En Russie

La génération âgée renonce obstinément à se servir d’ordinateur.

Actuellement des travailleurs âgés, par exemple, les enseignants sont placés devant un choix difficile : soit ils apprennent très rapidement à travailler au clavier de l’ordinateur, soit ils sont menacés de perdre leur emploi parce que leur qualification ne correspond guère aux besoins de la vie moderne.
Pendant la crise lorsque la concurrence s’accroit sans cesse et tant de jeunes spécialistes ne peuvent pas trouver un job, l’état de «vieux travailleurs» devient de plus en plus instable. Plusieurs d’entre eux avec de grandes difficultés rien que pour faire marcher la machine à laver. Il est très difficile de les imaginer appuyer sur les touches de l’ordinateur. Simplement ils ignorent l’ordinateur, tandis que la jeunesse ayant maîtrisé le clavier parvient à faire des réussites considérables. Il est évident que la génération mûre manqua son temps. Elle ne veux pas apprendre l’ordinateur, c’est pourquoi l’avantage des jeunes est indiscutable. Ils font le même travail en délais les plus courts et épargnent leur temps et leurs forces. Il s’agit, par exemple, des professeurs portés à l’écran de l’ordinateur portable dit notebook tout le contenu de leur cours et présentés tout cela à l’attention des étudiants. Les commentaires indispensables suivent les images et la leçon devient plus intéressante. Je ne sais pas pourquoi ça se passe parce qu’il n’y a rien d’extraordinaire même pour les âgés à maîtriser l’ordinateur.

Laisser un commentaire