En Russie

Garik Sukatchev: L’automne

Ce titre de Garik Sukatchev est de saison. En Russe l’automne est du genre féminin, c’est pour cela que j’ai conservé le pronom elle alors qu’en français il est masculin. C’est une saison qui s’impose à nous chaque année, sans prévenir même si on s’y attend forcément, une saison riche et triste mais surtout très courte.

Paroles Гарик Сукачев: Осень
Осень, она не спросит,
Осень, она придет,
Осень немым вопросом
В синих глазах замрет.

Осень дождями ляжет,
Листьями заметет,
По опустевшим пляжам
Медленно побредет.Может быть, не заметишь
Рыжую грусть листвы,
Может быть, не ответишь,
Что вспоминаешь ты,
Или вот это небо –
Синее как вода,
Где ты ни разу не был,
Не приходил сюда.

Пусть тебе снится лето,
Я тебе улыбнусь,
И под бровями где-то
Чуть притаилась грусть.
Где-то под сенью весен
Кто-нибудь загрустит,
Молча ложится осень
Листьями на пути.

Ведь осень, она не спросит,
Осень, она придет,
Осень, она вопросом
В синих глазах замрет.
Осень дождями ляжет,
Листьями заметет,
По опустевшим пляжам
Медленно побредет.

По опустевшим пляжам
Медленно побредет.
По опустевшим пляжам
Медленно побредет.

Automne, elle ne demande pas
Automne, elle arrive,
Automne comme une question muette
Se fige dans les yeux bleus.

L’automne recouvre de pluies,
Balaye les feuilles,
Sur les plages désertes
Elle se traine lentement.Peut-être que tu ne remarqueras pas
La tristesse du feuillage rouge
Peut-être que tu ne répondras pas,
Ce dont tu te souviens,
Ou bien voilà que le ciel est
Bleu comme l’eau
Là où tu n’as jamais été,
Ne viens pas ici.

Puisses-tu rêver de l’été
Je te sourirai,
Et quelque part sous les sourcils
Un peu de tristesse se cache.
Quelque part dans l’ombre du printemps
N’importe qui est triste,
Sans un mot l’Automne se couche
Avec des feuilles sur la route.

C’est que l’automne, elle ne demandera pas
L’Automne, arrivera,
L’automne, elle est la question
Elle se fige dans les yeux bleus.
L’automne recouvre de pluies,
Balaye les feuilles,
Sur les plages désertes
Elle se traine lentement.

Sur les plages désertes
Elle se traine lentement.
Les plages désertes
Elle se traine lentement.

One comment

  1. Une chanson de rare beauté de par ses paroles qui correspondent aux splendides vues d’automne qui défilent.
    L’automne est le temps de se poser des questions que tu veuilles ou pas. Il n’attend pas, il est là, une interrogation muette, rappel des joies et un peu de tristesse cachée.
    Moi, qui affirme ne pas aimer l’automne, je me demande si l’automne russe, les images des chemins couverts de feuilles dans de vieilles forêts russes ne me réconcilient pas finalement avec cette saison, si particulière et si chère au coeur des Russes.
    Qu’il est beau, l’automne en Russie !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.