En Russie

Changement

Premier titre de l’album de Kino sorti en France sous le nom «Le Dernier Des Héros», la chanson «le changement» est très écoutée ces temps-ci, même si la fin de l’URSS est maintenant une époque bien éloignée:

Вместо тепла зелень стекла,
Вместо огня дым.
Из сетки календаря выхвачен день.
Красное солнце сгорает дотла,
День догорает с ним.
На пылающий город падает тень.Перемен требуют наши сердца,
Перемен требуют наши глаза,
В нашем смехе и в наших слезах,
И в пульсации вен
Перемен!
Мы ждем перемен.Электрический свет продолжает наш день
И коробка от спичек пуста.
Но на кухне синим цветком горит газ.
Сигареты в руках, чай на столе,
Эта схема проста.
И больше нет ничего, все находится в нас.Перемен требуют наши сердца,
Перемен требуют наши глаза,
В нашем смехе и в наших слезах,
И в пульсации вен
Перемен!
Мы ждем перемен.

Мы не можем похвастаться мудростью глаз
И умелыми жестами рук,
Нам не нужно все это, чтобы друг друга понять.
Сигареты в руках, чай на столе,
Так замыкается круг.
И вдруг нам становится страшно что-то менять.

Перемен требуют наши сердца,
Перемен требуют наши глаза,
В нашем смехе и в наших слезах,
И в пульсации вен
Перемен!
Мы ждем перемен.

 

Au lieu de la chaleur, des vitres vertes,
Au lieu du feu, de la fumée,
Le jour est arraché du calendrier,
Le soleil rouge se consume complétement,
Le jour brule avec lui,
L’ombre tombe sur la ville en flammes.Nos cœurs réclament le changement,
Nos yeux réclament le changement,
Dans nos rires et dans nos larmes,
Dans les pulsations de nos veines,
Le changement!
Nous attendons le changement.La lumière électrique prolonge notre journée,
Et la boite d’allumettes est vide,
Mais dans la cuisine comme une fleur bleue brule le gaz.
Cigarettes à la main, le thé sur la table,
Le schéma est simple.
Il n’y a plus rien, tout est en nous.Nos cœurs réclament le changement,
Nos yeux réclament le changement,
Dans nos rires et dans nos larmes,
Dans les pulsations de nos veines,
Le changement!
Nous attendons le changement.

On peut pas se vanter de la sagesse des yeux,
Ni de l’habileté des gestes,
On a pas besoin de ça pour se comprendre,
Cigarettes à la main, le thé sur la table,
Ainsi le cercle se referme,
Et soudain on commence à avoir peur de changer quelque chose.

Nos cœurs réclament le changement,
Nos yeux réclament le changement,
Dans nos rires et dans nos larmes,
Dans les pulsations de nos veines,
Le changement!
Nous attendons le changement.

 

DDT à l’élysée Montmartre

Le groupe de rock mythique se produira à Paris le 14 décembre. En Russie tout le monde connaît Youri Chevtchouk, dans chaque rue, n’importe quel gars qui grattouille une guitare va chanter à moment donné une chanson de DDT. Si bien que le fameuse rencontre avec le premier ministre à fait bien rire tout le monde. VV Poutine lui a demandé comment il s’appelait déjà.

En réalité en Russie Chevtchouk est plus célèbre que le premier ministre qui lui était encore totalement inconnu dans les années 90. Même si Vladimir Poutine à réaffirmé sa bonne foi et n’avoir jamais entendu parler de Chevtchouk, ce qui pose problème c’est plutôt son insubornation au pouvoir. En effet il a non seulement ignoré les avertissements des services spéciaux de ne pas poser de questions qui fâchent mais en plus a mentionné cela directement à Poutine devant les caméras. De plus il s’engage dans des actions pour lutter contre l’alcoolisme, soutient les droits de l’homme, se joint aux mouvements de protection de la forêt de khimki…

Youri Chevtchouk est aussi amoureux de Paris, il le chante dans cette chanson de l’album L’échoppe, il n’a plus que trois jours à Paris. Dans certaines versions il chante même quelques mots en français.

La liberté qu’est ce que c’est?

Je suis en train de lire Un roman français de Frédéric Beigbeder. Il faut dire qu’il écrit beaucoup mieux sur les sujets qu’il connaît bien. Autant son livre sur la Russie était un désastre, autant son autobiographie et le récit de sa garde à vue sonne juste (prix Renaudot quand même!). Fait très intéressant il faut enfermer Beigbeder pour qu’il retrouve la mémoire, la privation de liberté déclenche l’écriture.

On se rend rapidement compte à la lecture de cette vie que la société a beaucoup évolué en quelques décennies. On a plus le droit de rien faire qui nuise à sa santé. On a plus le droit de se détruire, de prendre des risques…

Quand j’étais petit, on ne mettait jamais sa ceinture dans une automobile. Tout le monde fumait partout. On buvait au goulot en conduisant. On slalomait en Vespa sans casque. On baisait sans capote. (…) On pouvait dévisager une femme, l’aborder, essayer de la séduire, peut être de l’effleurer sans risquer de passer pour un criminel. La grande différence entre mes parents et moi: dans leur jeunesse les libertés augmentaient; durant la mienne elles n’ont ait que diminuer, année après année.

Alors que dans le même temps la police procède à des gardes à vue illégales et moyenâgeuses et pour lesquelles la France est régulièrement condamnée.

Chers lecteurs français, des personnes présumées innocentes sont TOUS LES JOURS déférés dans ce cloaque réfrigéré et putride AU PAYS DES DROITS DE L’HOMME.

Soit dit en passant l’expression le pays des droits de l’homme pour désigner la France (ou tout autre pays) fait penser à la rhétorique soviétique évoquée par Boris Grebenchikov à propos de son enfance dans sa récente interview à la première chaîne.

La description du procureur fait froid dans le dos:

Il faut savoir que Jean-Claude Marin peut peut détruire la vie de n’importe quel habitant de la capitale de la France.  Jean-Claude Marin peut envoyer une escouade de flics sur-le-champ chez moi ou chez Grasset  quand il le désire. Sur les photos, Jean-Claude Marin porte une cravate triste et un costume rayé pour que personne ne sache qu’il est extrêmement puissant (c’est sa tenue de camouflage à la JCM)

La société française est décidément bien paradoxale. La société russe n’est pas nécessairement plus libre mais voyez plutôt pour finir une petite vidéo très réjouissante du groupe Lofti Band: Sexe et Whisky. Tout est permis. Je dévoile la surprise à la fin parce qu’une audience française ne trouvera pas la blague extraordinairement drôle. Le personnage que l’on reconnaît à la fin est une sorte d’icone des geeks russes. Anatoli Vasserman, le contraire d’un sex symbol, plutôt une grosse tête et un gros ventre, journaliste et analyste politique, champion de jeux télévisés. Clin d’œil croustillant.

Peter Nalitch

Peter Nalitch est un jeune chanteur Moscovite tout a fait exceptionnel. Un visage séduisant et très ouvert, une voix très étendue qui lui permet de tout chanter, un humour et un sens de l’autoderision à toute épreuve, des rythmes dansants… Bref il a tout pour plaire. Ses concerts respirent la joie et la bonne humeur et il plaît à une très large audience, aussi bien les parents que les enfants se laissent entraîner par sa musique.

Seul bémol: ses chansons en Français ne sont pas vraiment au point. peter

N’ayant pas de relations dans le business il s’est d’abord fait connaître par une video virale de ce qui reste son plus grand tube Guitar ou il chante dans « un anglais tsigane ».

Nouvelle rubrique: la rubrique chat

Je me rend compte qu’il manque une rubrique très importante sur ce blog c’est la rubrique chat. En effet tout bon blog qui se respecte doit publier des photos de chat, des chansons sur les chats, des histoires de chat, de l’humour de chat, des recettes de croquettes pour chat… Bref ce que les américains appellent le CatBlogging et que certains bloggers réactionnaires dénoncent d’ailleurs avec le mouvement Blog Sans Chat.

Ce blog est donc AVEC chat. Nous allons commencer cette rubrique avec l’une des chansons de la comédie musicale Stilyagi chelovek i kochka, un homme et un chat. C’est Serguei Garmach qui l’interprète ici dans le film.

Il s’agit en réalité il ne s’agit pas du tout d’une chanson des années 50 mais elle a été choisie pour sa mélodie qui collait bien au film. C’est le groupe de rock Nol de Leningrad qui en est à l’origine.

Les paroles ont à voir avec le milieu rock des années 80 à Leningrad.