progression, mais les russes sont en très large partie hostiles à cette situation. On l’a déjà vu la semaine dernière avec la chanson la colonisation est en marche. 

Cette semaine la question s’est exprimée dans toute son ampleur avec le meurtre d’Egor  Chtcherbakov, suivi par le déclenchement de manifestations, de violences, d’arrestations massives, la chasse à l’homme contre le présumé meurtrier et son arrestation ultra-médiatisée…

Précisons enfin que la chanson date de la fin de cet été, pendant la campagne électorale pour la mairie de Moscou.

Катя Пономарева и РАБФАК – Москва (Добро Пожаловать!) 
МОСКВА
Качу по Рублевке на маленьком джипе
снуют под колесами стайки такси
и люди как будто снимаются в клипе
поют и смеются о чём не спроси.

Москва Москва город скоростей
хороших людей весёлая смесь
Москва Москва приглашает гостей
Добро пожаловать! живите здесь!
Добро пожаловать! живите здесь!

MOSCOU
Je roule sur en petite Jeep sur la chaussée de Rublevskoe
Passent sous les roues les signes de taxi
et les gens semblent tourner dans un clip
Ce qu’ils chantent et de quoi ils rient faut pas me demander.

Moscou, Moscou, ville de vitesse
De bonnes personnes, un joyeux mélange
Moscou, Moscou accueille les invités
Bienvenue ! Vivez ici !
Bienvenue ! Vivez ici !

В уютной кафешке у самого МКАДа
прекрасны и суши и стейк и самса
Я всем, кто гуляет тут искренне рада
мне нравятся жесты их и голоса.

Москва Москва город скоростей
хороших людей весёлая смесь
Москва Москва приглашает гостей
Добро пожаловать! живите здесь!
Добро пожаловать! живите здесь!

Dans un petit café confortable à proximité de la rocade de Moscou
De délicieux sushis et un steak et un samsa
Je suis vraiment heureuse pour tous ceux qui marchent ici
J’aime leurs gestes et leurs voix.Moscou, Moscou, ville de vitesse
De bonnes personnes, un joyeux mélange
Moscou, Moscou accueille les invités
Bienvenue ! Vivez ici !
Bienvenue ! Vivez ici !
Гуляю одна по полночным Миусам,
Иду на Тверскую – туда, где огни,
И я улыбаюсь парням черноусым,
Меня никогда не обидят они.
Москва Москва город скоростей
хороших людей весёлая смесь
Москва Москва приглашает гостей
Добро пожаловать! живите здесь!
Добро пожаловать! живите здесь!
Je me ballade seule à minuit
Je marche sur la rue Tverskaya- où il y a des lumières
Et je souris aux gars aux moustaches noires,
Ils ne m’importunent jamais.
Moscou, Moscou, ville de vitesse
De bonnes personnes, un joyeux mélange
Moscou, Moscou accueille les invités
Bienvenue ! Vivez ici !
Bienvenue ! Vivez ici !

Pornofilmy: Radio liberté

 

Порнофильмы – Радио Свободы
День до дыр застиран…
Сердце вскрылось в грязных танцах
Под радиоэфиры
богом позабытых станций…
Все твои ошибки
так похожи на раздетых
женщин в белом липком
с порно-видео кассеты…

 

По радио свободы прогноз плохой погоды, когда придёшь ты, сука, весна?
В любое время года ждём нового прихода, но снова не вставляет трава.
Улицы кривляются ломаными линиями, город улыбается нам.
Огни многоэтажек, странные пейзажи,
Кажется болит голова?
Весна…

Кто урезал титры,
где про нас строка бежала?
Кто так метко выдрал
нас из этого журнала,
глянцевого рая,
под названием « реальность »?
Кто все убирает
нас так параноидально?

 

По радио свободы прогноз плохой погоды, когда придёшь ты, сука, весна?
В любое время года ждём нового прихода, но снова не вставляет трава.
Улицы кривляются ломаными линиями, город улыбается нам.
Огни многоэтажек, странные пейзажи,
Кажется болит голова?
Весна…

 

Дни-телесериалы
без конца и без сюжета…
Умственно отсталым
Раздарите все советы!
Мы не те, кто нужен:
не лечите – мы в сознаньи
Вас лечить не хуже!
Мэри Попинс, до свидания!

По радио свободы прогноз плохой погоды, когда придёшь ты, сука, весна?
В любое время года ждём нового прихода, но снова не вставляет трава.
Улицы кривляются ломаными линиями, город улыбается нам.
Огни многоэтажек, странные пейзажи,
Кажется болит голова?
Весна…

Le jour est lavé jusqu’à la corde …
Le cœur s’est ouvert sur des danses sales
Sous les ondes de la radio
Par le dieu des gares oubliées …
Toutes tes erreurs
Sont si semblables à des femmes
Dévêtues en blanc collant
Des cassettes vidéo pornographiques …

 

À la radio liberté on prévoit du mauvais temps, quand est-ce que tu viendras putain de printemps?
Toute l’année on guette son retour, mais l’herbe ne se remet pas.
Les rues grimacent en lignes brisées, la ville nous sourit.
Les feux des immeubles, paysages étranges,
Il me semble avoir mal à la tête ?
Le printemps …

Qui a coupé les légendes,
Où la ligne parlait de nous ?
Qui nous a arraché si méticuleusement
De ce magazine,
Paradis de papier glacé
Intitulé « réalité »?
Qui nous nettoie tout
Tellement paranoïaquement ?
À la radio liberté on prévoit du mauvais temps, quand est-ce que tu viendras putain de printemps?
Toute l’année on guette son retour, mais l’herbe ne se remet pas.
Les rues grimacent en lignes brisées, la ville nous sourit.
Les feux des immeubles, paysages étranges,
Il me semble avoir mal à la tête ?
Le printemps …

 

Les séries télévisées du jour
Sans fin et sans intrigue …
Déficients mentaux
Partagez-vous les conseils !
C’est pas nous qui en avons besoin :
On est en pleine conscience faut pas nous soigner
Mais vous soigner vous fera pas de mal !
Mary Poppins, au revoir!

À la radio liberté on prévoit du mauvais temps, quand est-ce que tu viendras putain de printemps?
Toute l’année on guette son retour, mais l’herbe ne se remet pas.
Les rues grimacent en lignes brisées, la ville nous sourit.
Les feux des immeubles, paysages étranges,
Il me semble avoir mal à la tête ?
Le printemps …

Pornofilmy: Pays pauvre

L’expression « lancer des petits poids contre un mur » (Как об стенку горох) signifie que c’est absolument inutile et sans résultat,  « autant parler à un sourd ».

ПОРНОфИЛЬМЫ – Нищая Страна
Да х*ли нам? О стену горох…
Стерпим, промолчим…
С нами Путин и с нами Бог –
Плакать нет причин!
После нас – хоть пожар,
Главное – всё сожрать,
В церкви плакать и в цирке ржать,
Тр*хаться и рожать!
Mais à qui? autant parler à un sourd …
Endure, garder le silence …
Poutine est avec nous et Dieu est avec nous –
Il n’y a aucune raison de pleurer!
Après nous la terre brûlée
Le principal c’est de tout baffer,
Pleurer à l’église et rire au cirque,
Baiser et accoucher!
Нищая страна!
Ты нам нах*й не нужна!
Главное для нас –
Получать зарплату и аванс!
Pays Pauvre!
On a pas besoin de toi!
Le principal pour nous c’est
Toucher un salaire et une avance!
Вот раньше – да…
Не то что сейчас!
Тогда-то было всё за*бись…
В те года была желтей моча
И качественней были гробы…
Новый век!
Постмодернизм!
Родина тонет в д*рьме!
По ТВ прокрутят всю нашу жизнь!
Бл*ть! Мы не хотим перемен!
C’est qu’avant – oui …
C’était pas comme maintenant!
A l’époque c’était vraiment cool
Dans ces années-là il y avait de l’urine jaune
Et les cercueils étaient de grande qualité…
Nouveau Siècle!
Le postmodernisme!
La patrie se noie dans la merde!
Toutes nos vies se déroulent à la télé!
Putain! Nous ne voulons pas de changement!
Нищая страна!
Ты нам нах*й не нужна!
Главное для нас –
Получать зарплату и аванс!
Pays pauvre!
On a pas besoin de toi!
Le principal pour nous c’est de
Toucher un salaire et une avance!
 Здесь и сейчас!
Здесь и сейчас!
Здесь и сейчас
Получать зарплату и аванс…
 Ici et maintenant!
Ici et maintenant!
Ici et maintenant
Toucher un salaire et une avance …

Opa: la musique du portable

C’est le groupe de musique festive de Saint Petersbourg Opa qui a réalisé la musique de générique de l’émission culte Réoutov TV.

 

Опа! Музыка с мобильника
Нефтяные города,
Кормят пробки двух столиц.
Птицы фабрики снесут,
Свежих утренних яиц. 
La ville du pétrole,
Ils nourrissent les bouchons des deux capitales.
Les oiseaux de l’usine pondent,
Des Œufs frais du matin. 
Жарят семки на углях,
Доставляют на район.
Агрономы на полях
Ждут хитов на телефон. 
On grille des graines sur du charbon
On livré notre quartier.
Les agronomes dans les champs
Attendent des hits au téléphone. 
Вся огромная страна,
Отдыхает у ларька,
Нам для этого нужна
Музыка с мобильника. 
Tout cet immense pays
Se repose devant une échoppe,
Pour cela nous avons besoin de
La musique d’un téléphone mobile.
Все о чем давно мечтал
Сразу получается.
На пластмассовый экран
Сиськи скачиваются! 
Ce dont on rêvait depuis longtemps
Se réalise immédiatement.
Sur l’écran de plastique
Des seins se téléchargent!
Если в форточке закат,
Солнце катится за МКАД,
Значит надо в банкомат,
К магазину и в салат.
Si il y a un coucher de soleil dans le coin de la fenêtre,
Le soleil se dirige vers boulevard périphérique,
Ca veut dire qu’il faut aller au distributeur
Au magasin et à la salade.
Двухметровый потолок,
От Хрущева на заказ.
Закай себе гудок,
Если кончился пивас.
Le plafond de deux mètres,
D’un immeuble Khrouchtchevien sur mesure.
Commande-toi un klaxon
Si tu manques de bière.
Вся огромная страна,
Отдыхает у ларька,
Нам для этого нужна
Музыка с мобильника.
Tout cet immense pays
Se repose devant une échoppe,
Pour cela nous avons besoin de
La musique d’un téléphone mobile.
Все о чем давно мечтал
Сразу получается.
На пластмассовый экран
Сиськи скачиваются!
Ce dont on rêvait depuis longtemps
Se réalise immédiatement.
Sur l’écran de plastique
Des seins se téléchargent!

Chiens de Katchalov: Je t’ai toi!

Собаки Качалова – У меня есть ты
Эта история вечна
Хоть многим известен сюжет –
Ромео все также беспечно
Выходит из дома на поиск джульет
Cette histoire est éternelle
Même une histoire connue de beaucoup –
Roméo tout aussi insouciant
Sort de la maison à la recherche de Juliette
Ветер гуляет в карманах –
Он ничего не сумел уберечь
Но он видел во всех расставаниях
Перспективы будущих встреч
Le vent souffle dans les poches –
Il n’a rien su conserver
Mais il voyait dans chaque séparation
Des perspectives pour de prochaines rencontres
Потому что у меня есть ты
Потому что у тебя есть я
Потому что есть еще листы
В отрывных календарях
И пускай они себе летят
Эти календарные листы
Потому что у тебя есть я
Потому что у меня есть ты
У меня есть ты
Parce que je t’ai toi
Parce que tu m’as moi
Parce qu’il y a encore des feuilles
Sur le calendrier détachable
Et laissons les voler
Ces feuilles de calendrier
Parce que tu m’as moi
Parce que je t’ai toi
Je  t’ai toi
Жизнь интересная штука –
Теряешь там где найдешь
Двое ищут друг друга
В линиях, где кончится дождь
La vie est une chose intéressante –
Tu y perds ce que tu y trouves
Deux se cherchent l’un l’autre
Sur les lignes où la pluie s’arrête
Там нет окончательных цифр
И точных ответов неет
И если ты все это видишь
То мы когда-нибудь выйдем на свет!
Là où il n’y a pas de chiffres définitifs
Et il n’y a pas de réponses précises
Et si tu vois tout cela
Alors un jours nous sortirons à la lumière !
Потому что у меня есть ты
Потому что у тебя есть я
Потому что есть еще листы
В отрывных календарях
И пускай они себе летят
Эти календарные листы
Потому что у тебя есть я
Потому что у меня есть ты
У меня есть ты
Parce que je t’ai toi
Parce que tu m’as moi
Parce qu’il y a encore des feuilles
Sur le calendrier détachable
Et laissons les voler
Ces feuilles de calendrier
Parce que tu m’as moi
Parce que je t’ai toi
Je  t’ai toi
 Потому что у меня есть ты
Потому что у тебя есть я
Потому что есть еще листы
В отрывных календарях
И пускай они себе летят
Эти календарные листы
Потому что у тебя есть яд
Потому что у меня есть ты
У меня есть ты
Parce que je t’ai toi
Parce que tu m’as moi
Parce qu’il y a encore des feuilles
Sur le calendrier détachable
Et laissons les voler
Ces feuilles de calendrier
Parce que tu m’as moi
Parce que je t’ai toi
Je  t’ai toi

Les chiens de Katchalov: Colonisation

La Russie est un pays multiculturel où les Russes nationaux même s’il comptent pour une majorité n’est qu’un des 165 peuples qui  constituent l’ensemble des « russes citoyens », des Russiens comme l’on dit. Pendant des siècles s’est opérée une sorte de colonisation intérieure où les colonisés étaient les habitants de la Russie.

Cette chanson des chiens de Katchalov, prolonge le concept aujourd’hui. D’une façon impropre mais tout le monde comprend de quoi il s’agit: Le travail immigré massif en Russie et les relations à l’état. Si les Russes sont choqués lorsqu’ils viennent visiter Paris de la quantité d’africains que ce soit du Maghreb ou d’Afrique noire qui peuplent le territoire Français (les derniers propos d’Edouard Limonov sont assez représentatifs de ce ressenti), le touriste de passage à Moscou sera choqué de voir dans certaines professions uniquement des visages asiatiques, ou encore à la fin du Ramadan certaines rues de la capitale recouvertes massivement par des tapis de prières, les mosquées de Moscou ne suffisant pas à accueillir cette masse de musulmans d’Asie centrale.
Encore une fois le concept de colonisation n’est pas très juste mais il exprime un ressenti de certaines parties de la population qui ont l’impression d’être envahies et traitées comme des indiens.

La chanson fait référence au sous-marin Koursk qui a sombré le 12 août 2000 avec 118 hommes d’équipage, drame national où les marins ont été sacrifiés. Mais également au « cheval boiteux «  une boite de nuit de Perm qui a brûlée le 5 décembre 2009 faisant  156 victimes, également drame national et scandale local, les règles de la sécurité incendie avaient étaient bafouées d’une façon flagrante.

Собаки Качалова – Колонизация
Ресурсы уходят на запад
А мы все играем в планшеты.
Не страна- сырьевой придаток!
Здесь с любовью пилят только бюджеты.
Пассажиры подводной лодки.
С символичным названием «Курск»,
У нас есть «Хромая лошадь»,
У нас вообще специфический вкус.
Les ressources partent à l’Ouest
Et nous nous jouons avec des ipads.
C’est pas un pays mais appendice de matières premières !
Ici la seule chose que l’on fasse avec amour c’est détourner les fond publics.
Les passagers du sous-marin.
Du nom symbolique  » Koursk  »
Nous avons le « cheval boiteux  »
Nous avons un goût très spécifique .
Припев:
Не стоит беспокоиться, все как-нибудь устроится,
Зачем быть агрессивным?
Но может показаться, что идёт колонизация,
идёт колонизация России.
А мы индейцы, мы бессильны…Теперь здесь режут баранов,
На улице, прямо в центре,
Э, а сколько православных храмов,
За этот год открыли, например, в Ташкенте? 
Refrain:
C’est pas la peine de s’inquiéter, tout s’arrangera d’une façon ou d’un autre,
Pourquoi être agressif ?
Mais il peut sembler qu’il y ait une colonisation ,
La colonisation de la Russie est en cours.
Et nous sommes les Indiens , nous sommes impuissants …Maintenant ici on égorge des moutons ,
Dans la rue, en plein centre ,
Euh, combien d’églises orthodoxes ,
Pour cette année ont ouvert, par exemple, à Tachkent ? 
Припев:
Не стоит беспокоиться, все как-нибудь устроится,
Зачем быть агрессивным?
Но может показаться, что идёт колонизация,
идёт колонизация России.
А мы индейцы, мы бессильны… 
Refrain:
C’est pas la peine de s’inquiéter, tout s’arrangera d’une façon ou d’un autre,
Pourquoi être agressif ?
Mais il peut sembler qu’il y ait une colonisation ,
La colonisation de la Russie est en cours.
Et nous sommes les Indiens, nous sommes impuissants … 
 Не стоит беспокоиться, все как-нибудь устроится,
Зачем быть агрессивным?
Но стало мне казаться, идет колонизация,
Идет колонизация России.
Мы индейцы, мы бессильны.
C’est pas la peine de s’inquiéter, tout s’arrangera d’une façon ou d’un autre,
Pourquoi être agressif ?
Mais je commence à avoir l’impression qu’il y a une colonisation,
La colonisation de la Russie est en cours.
Et nous sommes les Indiens, nous sommes impuissants …

Sabaki Katchalova: Les feuilles volent ( tout va bien)

Собаки Качалова – Листья летят (Вот и нормально)
Я смотрю на себя, раскрывшего бритву,
Я опять срежу все, что проросло и налипло,
И, устранив свой естественный запах,
Я опять пойду куда-то за солнцем.

А листья летят незаметно и быстро,
Листья летят, опавшие листья,
Прямо в лицо, прямо под ноги,
Ничто не вернется, никто не догонит,
Вот и нормально,
Значит все в порядке

Я увидел тебя, я был очарован,
Я спросил, где смогу испытать это снова,
И мы писали друг другу на каких-то обрывках
Неживые уже комбинации цифр.
Я стою и смотрю: незаметно и быстро
Листья летят, опавшие листья,
Прямо в лицо, прямо под ноги,
Ничто не вернется, никто не догонит,

Вот и нормально,
Значит все в порядке.

Я когда-то лежал в этой белой палате,
Я лечил свои раны на грязной кровати,
Да, я не был богом стерильно-лучистым,
Но я видел свет солнца, согревшего листья.

Но листья летят незаметно и быстро,
Листья летят, опавшие листья,
Прямо в лицо, прямо под ноги,
Ничто не вернется, никто не догонит,

Вот и нормально,
Значит все в порядке

Je me regarde ayant ouvert le rasoir
Encore une fois je coupe tout ce qui est germé et collé,
Et en ayant éliminé mon odeur naturelle,
Encore une fois je pars quelque part pour le soleil.

Et les feuilles volent imperceptiblement et rapidement,
Les feuilles volent, les feuilles mortes,
En pleine figure, juste sous les pieds,
Rien ne revendra, personne à rejoindre,
Et voilà ça va,
Donc tout va bien

Je t’ai vu et j’ai été fasciné
J’ai demandé où je pourrais essayer cela de nouveau,
Et nous nous sommes écrit l’un l’autre quelques bribes
La combinaison de chiffres est déjà inanimé.

Debout j’observe: imperceptiblement, et rapidement,
Les feuilles volent, les feuilles mortes,
En pleine figure, juste sous les pieds,
Rien ne revendra, personne à rejoindre,

Et voilà ça va,
Donc tout va bien

Dans cette chambre blanche j’étais allongé à une certaine époque,
J’ai soigné mes blessures sur un lit sale
Oui, je n’étais pas un dieu stérile rayonnant,
Mais j’ai vu la lumière du soleil qui réchauffe les feuilles.

Et les feuilles volent imperceptiblement et rapidement,
Les feuilles volent, les feuilles mortes,
En pleine figure, juste sous les pieds,
Rien ne revendra, personne à rejoindre,

Et voilà ça va,
Donc tout va bien

Bahh Tee: Chanson sur les enfants de l’orphenlinat

La situation de centaines de milliers d’enfants en quête d’amour familial est bien entendu terrible, alors que nous rappelle cette chanson, sur terre il existe plus de six milliards d’individus et des millions de mamans et papas en puissance pour ces enfants.

Notons que lorsque l’on parle d’orphelins en Russie, il s’agit en général d’orphelins sociaux. D’après les chiffres officiels 80% des enfants ont un ou plusieurs parents biologique vivants, simplement ceux-ci ont abandonné leur autorité parentale ou en ont été privés. Il existe aussi une catégorie d’enfants non-adoptables car étant légalement sous une autorité parentale mais placés de fait dans des internats.

Bahh Tee… »Песня о детдомовских детях… »
Андрей часто вспоминал теплый детский дом
А за окном холодный, чужой город
Будто отколотый от мира, один в чужбине
Он рос без матери, а где-то мать без сына
« Искали ли меня Вы так же, как я искал Вас?
Быть может вся моя жизнь просто нелепый фарс
Кого то свыше? Но судьбу не перепишешь »
Тонул в вопросах и провожал своё мальчишество
Каждый день он видел как в глазах друзей на месте
Искр надежды зажигалось пламя ненависти
С чистого листа новыми кистями эскизы
Дрожащими руками рисовали свою жизнь
Робкими мазками… Призрак одиночества
Не оставлял его в покое длинными ночами,
Его проблемы… Казались… Кому то мелочами
Но не каждому стерпеть это по плечам
Andrei se souvient souvent du chaleureux orphelinat
Et derrière la fenêtre il fait froid, c’est une ville étrangère
Comme détaché du monde, seul dans un pays étranger
Il a grandi sans mère, et quelque part il y a une mère sans un fils
«M’avez vous cherché autant que je vous ai cherché?
Peut-être toute ma vie est juste une farce ridicule
Y a Quelqu’un là haut? Mais le destin, on le réécrit pas  »
Noyé dans les questions tu as raccompagné ton enfantillage
Chaque jour, il vit dans les yeux d’amis sur place
Des étincelles d’espoir enflammé la flamme de la haine
Avec une feuille blanche et des de nouveau pinceau à esquisse
Les mains tremblantes ils ont dessiné leur vie
Avec des coups pinceau timides … Le fantôme de la solitude
Ne l’a pas laissé tranquille de longues nuits durant,
Ses problèmes … Semblaient … à certain bien futiles
Mais chacun supportait tout ça sur les épaules
 Мама! И среди шести миллиардов где-то
Мама! Ты у меня всего одна на планете
Мама! Какой бы не была… Знаю, тебе стыдно
Ты только забери меня назад, я простил…
Maman! Et quelque part parmi six milliards
Maman! Tu es unique pour moi sur cette planète
Maman! Qu’est ce que ça aurait été …
Je sais que tu as honte
Ramène-moi juste en arrière, je m’excusais…
Когда за спиной вместо семьи холодные стены… Тяжелым грузом тянутся к земле колени
Ищешь родную душу над каждой чужой тенью
И каждый день сулит новую чашу сомнений
И не стерпеть эту боль…
Lorsque derrière mon dos, au lieu d’une famille il y avait les murs froids…
Comme une charge lourdes les genoux sont attirés par le sol
Tu cherches l’âme sœur sur chaque ombre étrangère
Et chaque jour présage d’un nouveau lot de doutes
Et pas supporter cette douleur …
И не понять ни за что
Что чувствует дворняга в одиночку под дождем
Того и ждет, что заберет назад к себе пьяный
Каким бы не был он плохим, все таки хозяин
Дети матерей, которым нет оправданья
Дети отцов-тряпок, что мужчинами не стали
Глазами полными печали…
Et ne comprendre rien de tout ce
Que ressent le bâtard seul sous la pluie
Ce qu’il attend ce qui le ramène en arrière
Quand bien même mauvais, c’est tout de même un maître
Les enfants de mères pour lesquels n’ont pas d’excuses
Les enfants de pères chiffons qui ne sont pas devenus hommes
Avec les yeux pleins de tristesse …
Сопровождают
Как родители ведут за ручки свои чада
Они не виноваты, что были им не рады
Их родители не люди, а исчадья ада
И каждый вечер без колыбельной засыпая
Мечтают что однажды поцелует на ночь мама…
Мама! И среди шести миллиардов где-то
Мама! Ты у меня всего одна на планете
Мама! Какой бы не была…
Знаю, тебе стыдно
Ты только забери меня назад, я простил…
 Ils accompagnent
Comme les parents prennent par la main leur progéniture
Ils ne sont pas coupables de ce qu’il n’étaient pas heureux
Leurs parents ne sont pas des gens, mais des démons de l’enfer
Et tous les soirs, sans s’endormir avec une berceuse
Ils rêvent qu’un jour, embrasse leur mère les embrassera dans la nuit …
Maman! Et quelque part parmi six milliards
Maman! Tu es unique pour moi sur cette planète
Maman! Qu’est ce que ça aurait été …
Je sais que tu as honte
Ramène moi seulement en arrière, je m’excusais …