En Russie

Jenia Lubich : Dans mes reves le printemps

Le printemps est féminin en russe, tout comme d’ailleurs l’hiver et l’automne. Ce qui fait que les allégories qui en découlent ont des visages féminins (encore qu’une figure importante vient du gel qui est masculin).  Cette chanson de Jenia Lubich renvoie à un printemps onirique dans un hiver interminable.

Женя Любич – ВЕСНА В МОИХ СНАХ-LE PRINTEMPS DANS MES RÊVES
Весна играет гормонами сонными,
Она позирует так раскованно,
И ей к лицу это платье пестрое,
Она уже на моем острове.
Весна в моих снах,
До поздна на часах
Народ обычно в делах, и не вытащить,
Но наступила весна, и вышли все,
И вдруг покрылись деревья почками,
А кто-то слово сказал точное…
От глупости голова кружится,
А я нашла глубину в лужице,
Покатятся облака через край,
И, кажется, навсегда снег растаял…
Le printemps joue avec les somnifères et les  hormones
Cette saison pose si naturellement,
Et  cette robe colorée lui convient bien,
Elle est déjà sur mon île.
Le printemps est dans mes rêves,
Jusque tard sur l’horloge
Habituellement, les gens sont très affairés, et on ne les fait pas sortir,
Mais le printemps est arrivé et tout le monde est sorti
Soudain, les arbres se sont couverts de bourgeons,
Et quelqu’un a dit le mot exact …
Des stupidités nous font tourner la tête
Et j’ai trouvé au fond d’une petite flaque d’eau,
Des nuages vont déborder,
Et il semble que la neige a fondu pour toujours…

Laisser un commentaire