Blague du jour

Il s’agit bien sûr de Tcheburashka et de Crocodile Gena qui chantent en Japonnais maintenant. Avis a nippophiles donc.

Tcheburashka est l’objet de beaucoup de blagues un peu spéciales, je ne saurais comment dire. Assez puériles, naïves et un peu tristes et politiques. Cela semble d’être du niveau maternelle à priori mais en réalité le phénomène Tcheburashka dépasse de loin la simple animation pour les tout petits.

Par exemple va voir l’épicier et lui demande: « bonjour, est ce qu’il y a des oranges? » le vendeur répond « Non, on en a pas ».
Le lendemain rebelotte Tcheburaska débarque avec un grand sourire et demande « bonjour, est ce qu’il y a des oranges? » -« non on a rien de tel »
le surlendemain même chose « bonjour, est ce qu’il y a des oranges? » -« non on a pas d’orange, c’est non, y ‘en a pas ».
Tcheburashka se démonte pas, il revient le jour d’après tout content et demande « bonjour, est ce qu’il y a des oranges? » là vendeur qui a pourtant beaucoup de patience (dans le métier ça aide) explose il lui dit « Non on a pas d’oranges, on en a jamais eu et on en aura jamais, alors si tu reviens demain à me demander des oranges je vais te clouer les oreilles ».
Le lendemain matin Tcheburashka débarque et demande timidement
-« bonjour, est ce que vous avez… des clous?
-non on en vend pas
-et un marteau
-non plus »
et la tout content: « est ce qu’il y a des oranges? »

Il y a aussi la blague ou Tcheburashka va voir le Crocodile Gena et lui dit que Chapokliak leur a envoyé des oranges.
« je les ai compté il y en a dix, cela fait donc 8 pour chacun d’entre nous.
-non, ce n’est pas possible tu as du te tromper dans ton calcul, Tcheburashka
-je ne sais pas comment tu comptes mais mais moi j’ai déjà mangé mes 8 oranges

Laisser un commentaire