En Russie

Emmanuel Dutac, Ed- Vlad (à la mémoire d’Anna Politkovskaïa)

Dix ans après la mort Anna Politkovskaïa Emmanuel Dutac chantait cette chanson de vampire.

Au cœur
Du bois
Un cœur
En croix.
C’est au
Château
Peles,
Que vit
Sévit
Tepes.

Aux cieux
Regards
Hagards.
Et pieux.
Ici l’on sait
Ses mil
Forfaits.
C’est un
Démon
Sans teint.
Son nom:
Vlad

Frileux
Horla
Il se
Tient là.
Le jour,
Toujours,
Il dort.
La nuit
Sans bruit
Il sort!

Là, sur
Le lin
Dort un
Cœur pur
Au sein
Sans croix.
Lui tient
Sa proie,
Il sent
Et sans remord,
La mord!
Vlad!

Abject
Et froid
Il créé
L’effroi
Et sait
Chez ses
Vassaux
L’effet
De l’é-
-chaffaud!

Odieux
Décor
De corps
Affreux,
Il met
En pal
L’épais
Rival.
C’est dans
Le sang
Qu’il a
Cela
Vlad!

Béni
Qu’il soit
Lui qui viendra
Ganté
Jeter
Un œil
Au fond
De son
Cercueil!

Lui qui
D’un bras
Fendra,
Conquis
Vainqueur
D’un pieu
Son cœur!
Voilà
Des aulx,
Gare à
Tes os
Vlad!

Mais pour l’instant
Son tour
Attend.
Dans son
Vallon
Là-bas
En paix,
Il est
Le roi!

Au Monde
Encore
Un mort
Sans nom
Et dans
La nuit
Satan
S’enfuit
Un fil-
-et d’or,
Va et file
Et dors!
Vlad!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.