Des températures positives

L’est de l’europe est actuellement baigné par des températures positives: 6 degrés à Moscou au mois de janvier et des inondations à Saint Petersburg. Que se passe t’il? La dépression s’est déplacée vers l’est et il fait beaucoup plus chaud et humide que d’ordinaire.

Bien sûr c’est positif sous bien des aspects: il y a moins d’accidents et de glissades sur la glace, la pollution énergétique est moindre, la consommation d’électricité et de gaz réduite, le froid est moins agressif. Mais cela n’a pas non plus que des aspects positifs car l’absence de neige diminue fortement l’intensité lumineuse. Si bien que les dépressions et la consommation de produits psychotropes sont en hausse.

Mais comme on dit le beau temps est celui qui est dans la maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *