Poutine ****o

On avait déjà posté la chanson en son temps mais maintenant ce remake de la chanson de Pat Boone – Speedy Gonzales (1962) est devenu un véritable hit planétaire.

Il y en a par exemple une version japonaise:

Une version allemande, mexicaine, russe, ou même de Monaco:

Mais tout le monde fait sa propre version et la poste sur youtube il y en a dans tous les styles:

Que s’est il passé pour cette explosion planétaire soudaine alors qu’on chantait cela qu’en Ukraine? Un avion Ukrainien a été abattu la semaine dernière faisant 49 morts. Dans la capitale Ukrainienne le sang des Kievois n’a fait qu’un tour et ils ont immédiatement accusé la Russie d’être responsable d’une façon ou d’une autre de cette attaque. Une foule en colère s’est rassemblée devant l’ambassade de Russie pour y mettre le feu et passer ses occupants par le goudron et les plumes. La police ne suffisant pas à calmer la foule excitée, le ministre des affaires étrangères monsieur Andriï Dechtchytsia est allé inciter les manifestants à abandonner la violence au profit de modes de protestation non violents. Ce faisant il a prononcé les paroles d’une chanson populaire et un qualificatif accolé au nom du président Russe (ПУТИН-ХУЙЛО) dans la bouche d’un ministre a provoqué des réactions indignées en Russie. Et bien sûr dans le reste du monde cela déclencha une certaine curiosité pour ce phénomène.

Le ministre Dechtchytsia dans une interview donnée le lendemain rappelle que sur le moment le principal était de trouver une langue commune avec les manifestants pour désamorcer la violence déclenchée par la mort de 49 Ukrainiens. Mais les paroles ont ensuite été rapportées hors de leur contexte. Dans la couverture médiatique des événements on a insisté sur les jets d’œufs et le renversement des voitures d’officiels russes sans préciser les raisons de la colère de la foule (et parfois même en la cachant en évoquant la possibilité d’une action organisée et réalisée suivant un plan).

Les rédactions de tous les pays ont ensuite été bien en peine pour traduire le qualificatif ХУЙЛО qui ne fait pas parti du lexique normé que l’on emploi dans le champ médiatique en temps normal. En français on a généralement traduit ça par « connard ». Mais bien sûr il y a des piailleurs pour dire que « connard » n’est pas assez fort ou que l’étymologie est différente. Traduire c’est trahir forcément, surtout lorsqu’il s’agit d’un langage très vulgaire.

Cette image peut être aide à comprendre le terme en question.

 

Wikipedia a consacré un article a ce qui n’était à la base qu’un chant de supporters de foot enflammés mais maintenant un motif repris un peu partout.

2 réflexions au sujet de « Poutine ****o »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *