En Russie

Inatche: Laissez moi partir

Juste une remarque sur l’expression suspendre des nouilles derrière les oreilles de quelqu’un. C’est une image très visuelle qui ne va pas de soi, cela veut dire embobiner complètement quelqu’un avec des mensonges dans le but de le tromper. C’est en particulier utilisé dans le cas de la propagande télévisuelle.

On ne connait pas l’origine étymologique de l’expression mais elle n’a rien à voir avec les nouilles. C’est la ressemblance phonétique qui aurait conduit à la formation de cette expression qui à l’origine viendrait du français « faire les poches » ou du jargon criminel russe où la nouille désigne tout ce qui pend un peu trop, comme les oreilles indiscrètes qu’il faut donc tromper. Quoi qu’il en soit maintenant la propagande diffuse des nouilles qui pendent derrière les oreilles des téléspectateurs.

ОТПУСТИТЕ
Ярко-красный закат после долгого дня настоялся на крови
Тех, кто верит в себя, кто воюет любя, против собственной воли.
Не сойти бы с ума от вечного бега,
Залепило глаза безумие века.
Un coucher de soleil rouge vif le sang après une longue journée
Ceux qui croient en eux-mêmes, qui combattent en aimant, contre leur propre volonté.
Ne devenez pas fou à cause d’une course perpétuelle,
La folie du siècle m’a aveuglé.
Мир банален и глуп, говорят дураки, им поверить не сложно.
Там где нас больше двух, обсуждать что-то вслух станет вновь невозможным.
С бесконечной душой и нервною кожей,
За ушами с лапшой смеёмся до дрожи.
Le monde est banal et stupide, disent les imbéciles, il n’est pas difficile de les croire.
Là où il y en a plus de deux, discuter à haute voix de quelque chose redevient impossible.
Avec une âme infinie et une peau nerveuse,
Avec des nouilles jusque derrière les oreilles, on rit jusqu’à en trembler.
ПРИПЕВ :
Смысл каждого дня – влачиться в неволе?!
Отпустите меня да в чистое поле!
Сердцем не дорожу, душу перебираю,
Отпустите, прошу, я здесь умираю!
Refrain:
Le sens de chaque jour – c’est de végéter en captivité?!
Laissez-moi sortir en plein air!
Je ne tiens pas à mon cœur, j’examine mon âme,
Laissez moi partir, je vous le demande, je me meurs ici!
Собирать по куску молодые мечты,
Что мы вдруг растеряли.
Избегая тоску, я, такой же как ты,
Каждый день убиваю.
Без надежды на сон, без чёткого плана,
Закричать в унисон в груди океану!
Réunir les morceaux des jeunes rêves,
Que nous avons soudainement perdus.
Pour éviter la mélancolie, moi, je suis comme toi,
Je tue tous les jours.
Sans espoir avant de dormir, sans plan précis,
Crier à l’unisson dans la poitrine de l’océan!

Laisser un commentaire