En Russie

Du travail et de la fatigue en France

Le débat – ou l’absence de débat sur les retraites en France- est étrange et renvoit à des idées bien plus anciennes. Qu’est ce que le travail et qu’est ce que la retraite? En France on se définit plus qu’ailleurs par son travail l’absence de travail c’est l’exclusion de la société alors même que celui-ci est souvent perçu comme fatiguant et que l’on ne pense qu’à s’en échapper avec les loisirs et à la retraite. Le mot travailler lui même vient de tripaliare (torturer puis accoucher), alors évidemment avec une telle vision travailler plus, travailler mieux,  ce n’est pas vraiment une priorité. L’amour du travail et des valeurs traditionnelles est même suspect il renvoit au fascisme, au nazisme…

Il y a bien sûr des gens qui sont heureux de travailler en France, par exemple l’illustratrice Chulie mais ce n’est pas encore la norme d’associer travail et plaisir.

Gaïto Gazdanov est un écrivain russe qui connaissait bien la société française pour avoir y longtemps étudié, travaillé et vécu. Dans son livre Chemins nocturnes il explique comment ses différentes expériences de travail salarié l’ont conduit à devenir taxi de nuit pour pouvoir être heureux. Là au moins il était libre et responsable de ce qu’il faisait son travail avait du sens, alors qu’à l’usine ou au bureau son action était absurde et inutile.

Когда я приехал во Францию, меня поразили два слова, которые я слышал чаще всего и решительно всюду: работа, усталость – в различных вариациях. Но те, которые действительно работали и действительно уставали, произносили их реже всего.

Quand je suis arrivé en France, les deux mots que j’entendais le plus m’ont frappés, travail et fatigue. Mais ceux qui travaillent réellement et ceux qui sont réellement fatigués les prononcent le moins souvent.

Il y a les discours et la réalité. Il y a ceux qui se plaignent et ceux qui font quelque chose.

Laisser un commentaire