En Russie

Marathon (international) de Moscou

Dimanche se déroulait le XXIX marathon international de Moscou, plus de 40 pays représentés et 400 villes de Russie.  En réalité très peu de Moscovites connaissent l’existence de ce marathon ou imaginent qu’il soit possible de courir dans les rues de la ville. Peu de gens viennent voir et soutenir les coureurs. L’organisation ressemble à une petite manifestation provinciale. Le tracé est particulierement ennuyeux. C’est vraiment dommage car c’est un moyen simple pour étendre le rayonnement international de la ville.

Sortir de la crise

sterligov

Depuis quelques mois un étrange cavalier apparaît dans les rues de la ville. Il nous donne des conseils pratiques pour sortir de la crise. (Dépeupler les mégapoles, éduquer les enfants, créer un étalon monétaire basé sur l’or…) et renvoi vers son site web.

German Sterligoff est un oligarque qui a fait fortune dans la finance et qui a adopté une vie simple dans une ferme éloignée de tout, accessible seulement a cheval et sans électricité. Il vit de façon presque totalement autonome avec femme et enfants. Une vie proche de la nature, d’une moralité rigoureuse et religieuse.  Évidemment vivant une vie recluse il devait s’attendre a la crise.

sterligoff

Son centre anti-crise propose un système de mise en relation des offres et demandes des entreprises afin de pouvoir financer au meilleur coût la production. Du fait de la crise de nombreuses entreprises ont de sérieux problèmes de trésorerie et l’accès au crédit auprès des banques se trouve réduit, or il existe des entreprises qui ont des besoins et des ressources complémentaires et si l’ont dispose du bon réseau pour les trouver l’ensemble de l’économie peut continuer à fonctionner normalement avec ce système de crédit alternatif.

Oh, l’amour!

D’abord lorsque je me suis mis à table d’écrire le sujet je me disposais à me moquer de ce monument naïf élevé dans l’une des rues centrales de la ville. L’ayant regardé plus fixement j’ai changé mon intention…
Ce mec en bronze symbolise un amoureux qui attend un rendez-vous avec sa copine. Le jeune homme au visage éclairé par l’amour se tient debout sous l’horloge attachée à un pilier. Un sourire sublime joue à ses lèvres, l’espoir figé au regard, les fleurs ramassées en bouquet dans la main. Viendra-t-elle ou non? Elle est déjà venue et pas seule. Il ne se passe plus qu’une minute que de jeunes filles tour à tour s’empressent de l’embrasser par épaules afin de se laisser photographier. Vraiment elles semblent heureuses. Elles y ont trouvé leur idéal romantique. En effet, avec tel brave homme elles iraient par les chemins tortueux de la vie…
J’ai entendu l’exclamation d’un gars passer à côté : Qu’elles m’embrassent et non lui et toutes à la fois. L’une des filles répondit : d’accord, mais d’abord porte des fleurs…
IMG_0805

En avant la Russie!

medvedev*

Dimitri Medvediev vient de publier un article très intéressant sur sa vision de la Russie.

Il n’est pas tendre avec les handicaps actuels du pays: une économie de rente de matières premières, la sempiternelle corruption, attitude d’irresponsabilité ou l’on attend tout de l’état, la politique étrangère basée sur la force brute, les soins médicaux insuffisants, l’alcool et le tabac surconsommés, la population qui diminue, les pollutions massives de l’environnement, le terrorisme, la crise économique, le manque de créativité, la productivité dérisoire des entreprises, l’efficacité énergétique lamentable et innombrables gaspillages de ressources, la fragilité des institutions, la faiblesse de la nouvelle société civile  …

Les maux qui frappent la société russe sont donc nombreux et chacun d’entre eux doit être combattu mais il y a cinq directions dans lesquelles le president souhaite avant tout avancer:

1. La chasse au gaspillage: devenir un pays leader en terme d’efficacité.
2. Développer de nouvelles technologies nucléaires.
3. Développer de nouvelles technologies de l’information et de la communication.
4. Développer les infrastructures.
5. Développer du matériel médical de pointe.

Le but ultime étant d’améliorer la qualité de vie en Russie. Souhaitons lui le plus grand succès dans cette entreprise.

La ruée vers l’eldorado

Un magasin d’électronique grand public de la chaîne Eldorado a eut la bonne idée la semaine dernière de proposer des ordinateurs portables (on dit des Notebooks) de la marque Acer en promotion a seulement 9999 roubles. Compte tenu de la crise et dans un souci marketing la quantité d’ordinateurs bénéficiant de la promotion a été limitée a 250. Le nombre de personne voulant en obtenir un a ce prix été bien entendu très supérieur et tout le monde n’a pas pu entrer dans le magasin. La foule dans le magasin s’est comportée d’une façon sauvage pour obtenir les bons qui servaient à recevoir les ordinateurs puis pour obtenir ces ordinateurs.
Les gens les plus raisonnables peuvent devenir fou au milieu d’une foule frénétique. Organiser la pénurie peut certes attirer les foules mais il faut prendre les mesures de sécurité qui s’imposent pour éviter les blessés.

Moscou ne croit pas aux larmes du ciel

fete de Moscou
Le week end dernier se tenait à Moscou la fête de la ville. Le samedi fut une belle journée, le dimanche une journée pluvieuse mais presque sans pluie. Deux fois par an des avions protègent la ville contre la pluie. Lors du jour de la victoire et lors de la fête de la ville.

Le maire de Moscou envisage maintenant de généraliser l’usage des avions cargo qui percent les nuages avec de la poudre déclenchant les averses afin d’éviter que pluie et neige ne tombent sur la ville. Il faut dire qu’en hiver plus de 50 000 personnes grattent les rues avec des pelles rudimentaires pour déneiger les rues. Plutôt que de moderniser cet équipement très rudimentaire il est donc prévu de provoquer les chutes de neige en dehors de la ville.

Bien entendu la mesure est controversée pour des question environnementale et parce que les voisins de la ville n’ont pas non plus envie de subir ce nouveau type de pollution venu du ciel.

«L’Alliance française» ouvre ses portes.

Le centre régional de «l’Alliance française» invite ceux qui veulent apprendre le français du premier degré au niveau avancé. Les professeurs, y compris, issus des pays francophones enseignent la langue aux écouteurs à la base de nouvelles technologies. Par préférence, ce sont des écoliers de l’école à l’étude profonde de français qui visitent volontiers les cours. Pour le moment l’essor d’intérêt à étudier le français est remarquable. Non seulement des enfants, adolescents, mais des gens déjà âgés tendent à maîtriser la langue. Aux rayons des librairies commencent à apparaître la grande quantité de livres en français des auteurs classiques et modernes. Le choix devient considérable. Je pense que le français reconquiert en Russie ses positions de langue № 1 qui existaient au XIX siècle lorsque tous les nobles russes parlaient bien français. Par sa beauté le français entrouvre les portes à la civilisation ancienne à la culture distinguée.

Mes excuses aux lecteurs de ne pas avoir présenté l’image