En Russie

Quand un blog russe crie à la censure…

Hier j’écrivais que la blogosphère russe n’est globalement pas censurée. Quand un blog crie à la censure… il faut voir de quoi il retourne exactement.  Le blog et podcast russe intellectualisant Schizopolis vient de prétendre être victime de censure de la part de… Google. Pourtant ils sont toujours bien référencé dans Google, il n’y a pas de censure au niveau de leur visibilité. De quoi s’agit il alors?

En fait Schizopolis vient d’être exclu du programme de publicité adsense parce qu’il violait les règles de publication. En effet  Schizopolis traite de pratiques sexuelles diverses et autres perversions auquel l’être humain qui n’est pas tourmenté par une morale puritaine excessive (le Russe contemporain) peut s’adonner librement. Même s’il ne s’agit pas de pornographie ou d’érotisme certains propos ou certaines images peuvent être de nature à choquer des annonceurs. Heureusement le monde de l’internet russe n’est pas uniquement le monde de Google, il existe d’autres programmes publicitaires. Pourtant Schizopolis semble faire le choix de demander de l’argent à ses lecteurs et auditeurs… Choix respectable puisque être dépendant des auditeurs garantit une indépendance vis à vis des régies publicitaires. Mais difficile aussi, comment convaincre des auditeurs, de donner de l’argent?  Il faut arriver à séduire les auditeurs, les charmer… Monétiser l’audience d’un podcast n’est pas chose aisée, mais ça n’a rien à voir avec de la censure.

Laisser un commentaire