En Russie

Rétrospective Mikhail Aldachine

mikaelaldachineLe grand festival des dessins animés de Moscou consacrait cette semaine une rétrospective au réalisateur russe Mikhail Aldachine. Voici les films qui étaient projetés.
Rappelons que Mikhail Aldachine est l’un des réalisateurs post-soviétiques les plus illustres.
Son film le plus remarquable est certainement l’histoire de Noel (la naissance du petit jésus). Le film fut réalisé dans les années 90 dans un style naïf et pur. C’est un véritable message d’espoir pour tous ceux qui sont dans une situation difficile et pour donc les contemporains d’alors.
Son dernier film, l’immortel, a reçu le grand prix du festival du film d’animation russe de Souzdal en février dernier. C’est un conte du Daguestan, cette république de Russie si riche en peuples et culture. C’est l’histoire d’un homme, qui révolté à la mort d’un de ses amis, part en quête du pays où l’on ne meurt pas.  Etre mortel c’est être condamné à la solitude du deuil, il n’en veut pas. Mais être immortel ce n’est ce pas non plus une solitude plus forte encore?

Le Kelé: Le Kélé c’est un esprit malin de la mythologie Tchouktche. (1988)

Poums: (1989)

Le chasseur (1991):

L’autre coté (1993):

Noel (1996):

Boukachki: les petites bêtes (2002):

Sur Ivan Dourak (2004):

L’immortel (2012):

Curieusement la rétrospective oubliait le film Putch de 1991. Peut être parce qu’il n’était pas vraiment pour les enfants (et probablement interdit aux moins de dix-huit ans car il représente des hommes politiques décédés).

Manquait également l’épisode 41 d’Optimus Mundus, consacré aux Tsars et réalisé en 1998. Mais lui n’est pas sur internet c’est d’ailleurs un film assez rare fait pour le 850 anniversaire de Moscou.

Film d’animation: Le huit septembre

8septLe huit septembre c’était les élections municipales en Russie et pour la ville de Moscou le maire sortant faisait face à une challenger nationaliste du nom de Alexei Navalny. Mais ce n’est pas une simple affaire municipale car Navalny se présente surtout comme un adversaire à Vladimir Poutine et ne cache pas des ambitions présidentielles. Le 18 juillet dernier il était condamné et incarcéré dans le cadre d’une affaire de pertes financières d’une société publique d’exploitation forestière. Le lendemain même,  il était libéré provisoirement pour concourir à la mairie de Moscou. Cette situation inédite de libération d’un détenu condamné afin qu’il se présente à une élection a inspiré la série animée en 3D suivante où les deux personnages principaux Navalny et Poutine échangent leur corps.

Les deux adversaires échangent leur corps suite à un sort magique. L’idée est semblable à ce que l’on a déjà pu voir dans de nombreux films, par exemple It’s a Boy Girl Thing sorti en 2006. Dans cette série cela convient plutôt bien. Je ne sais pas qui l’a réalisée, elle fut simplement publiée sur le canal youtube des présentateurs et humoristes Tatiana Lazereva et Mikael Schatz. La facture est assez bonne, les voix sont bien imitées et la bande son assez bien choisie, on notera en particulier  Le changement de Viktor Tsoi, l’attirance de Diskoteka Avaria (à juste titre)  et à la fin la chanson de Boris Grebenchikov: J’ai rêvé d’un jardin.



Sherlock Holmes et l’homme en noir (animation)

homme_noirLundi dernier c’était la journée internationale du cinéma d’animation et d’ailleurs se déroule en ce moment le grand festival de film d’animation de Moscou. Aussi, pour l’occasion nous allons présenter un dessin animé. Pourquoi ne pas rajouter sur ce blog une partie consacrée au cinéma d’animation Russe? il n’est pas suffisamment connu en France. Se serait peut être l’occasion d’indiquer des films à voir.

Il s’agit d’un film qui a été projeté hier au festival. Il fut réalisé l’an dernier par Alexandre Boubnov et le studio Ukrainien Bouben: Sherlock Holmes et l’homme en noir. C’est un film d’animation en 6 mini-séries de 6,5 minutes. L’histoire est bien sûr basée sur l’oeuvre de Sir Arthur Conan Doyle. Le film fait suite Sherlock Holmes et Dr Watson: l’assassinat de Lord Waterbrook qu’il avait réalisé en 2005 (Studio Goubernia).

Gardons  à l’esprit que le personnage de Sherlock Holmes  est très populaire en Russie du fait de la série soviétique diffusée à la télévision de 1979 à 1986 qui  eut un immense succès. Le scénario était assez bon, les scénaristes Yuly Dounsky et  Valery Fried l’ont d’abord écrite pour se faire plaisir, le jeu des acteurs est convaincant et le téléspectateur soviétique de cette époque  était en attente d’exotisme britannique.

De dessin animé Sherlock Holmes et l’homme en noir, c’est l’histoire du célèbre détective Sherlock Holmes et son fidèle compagnon le docteur Watson qui enquêtent. Tous deux sont dérangés dans leur bureau par un petit homme qui sort de leur cheminée, tout noir de suie donc. Ensuite l’inspecteur Lestrade les informe qu’une explosion a eu lieu à l’Amirauté et que des documents secrets ont disparu du coffre-fort. C’est ainsi que nos deux héros sont amenés à enquêter sur une affaire décidément bien complexe.

Le film a été progressivement et depuis l’an dernier publié sur internet . Le réalisateur en parlait régulièrement sur son blog (depuis 2008), et d’autre part il y avait une communauté sur livejournal qui lui était spécifiquement dédiée (depuis 2009). On voit donc que c’est un long projet qui a finalement abouti après de nombreuses difficultés. Le résultat en vaut la peine en tout cas, mais je vous en laisserai juger par vous même.

Voici donc ces dessins animés en version originale (russe):
Sherlock Holmes et Dr Watson: l’assassinat de Lord Waterbrook (2005)

Sherlock Holmes et l’homme en noir (2012-2013):
Série 1: (Les vidéos sont également visible sur Youtube sur le compte de l’auteur mais pas sur Vimeo parce que l’on en a curieusement banni)

Série 2:

Série 3:

Série 4:

Série 5:

Série 6:

DK: Le club des jeunes

Cette chanson est un classique des années 80, Joel Bastenaire l’avait fait graver sur sa compilation française « Rocking Soviet » sortie sous le label indé Just’In en 1988.
Le groupe est dissous depuis plus de dix ans maintenant et la moitié des membres sont décédés. Il suscite depuis peu le buzz car Stas Santimov en a fait un petit film d’animation. Le seul problème serait le son, pas assez compressé.
Le thème de la consommation d’alcool sans modération et de la cuite est universel, il n’est pas prêt de se démoder, mais les images de la langue changent, par exemple le « petit safran » correspond non pas à un billet d’un rouble soviétique mais d’un vin cuit de pommes aux couleurs chimiques, qui ne s’appelait bien sûr pas comme ça officiellement mais qui remplaçait avantageusement l’horrible portvein 72.
Un grand merci à Joel Bastenaire pour le lien et ses corrections.

DK « Youth club » from Stas Santimov on Vimeo.

дк молодёжный клуб
В субботу встретился я с другом на углу,
а в магазине ждал давно нас молодёжный клуб:
«Ну, ребятишки, чо?» – Валюха нас спросила.
Здоров. Нам как всегда – по три на рыло.
Шафранчик мутный рассовавши по карманам,
Идём в подъезд – через дорогу, прямо –
на подоконнике и сухо, и тепло,
и Площадь Ленина виднеется в окно.

«Ну чо, поехали! – взял слово друг Иван, –
сдадим бутылки, увеличим план!»
Открыто заседание. И, сдвинув шарф с затылка,
он лихо опрокинул первую бутылку.

Заминки не было: по банке и – ништяк.
Какой-то лысый у жены стащил коньяк.
Валерка, друг, поплёлся в лифт пописать…
Братва не дрогнула – на этаже совсем некисло!

Мне влом – я тут же, рядом примостился.
Тут лысый крякнул – я бля извинился.
Полился изо рта, на кафель брызнув, суп –
вот видишь, батя, это МОЛОДЁЖНЫЙ клуб!

Мы тут же вмазали по третьей, по одной…
Зима на улице – что сторож в проходной:
«Назавтра отоспимся» – сказал устало Гена,
а в понедельник – утренняя смена.

Samedi, j’ai rencontré un ami au coin de la rue,
et dans un magasin nous attendait depuis longtemps le club de jeunes:
« Eh bien, les gars, quoi? » – Valiouha nous a demandé.
En bonne santé.
Nous, comme toujours – trois par museau.

Un petit safran fourré dans les poches,
Nous allons à l’entrée de l’autre coté de la rue, tout droit –
sur le rebord de la fenêtre il fait sec et chaud,
on voit la place Lénine par la fenêtre.

« Et quoi on y va?! – S’exclame mon pote Ivan –
rendons les bouteilles, augmentons notre plan!  »
La séance est publique. Et en ayant déplacé le foulard vers l’arrière,
il verse avec hardiesse la première bouteille.

Pas le moindre problème: banco ! c’est cool.
Un chauve avait tiré à sa femme du cognac.
Mon pote Valéry, s’est traîné jusqu’à l’ ascenseur pour pisser …
Les copains ne bronchent pas – à l’étage c’est vraiment cool!

Moi c’est gênant mais je me suis tout de suite mis à quatre pattes.
Là pof, un rot, je m’excuse putain.
Ça s’est déversé de la bouche sur le carrelage, la soupe a giclé
Voilà tu vois, papa, c’est le club de jeunes!

Nous avons tout de suite fixé sur trois, sur un …
L’hiver dans la rue c’est kif kif le gardien à l’entrée:
« Demain on fera la grasse matinée » – a dit Génia fatigué.
et lundi on prendra le quart du matin au travail.

Les musiciens de Brême -la chanson des amis

Parmi les films d’animation l’un des plus réussi et des plus connu en Russie est bien « les musiciens de Brême », entièrement chanté il comporte des airs que tout le monde sait par cœur. L’auteur des vers est Youri Entine. Le film s’ouvre sur un hymne à l’amitié et la liberté, toujours à propos lorsque l’on est heureux de se retrouver en bonne compagnie.

 

 

Les musiciens de Brême
Ничего на свете лучше нету,
Чем бродить друзьям по белу свету.
Тем, кто дружен, не страшны тревоги,
Нам любые дороги дороги,
Нам любые дороги дороги.Ла-ла-ла-ла-ла-ла ла-ла-ла-ла-ла
Ла-ла-ла-е е-е е-е
Il n’y a rien de mieux au monde,
Qu’avec ses amis de parcourir le monde.
Pour ceux qui sont amis, il n’y a pas gros soucis,
On prendra n’importe quelle route
On prendra n’importe quelle route.La-la-la-la-la-la la-la-la-la-la
La-la-la-ee-ee-e
Мы своё призвание не забудем –
Смех и радость мы приносим людям.
Нам дворцов заманчивые своды
Не заменят никогда свободы,
Не заменят никогда свободы.
Nous n’oublierons pas notre vocation:
Apporter aux gens le rire et des émotions.
Pour nous les séduisantes voûtes des palais
Ne remplaceront jamais la liberté
Ne remplaceront jamais la liberté.
 Ла-ла-ла-ла-ла-ла
ла-ла-ла-ла-ла
Ла-ла-ла-е е-е е-еНаш ковёр – цветочная поляна,Наши стены – сосны-великаны.
Наша крыша – небо голубое,
Наше счастье – жить такой судьбою,
Наше счастье – жить такой судьбою.

Ла-ла-ла-ла-ла-лала-ла-ла-ла-ла
Ла-ла-ла ла-ла-ла-ла-ла
Ла-ла-ла-ла ла-ла-ла ла-ла-ла-ла-ла
Ла-ла-ла-ла ла-ла-ла-е е-е е-е

La-la-la-la-la la
la-la-la-la-la
La-la-la-ee-ee-eNotre tapis est un champs de fleurs,Nos murs sont des pins géants.
Notre toit est le ciel bleu,
Notre bonheur c’est de vivre un tel destin,
Notre bonheur c’est de vivre un tel destin.

La-la-la-la-la lal-la-la-la-la
La-la-la la-la-la-la-la
La-la-la-la-la-la la la-la-la-la-la
La-la-la-la la-la-la-ee-ee-e

Signalons cette traduction du Comte Saltykov qui est un plus élégante que la mienne (mais sans  les la-la-la-la ):

« Il n’y a rien de mieux dans le monde
Que de mener une vie vagabonde
Avec nos amis rien ne nous fait peur
Et tous les chemins mènent au bonheur
Tous les chemins mènent au bonheur

Et notre mission nous ne l’oublierons pas
Est d’apporter aux gens le rire et la joie
Les voûtes séduisantes des palais
Ne remplac’ront jamais notre liberté
Ne remplac’ront jamais notre liberté

Quatre pins géants en guise de cloisons
Avec le bleu du ciel pour seul plafond
Et pour tapis la clairière en fleurs
Vivre ce destin, voilà notre bonheur
Vivre ce destin, voilà notre bonheur »

Dans la bouche des enfants

Depuis quelques jours un chœur d’enfants accompagne une vidéo qui circule sur internet. Elle représente le futur président en un super héros capable de tout. C’est une adaptation d’une vieille chanson populaire avec des événements où Poutine a été médiatisé, les références au gaz font allusion aux crises avec l’Ukraine et mettent en scène Viktor Ianoukovitch.

Ah ce n’est pas facile de devenir alpiniste, cosmonaute ou médecin, marin ou pianiste, mais pour lui ce n’est pas un problème!
Poutine peut, peut n’importe quoi!
nager la brasse, rouler vite, couper du bois,
Poutine peut, peut n’importe quoi!
Ce que ne peut pas Poutine ça n’existe pas!
Il est responsable de l’ordre dans le pays,
comme la lumière reste allumée et ne s’éteint pas
Si tu payes le gaz dans les règles c’est normal, sinon pas de gaz!
Il éteint les incendies…

ах не просто стать альпинистом,космонавтом или врачом, моряком или пианистом
всё ему нипочем
Путин может, Путин может всё что угодно:
плавать брасом, мчать по трассе, дрова рубить
Путин может, Путин может всё что угодно:
То, чего не может Путин, не может быть!.
по порядку в стране он главные
как горит и не гаснет свет
если платишь за газ исправно, если же нет, то и газа нет
Путин может, Путин может всё что угодно:
пожар тушить…
Путин может, Путин может всё что угодно:
То, чего не может Путин, не может быть!.

Rubrique chat#5 Le Chat botté (Kot v sapogah)

Le Chat botté(Кот в сапогах) de Charles Perrault a donne lieu a de tres nombreuses adaptations. C’est l’un des personnages les plus populaires de Russie, parce qu’il doit son ascension sociale a sa seule ruse et son absence de scrupule. N’ayant rien si ce n’est une seule une paire de bottes, il va vaincre l’ogre et faire de son pauvre maître le Marquis de Carabas, l’homme le plus puissant du royaume. La ruse et les bottes. C’est ce qu’il y a de plus précieux pour réussir.
Charles Perrault (avec l’orthographe simplifiee Perro) remporte naturellement un très grand succès ici.

Les adaptations du Chat botté sont innombrables, en voici quelques unes:

La version de Multifilm
en marionnettes qui date de 1995, est remarquable, le chat botte arrive d’amerique dans l’aide humanitaire et veut faire emigrer son maitre aux etats unis, le marquis de Karabasov y parle un melange de Russe, anglais et Francais comme un vrai bouisnessman (version simplifie et contemporaine du Gentilhomme).

Les versions en dessin anime sont beaucoup plus classiques et proches du conte original: