En Russie

Andrei Makarevitch: et toute la planète est foutue

La phrase culte de la semaine dernière c’est certainement celle-ci de Vladimir Poutine au forum de Valdai s’exprimant sur les frappes seconde de la dissuasion nucléaire:

« L’agresseur doit comprendre que le châtiment est inévitable (…). Et nous, en tant que victimes d’une agression, en tant que martyrs, nous irons au Paradis. Eux, ils crèveront tout simplement»

Cela a inspiré Serguei Schnourov qui a publié des vers à ce sujet sur son compte instagram. De son coté André Makarevitch a enregistré cette chanson qu’il a publié sur son compte facebook.


 

«И всей Земле пи*дец»: Макаревич написал мощную песню про «рай Путина»
На форуме вчера без злобы, без апломба
Нам главный рассказал, красавец, молодец,
В загашнике у нас лежит такая бомба,
Что подожжешь запал, и всей земле — пи*дец!
Но это не беда, нас с вами ждет награда
Au forum hier sans animosité, sans culot
Le chef nous a dit, lui qui est si beau, et si brave,
Que dans notre magot nous avions une telle bombe!
Que si tu mets le feu à la mèche, la terre entière est foutue!
Mais c’est pas grave, parce ce qu’une récompense nous attend
На кой нам этот мир, коль наступает край?
Потухнут без следа все 9 миллиардов,
А мы до одного прямой дорогой в рай!
Я сам на этот рай давно имею виды.
Любой, небось, мечтал, чтоб на халяву в рай,
Но есть один нюанс – туда летят шахиды,
А тут мы всей страной: «Подвинься, открывай!»
Pourquoi a-t-on besoin de ce monde, si il y a un pays qui nous attaque?
Tous ces 9 milliards vont s’éteindre sans laisser de trace
Et nous on a un chemin direct vers le paradis!
J’ai moi-même longtemps eu des vues sur ce paradis.
C’est sûr que tout le monde rêverait d’aller gratis au paradis,
Mais il y a une nuance – les islamistes martyres y vont direct,
Mais là c’est tout le pays : « Allez, ouvre! »
Тут надо проскочить, пока взрывают глобус,
А то дойдет до драк, кто будет отвечать?
Я бросился к столу, прошу мне выдать пропуск,
Но чтоб кремлевский бланк и подпись, и печать.
Là faut se glisser, pendant qu’on fait sauter toute la terre,
Et si ça se bouscule jusqu’à faire une bagarre, qui va en répondre?
Je me suis précipité contre le bureau, je demande de me donner un laissez-passer,
Mais qu’il y ait le formulaire du Kremlin et la signature, et le tampon.
Бегу, смотрю за мной другие припустили,
Уже кричат «давай!», кто робко, кто смелей,
У самого стола архангела скрутили,
На выход отвели и дали пи*дюлей…»
Je cours, je regarde derrière moi les autres vont à toutes jambes,
Ils crient « allez! » l’un timide, l’autre courageux,
Au bureau même de l’archange ils s’accrochaient,
On les a fait sortir et on les a châtiés …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.