En Russie

Mikahil Kroug: Vladimirsky Tsentral

Vladimirsky Tsentral est une prison assez ancienne puisqu’elle fête cette année ses 230 ans et qui occupe une place mythique dans l’imaginaire Russe, les détenus les plus dangereux, les plus intelligents, les plus politiques y ont séjourné. Ce titre de Mikahil Kroug est un bon exemple de ce que l’on appelle la « Rusky Chanssone »

Pour en savoir plus sur les prison russes de l’interieur (pas seulement de la centrale de Vladimir mais du dauphin noir… ) on peut regarder le documentaire de National Geographic Inside (ici en Russe sinon ci-dessous en français).


INSIDE – Dans les Prisons Russes по karmus

Sinon on peut écouter la chanson la plus fameuse de la « chansone » Russe. C’est la chanson qu’un spectateur réclame dix fois de suite dans « Je vais à Magadan » de Vassili Oblomov que j’avais ici traduit l’an dernier.

Михаил Круг – Владимирский централ
Весна опять пришла и лучики тепла,
Доверчиво глядят в моё окно
Опять защемит грудь и в душу влезет грусть
По памяти пойдёт со мной. 

Пойдёт разворошит и вместе согрешит
С той девочкой что так давно любил.
С той девочкой ушла, с той девочкой пришла
Забыть её не хватит сил

 

Le printemps est revenu avec les petits rayons de chaleur
Regardent confiants à ma fenêtre
A nouveau, j’ai un pincement dans la poitrine et la tristesse  qui monte dans l’âme
Elle m’accompagnera par les souvenirs. 

Elle partira aux quatre vents et le péché ensemble
Avec la jeune fille que j’avais aimé il y a si longtemps.
Elle est partie avec cette jeune fille et avec cette fille elle est revenue
L’oublier, je n’en ai pas la force

Припев:
Владимирский централ (Ветер северный)
Этапом из Твери (Зла немерено )
Лежит на сердце тяжкий груз
Владимирский централ (Ветер северный )
Когда я банковал (Жизнь разменяна)
Но не очко обычно губит.
А к одиннадцати туз.
Refrain:
Vladimir Central (Le vent du nord)
Sous escorte depuis Tver (d’un mal infini)
Un lourd fardeau pèse sur mon coeur
Vladimir Central (Le vent du nord)
Quand j’ai misé gros (Ma vie a changé)
D’habitude un point ce n’est pas la ruine,
mais après onze points, j’ai tiré un as.

 

 

 Там под окном зэка, проталина тонка,
И всё ж то не долга моя весна.
Я радуюсь что здесь, хоть это-то но есть,
Как мне твоя любовь нужна.
Là, sous  la fenêtre, un prisonnier, sur un mince endroit la neige a fondu,
Et pourtant, tu dure pas bien longtemps mon printemps.
Je suis heureux que tu sois là, même si c’est que ça, au moins c’est déjà ça
Comme j’ai besoin de ton amour.
Припев:
Владимирский централ (Ветер северный)
Этапом из Твери (Зла немерено )
Лежит на сердце тяжкий груз
Владимирский централ (Ветер северный )
Когда я банковал (Жизнь разменяна)
Но не очко обычно губит.
А к одиннадцати туз.
Refrain:
Vladimir Central (Le vent du nord)
Sous escorte depuis Tver (d’un mal infini)
Un lourd fardeau pèse sur mon coeur
Vladimir Central (Le vent du nord)
Quand j’ai misé gros (Ma vie a changé)
D’habitude un point ce n’est pas la ruine,
mais après onze points, j’ai tiré un as.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.