Smetana Band: Le père Vsiévolode

 

ВСМЕТАНА band – Отец Всеволод
Я отец Всеволод
Богу я друг и брат
Сила, власть, деньги, металл
Да я на вас клал
У тебя потёртая девятка
У меня Range Rover
Ну и кого из нас Бог удостоил любовью?
Je suis le Père Vsevolod
Pour Dieu, je suis un ami et un frère
La force, la puissance, l’argent, le métal
Et je m’en fout de vous
Tu as une minable Lada Deviatka
Alors que moi j »ai une Range Rover
Eh bien qui d’entre nous est honoré de l’amour de Dieu?
Я благословляю тачки
И дома депутатам
Деньги льются в карман ручьем
А дети больные раком
Ждут моего благословления
С небес спасения Пусть их боженька спасает
На свои сбережения
Je bénis les voitures
Et les maisons de députés
L’argent coule dans la poche comme un torrent
Et les enfants atteints du cancer
Attendent mes bénédictions
Puisse la miséricorde venue des cieux les sauver
Sur leur propres économies
У меня есть друг отец Никодим
Хороший парень но чуть подсел на кокаин
Он считает что секс должен безопасным быть
Перед тем как трахнуть бабу – надо её крестить!
J’ai un ami, le père Nicodime
Un bon gars, mais un peu accro à la cocaïne
Il croit que le sexe doit se faire en sécurité
Avant de baiser une femme – il est nécessaire de la baptiser!
Хаа-а-а-а, отец Всеволод (x2)
Нищие у церкви просят денег на пропитание
Стоя у окна мы (???)
Сатана бы сжег меня в аду за грехи уплату
Но он сам мне торчит – я в долг крестил ему хату
Les mendiants devant l’église demandent de l’argent pour leur nourriture
Debout à la fenêtre, nous (???)
Satan me brûlerait bien en enfer pour le paiement de mes péchés
Mais il tient à moi, je lui ai baptisé sa baraque à crédit
Святому человеку конечно нужна охрана
Водитель чтобы кататься по клубам
Простите по храмам
Это ведь очевидные вещи
Современному попу – современные вещи
Haa-aa-ah, le père Vsevolod (x2)

Un saint homme a bien sûr besoin de protection
D’un chauffeur pour faire la tournée des boites de nuit
Excusez-moi, la tournée des églises
C’est évident
Un prêtre moderne, des choses modernes

Конечно далеко не все они мне нравятся
Например молодежь в клубах локтями толкается
Грешное дело танцевать локтями
Если веруешь в бога танцуй с нами крестами (и)
Bien sûr, ils sont loin de me paire tous
Par exemple les jeunes qui jouent des coudes dans les boites de nuit
C’est chose pécheresse que de danser avec des coudes
Si tu crois en Dieu danse avec nous et avec des croix
Раз, два, три, четыре
Хоспади помохи (x4)
Un, deux, trois, quatre
Feigneur, fais-nous fiséricorde (x4)
От причащения вином часто болит голова
И по утрам спасает не пиво
А святая вода
Ты скажешь что я грешник, что я не в адеквате
Таких как я – сотни у бога на зарплате
Le vin de communion donne souvent mal à la tête
Et boire de la bière ne le fait pas passer
Seulement l’eau bénite
Tu me dira que je suis un pécheur, que je ne suis pas adéquat
Des comme moi, Dieu en a des centaines parmi ses employés
Хаа-а-а-а, отец Всеволод (x2)< Haa-aa-ah, le père Vsevolod (x2)

2 réflexions au sujet de « Smetana Band: Le père Vsiévolode »

  1. Lëshat qui traduisait malgré lui

    Sympa, mais je préfère le blues de Slepkaov, sur un thème similaire:

    https://www.youtube.com/watch?v=vFMmBbGYR8s

    Aujourd’hui le père Onuphre
    A béni une Bugatti Veyron
    Il n’a jamais vu de sa vie
    Une bagnole aussi hallucinante
    Il a béni des Maserati
    Il a béni des Porsche
    Mais c’est seulement en voyant la Bugatti
    Qu’il a senti quelque chose dans son âme

    En multipliant la masse de la voiture
    Par le nombre de chevaux
    Et en ajoutant à cette somme
    Le prix de l’encens et de bougies
    Il demanda pour son travail
    Quinze mille « unités arbitraires » [1]
    Disant que pour une moindre somme,
    Impossible de bénir cette création

    Il a prié pendant 24 heures
    Devant la merveilleuse voiture de sport,
    Il a collé sur la boîte à gants
    Les dix icônes les plus sûres.
    Assis dans le salon blanc,
    Onuphre a lu un psaume,
    Pour que les forces maléfiques
    Quittent le salon immaculé.

    Agitant fiévreusement l’encensoir,
    Il sauvait le bolide égaré,
    Et pour les plaquettes de freins,
    Il a lu les sept prières les plus puissantes.
    Pour l’aileron et les vitres électriques,
    Le radar de recul et le vilebrequin
    Pendant deux jour, à genoux,
    Il trouait la terre de son front.

    Pour l’ordinateur de bord,
    Et pour l’essieu avant,
    Toute une semaine, le père Onuphre
    A respecté le plus strict des jeûnes.
    Pour que par chaleurs et par froids
    Fonctionne la climatisation,
    Il a demandé à Dieu en personne
    De garder un œil dessus.

    Et voilà que la voiture a filé,
    Ne laissant qu’un nuage de poussière,
    Mais pile dans une minute
    Le conducteur s’est pris un poteau.
    Onuphre a très bien prié,
    Mais n’a pas pris en compte une chose :
    Les prières n’aident pas
    Quand le conducteur est bourré comme une merde.

    Le conducteur a heureusement survécu
    Il n’a eu qu’une paire d’égratignures
    Et le père Onuphre, lui
    A été excommunié de l’Église.
    Au-dessus on lui a dit :
    « Tu n’y est pour rien,
    Mais un employé avec cette réputation,
    On n’en a pas besoin. »

    Et le père Onuphre a compris
    Qu’il s’est emballé en mettant la soutane.
    Et aujourd’hui le père Onuphre
    Joue un médecin dans la série « Les internes »[2]
    Il est incroyablement populaire,
    Il est extrêmement demandé
    Et peut-être que bientôt,
    Il pourra s’acheter une Bugatti Veyron…

    Répondre
    1. Lëshat qui traduisait malgré lui

      [1] Au début des années 90, suite à l’inflation galopante, certains magasins (surtout ceux qui vendaient des produits électroniques, « de luxe », etc.) on avait pris l’habitude d’afficher les prix en dollars. Après une interdiction d’afficher les prix en devises étrangères, ces magasins ont donc commencé à afficher les prix en « unités arbitraires » (oUslovnyie iEdenitsy, ou « U.E. » – prononcez « ouh yeah »). Le « taux de change », sensé représenter des dollars, était souvent supérieur au taux officiels ou réels.

      [2] Série très populaire en Russie, espèce des « Scrubs » (en moins barré tout de même) avec des bouts de Grey’s Anatomy
      https://en.wikipedia.org/wiki/Interns_(sitcom)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *