Anastasia Dmitrouk: Nous ne serons jamais frères

Cette jeune Ukrainienne, Anastasia Dmitrouk, a eu un succès tout à fait inattendu sur youtube et ses vers sont devenu une chanson grace à des musiciens lituaniens. Pour en savoir plus on peut lire son interview sur Aqqin.az.

Notons que les russes ont répondu à ce poème dans une vidéo choc que nous mettons à la fin de l’article.


Анастасия Дмитрук Украинская поэтесса – россиянам: Никогда мы не будем братьями
Никогда мы не будем братьями
ни по родине, ни по матери.
Духа нет у вас быть свободными –
нам не стать с вами даже сводными.
Nous ne serons jamais frères
ni de mère, ni de patrie.
Vous n’avez pas l’esprit pour être libre –
Avec vous nous ne pourrons pas être libres.
Вы себя окрестили «старшими» –
нам бы младшими, да не вашими.
Вас так много, а, жаль, безликие.
Вы огромные, мы – великие.
Vous vous surnommez « le grand frère» –
Nous sommes un benjamin peut être mais pas le vôtre.
Vous si nombreux, et, malheureusement, sans personnalité.
Vous êtes énormes et nous nous sommes grands.
А вы жмете… вы всё маетесь,
своей завистью вы подавитесь.
Воля – слово вам незнакомое,
вы все с детства в цепи закованы.
Et vous récoltez … vous souffrez,
Vous vous étouffer avec votre envie .
Le libre arbitre est pour vous un mot inconnu,
Depuis l’enfance vous êtes enchaîné .
У вас дома «молчанье – золото»,
а у нас жгут коктейли Молотова,
да, у нас в сердце кровь горячая,
что ж вы нам за «родня» незрячая?
Dans votre maison  » silence est d’or  »
Et chez nous brûlent des cocktails Molotov
Oui, dans notre cœur nous avons le sang chaud,
Qu’est-ce que c’est que cette « parenté » aveugle?
 А у нас всех глаза бесстрашные,
без оружия мы опасные.
Повзрослели и стали смелыми
все у снайперов под прицелами.
Et nous avons tous les yeux intrépides
Sans armes nous sommes dangereux.
Nous avons grandi et sommes devenus courageux
Les snipers ont tout le monde dans la lunette.
Нас коты на колени ставили –
мы восстали и всё исправили.
И зря прячутся крысы, молятся –
они кровью своей умоются.
Les chats nous ont fait mettre à genoux –
Nous nous sommes rebellés et nous avons pris notre revanche.
Et c’est en vain que les rats se sont cachés –
Ils prient, ils se lavent de leur sang.
Вам шлют новые указания –
а у нас тут огни восстания.
У вас Царь, у нас – Демократия.
Никогда мы не будем братьями.
On vous envoie de nouvelles instructions –
Et nous avons des feux de la rébellion.
Vous avez un Tsar et nous la démocratie .
Nous ne serons jamais frères.

Voici enfin la réponse des russes à Anastasia Dmitrouk. Bien entendu cela n’a rien à voir avec la grande culture russe que nous admirons. Malheureusement.

4 réflexions au sujet de « Anastasia Dmitrouk: Nous ne serons jamais frères »

  1. Pierre

    ни по родине, ни по матери. -> ni de mère, ni de patrie (allusion à « Родина мать »)
    Воля -> libre arbitre, liberté
    Нас каты на колени ставили -> je pense qu’il y a un jeu de mot entre les sens « les chats » (avec les rats juste après) et « les brutes » (dans le sens « жёсткий »)

    sinon, la « réponse » du iéjov band, c’est plutôt une critique de l’attitude russe à mon avis. La seule chose que j’ai compris, à part « on va vous défoncer à coup de missiles », c’est « on est plus proches de vous que ces @ »$ d’Européens ». Vu les autres chansons du groupe, je pense que c’est à prendre au second degré.

    Répondre
  2. Pierre

    Pardon, et encore une chose qui m’est revenue:
    Вы огромные, мы – великие. -> le « огромные » fait référence sans aucun doute au « Вставай, страна огромная » de « Священная война ». C’est habile de retourner un chant de la grande guerre patriotique pour insinuer que les ex-Soviétiques se traitent eux-mêmes de gros tas :).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *