Iouri Kim: la cinquième colonne

agresseur
Jeudi dernier dans la très belle salle de la maison de la musique à Moscou un concert d’Andrei Makarevitch a été interrompu par un groupe de braillards qui ont entonné le slogan « Makarevitch est un traitre à la patrie! ». Et ils ont lancé des projectiles et diffusé des gaz si bien que la direction de la maison de la musique a fait évacuer la salle et le concert de jazz yiddish s’est poursuivi dans une autre salle (d’après le service de presse de la maison de la musique, la télévision ne reprend pas cette information et insinue qu’il y avait une mauvaise odeur). On peut voir la vidéo ici:

Samedi une enquête judiciaire a été ouverte. Les auteurs de l’incident se sont exprimé à la télévision. Les fauteurs de trouble sont des militants de l’autre Russie, le mouvement d’Édouard Limonov qui fait la chasse au traitres à la patrie et milite pour l’impérialisme. Cette atmosphère de chasse au traitres est bien résumée dans la nouvelle chanson de Iouri Kim que voici:

Юлий Ким « Песня пятой колонны »
И вот опять нас мало – тыщ восемь, может быть,
кого телеканалы не могут охмурить.
Кого Россия-мама готова съесть живьем.
Опять нас, братцы, мало, уставши мы живем.
Et là encore une fois, nous sommes peu nombreux- huit mille, peut-être
Que les chaines de télé ne peuvent tromper.
Les gens que la mère Russie est prête à dévorer vivants.
Encore une fois, nous, mes frères, nous sommes peu et vivons épuisés.
Пока мы честь по чести бранили нашу власть,
Россия с нами вместе смеялась подбочась.
И вдруг необъяснимо, как гром средь бела дня,
Россия после Крыма свихнулась сразу вся.
Alors que nous interpelons comme il se doit notre pouvoir
Russie à ri avec en se tenant les hanches.
Et soudain, inexplicablement, comme le tonnerre en plein jour,
La Russie après la Crimée a complétement déraillé.
Как будто подвиг славный наш главный совершил,
как бы рукой державной дракона сокрушил.
И честную победу сложил у наших ног,
Как будто он соседа не ограбил под шумок.
Notre chef l’a fait comme si c’était un exploit,
Comme si d’une main puissante il avait terrassé le dragon.
Et il avait déposé à nos pied une victoire honnête,
Comme s’il n’avait pas volé un voisin à la sauvette.
И всплыло в одночасье забытое давно
немыслимое счастье быть с властью заодно.
Бери начальник шире, врежь Киеву под дых,
чтоб видели чужие, как наши бьют своих.
Et soudain a refait surface quelque chose depuis longtemps oublié
L’incroyable bonheur d’être totalement en phase avec le pouvoir.
Prend un chef plus large et encastre-toi Kiev dans le creux de l’estomac,
Pour que les étrangers voient bien comment les nôtres battent ceux de leur propre camp.
Дружина Михалкова стеной вокруг Кремля
Витийствует сурово Макара заклеймя.
И уж, если сам Лимонов лобзает их взасос,
То с прочих миллионов, какой быть может спрос?
La drougine de Mikhalkov fait mur tout autour du Kremlin
Et tout imbue de son importance stigmatise Makar(evitch).
Et si même Limonov les embrasse à pleine bouche,
Alors qu’attendre des autres millions?
 И вот опять нас мало, как в прошлые года,
и даже еще меньше, причем, гораздо меньше,
Совсем-совсем немножко.
Вот, братцы, в чём беда.
Et là encore, nous sommes peu nombreux, comme les années précédentes,
Et encore moins, et même beaucoup moins
Vraiment très très peu nombreux.
Voilà, mes amis, où est le problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *