En Russie

Non c’est net

Ce qui me sidère toujours en russe c’est que l’extension « .net » ne veut pas dire internet mais « .non ». Les sites protestataires existent dans tous les pays, mais ce n’est pas partout qu’ils ont leur extension de nom de domaine. Les anglophones ont bien le .no mais les norvégiens ne voient pas d’un très non oeil la protestation en tout genres.
On devrait lancer en France le .non, les votes protestataires sont nombreux.

doroga4.gif
Le dernier site de protestation est donc celui contre une rocade visant à désengorger la capitale.

Séquence culture

La culture russe est internationalement connue, l’infinité des nuances poétiques que permet la langue est universellement admirée.
Mais il ne fait pas très bon fréquenter la statue de Pouchkine en ce moment.

marsh21.jpgmarsh26.jpg

Alors tournons nous vers les pop star villageoises selon Diskoteka Avaria.