En Russie

Les commandements d’homme libre.

Ne fléchis pas devant le chef, et sois indulgent à l’égard des faiblesses de ceux qui sont au-dessous de toi…
Au contraire, l’esclave fléchit, cherche de bonnes grâces de son chef, mais lui, il est le dieux du tonnerre devant les inférieurs. L’esclave se rendant compte des poids des chaînes d’esclave a la chance sérieuse de devenir un homme libre…
L’esclave qui pense que ses chaînes sont favorables pour lui. C’est le cerf. Il a peu de chances de se transformer en homme libre, mais il peut se faire un goujat…
L’esclave qui est fier de son esclavage. C’est le laquais. Il n’a aucune chance de se sentir un homme libre. Il est le goujat indiscutablement complet.

Laisser un commentaire