En Russie

Leningrad: Le sac à main

Les Russes -comme toutes les femmes d’ailleurs- raffolent des accessoires de mode, et les sacs à main en particulier. Cela frise même la démence. Le style et le raffinement côtoient souvent la vulgarité et le ridicule. Ce nouveau clip de Leningrad l’illustre très bien.

Ленинград — Сумка О песне: Вокал – Юля Коган.
Кожаная сумка « Прадо »,
Полюбила, как мне быть?
Я уже сама не рада,
Правда, сумку не забыть.

 

Припев:
Я не хочу жить без нее, я закричу: « Это мое! »
Я не хочу жить без нее, я закричу: « Это мое! »
Это мое! Это мое! Это мое!

Помню все ее изгибы,
Нежность кожи, запах, вкус.
Если б видеть вы могли бы,
Я самой себе с ней снюсь.

Припев:
Я не хочу жить без нее, я закричу: « Это мое! »
Я не хочу жить без нее, я закричу: « Это мое! »
Это мое! Это мое! Это мое!

Кожаная сумка « Прадо » –
Не дотянешься рукой.
Мне, наверно, так и надо,
А она уйдет с другой.

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

Припев:
Я не хочу жить без нее, я закричу: « Это мое! »
Я не хочу жить без нее, я закричу: « Это мое! »
Это мое! Это мое! Это мое!

Sac en cuir « Prado »
Je suis tombé amoureuse, que puis-je faire?
Je ne suis pas très heureuse,
Sérieux, faut pas oublier mon sac. 

Refrain:
Je ne veux pas vivre sans lui, je vais crier: «C’est à moi! »
Je ne veux pas vivre sans lui, je vais crier: «C’est à moi! »
C’est à moi! C’est à moi! C’est à moi!

Je me souviens de toutes ses courbes,
La délicatesse de sa peau, son odeur, son goût.
Si vous l’aviez vu vous comprendriez,
Moi-même je fais des rêves de lui.

Refrain:
Je ne veux pas vivre sans lui, je vais crier: «C’est à moi! »
Je ne veux pas vivre sans lui, je vais crier: «C’est à moi! »
C’est à moi! C’est à moi! C’est à moi!

Mon sac en cuir « Prado » –
Tu ne l’atteindras pas de la main.
Pour moi, probablement, et c’est bien,
Et il repartira avec l’autre.

Refrain:
Je ne veux pas vivre sans lui, je vais crier: «C’est à moi! »
Je ne veux pas vivre sans lui, je vais crier: «C’est à moi! »
C’est à moi! C’est à moi! C’est à moi!

One comment

Laisser un commentaire