Nautilus Pompilius: La dernière lettre

La chanson la dernière lettre est l’une des chansons les plus célèbre de Nautilus Pompilius. A l’origine elle était sur Invisible sorti en 1985. Amérique était un pays mythique en Union Soviétique, différent de la réalité des états unis d’Amérique puisque les voyages et communications étaient interdits. Le succès de la chanson était un peu imprévu mais correspondait à une soif d’occident dans l’époque de la Perestroïka. A l’origine la chanson n’était pas prévue sur cette album, elle détonne d’ailleurs du reste des chansons dont le sens des paroles est plus clair. Elle a été enregistrée après même que les musicien ont célébré la fin de l’enregistrement (« на халяву » ils disent, on pourrait traduire que ce fut une piste bonus). La chanson est un peu suave et pop mais très mélodique.
La chanson fut également reprise par le groupe Agatha Christie (deuxième vidéo).


Nautilus Pompilius: Goodbye America
Когда умолкнут все песни
Которых я не знаю
В терпком воздухе крикнет
Последний мой бумажный пароход-ГУД-БАЙ Америка о
Где я не был никогда
Прощай навсегда
Возьми банджо
Сыграй мне на прощанье
Quand se tairont toutes les chansons
Que je ne connais pas
Dans l’air âpre criera
Mon dernier paquebot en papierGood bye America sur
Où je n’ai jamais été
Adieu pour toujours
Prends le banjo
Joue-moi un au revoir
Мне стали слишком малы
Твои тертые джинсы
Нас так долго учили
Любить твои запретные плодыГУД-БАЙ Америка о
Где я не буду никогда
Услышу ли песню
Которую запомню навсегда
Je suis devenu trop petit
Tes jeans usés
On nous a si longtemps appris à
Aimer ton fruit défenduGood bye America sur
Où je ne serai jamais
Entendrai-je une chanson
Que je garderai en mémoire à jamais.

Laisser un commentaire