Jenia Lubich: Libellules dorées

Un nouveau titre de Jenia en anglais en collaboration avec Neon Lights.

Jenia Lubich: GOLDEN DRAGONFLIES
GOLDEN DRAGONFLIES
Hey, you man, I am…
Drops of the rainbow fall in
White and empty paper,
Out of skies to appear
Golden dragonflies
Rise out of my fingers,
I wouldn’t cut their wings,
Cold, as cold as ice,
I stand at the window,
There’s nothing that can
Warm me in here.
LIBELLULES D’OR
Hey, toi l’homme, je suis …
Des gouttes de l’arc en ciel qui tombent
Dans du papier blanc et vide,
Sorti du ciel pour apparaître
Libellules d’or
Sors de mes doigts,
Je ne couperais pas leurs ailes,
Froid, froid comme la glace,
Je me tiens à la fenêtre,
Il n’y a rien qui peut
Me réchauffer ici.
 Higher I get,
Sun is now closer and closer, since that
I get hurt, I get helpless,
More than words I need shelter
Inside we lie,
Somehow it makes my rhymes go wild,
And I take you as a human,
So why don’t you take me as I am?
Oh, Golden drangonflies
Turn to machines, so
Who could teach helicopters fly right?
Oh, all this paper-world is blown with the wind, so
How could I try to hide it?
Je monte plus haut,
Le soleil se rapproche de plus en plus, puisque
Je me blesse, je me retrouve sans défense,
Plus que de mots, j’ai besoin d’un refuge
A l’intérieur, nous mentons,
D’une certaine manière cela rend mes rimes plus sauvages,
Et je te prends comme un être humain,
Alors pourquoi tu ne me prends pas pour ce que je suis?
Oh, Libellules d’or
Tournez-vous vers les machines, alors
Qui pourrait apprendre aux hélicoptères à bien voler?
Oh, tout ce monde de papier est emporté par le vent, alors
Comment pourrais-je essayer de le cacher?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *