En Russie

Natalia Kisesiova: Trompez l’espoir ou la foi en la justice

La fin des journaux télévisés est consacrés à des déboires locaux, des escroqueries de différentes tailles: Souvent il s’agit de familles qui ont acheté des appartements sur plan qui ne sont jamais livrés pour une raison ou une autre. Les familles s’organisent pour essayer tant bien que mal de défendre leurs droits, les journalistes y consacrent un sujet, les spectateurs se disent qu’ils ont eu de la chance de ne pas s’être fait escroquer autant. Ce qui est frappant surtout c’est l’accumulation des affaires. Chaque soir c’est une nouvelle histoire et de nouvelles victimes. A Omsk ils en ont fait une chanson. On chante et la vie continue, chacun espère que finalement cet immeuble va se terminer, que les gens auront leur appartement.

 

Наталья Киселёва -Обманутые надежды или вера в справедливость
Чтобы дом построить новый,
надо денежек набрать:
Из бюджета дернуть
можно, и с бюджетников содрать.
Зальем бетон, правда, не той марочки
Отчитаемся в Минстрое – просто так, для галочки!
Тяп-ляп, сойдет!
Ну кто же мог подумать,
Что реальным будет срок.
Ну где их чувство юмора?!
Pour construire une nouvelle maison,
vous devez collecter de l’argent:
Tirer des fonds publics
C’est possible de les partager avec les fonctionnaires impliqués.
On coule le béton, c’est vrai, c’est pas ce timbre
On fait un rapport au ministère de la Construction – seulement pour cocher les bonnes cases!
Tap-tap, ça ira comme ça!
Mais qui aurait pu penser,
Qu’il y aurait vraiment un délais.
Eh bien, où est leur sens de l’humour?!
Минстрой молчит, министры все меняются,
А дом еще стоит, тихонько рассыпается.
«Сам ключ вручу – к осени заедете»,
Как же вы теперь, Иваныч, за слова ответите?!
Ой снег, снежок, дожили до метелицы.
Если врио нас услышит, может, что изменится?!
Le ministère de la construction garde le silence, les ministres changent,
Et la maison reste là, à se détériorer lentement.
« Je vais vous remettre la clé moi-même – vous y irez avant l’automne,
Comment pouvez-vous répondre de vos promesses, Ivanovitch?
Oh la neige, les flocons, on a survécu jusqu’au blizzard.
Si le remplaçant nous entend, peut-être que ça va changer?!
Песню повторять до тех пор, пока дом не сдадут. La chanson sera répétée tant que le bâtiment ne sera pas livré aux acheteurs.

Les dernières nouvelles de la semaine dernière ne sont pas pas encourageantes, les années passent, les promesses s’accumulent, rien ne change, et les gens vivent entre l’espoir et la résignation.

Laisser un commentaire