Stas Namin -On ne peut pas nous faire dévier du chemin

Stas Namin est un vieux de la vieille. Né en 1951 il a participé à plusieurs groupes depuis les années 70, en particulier Zvety et Park Gorkovo, d’abord dans l’ombre puis officiellement pour l’URSS. Cette chanson est issue d’un Album sorti l’an dernier.

Stas Namin- On ne peut pas dévier du chemin
люди гибнут за металл,
За зеленую бумагу,
Сатана там правит бал,
Под чужим Красуясь флагом.люди гибнут за металл,
чтоб глядеть и сытно кушать.
распродажей по углам,
продаются наши души.

лицедейством на экране
все равны, но мы равней.
наши доводы в кармане,
побеждает кто сильней.

Государственный бюджет,
Генеральские кокарды,
не прольется правды свет
на лихие миллиарды.

Нас Невозможно Сбить с Пути-
нам всё равно, куда идти.

Les gens crèvent pour le métal
Pour du papier vert,
Satan mène le bal,
Sous un drapeau étranger.Les gens meurent pour le métal
Pour voir et manger à leur faim.
Par des ventes dans les coins,
Nos âmes sont vendues.

Représenté à l’écran
Tout le monde est égal, mais certains sont plus égaux que les autres.
Nos arguments sont dans la poche,
C’est le plus fort qui gagne.

Le budget de l’État
Les galons de Général,
La lumière de la vérité n’est pas faite
sur les milliards du mal.

On ne peut pas nous faire dévier du chemin-
On se fiche de là où l’on va

этот город под землей,
прикрываясь мощной крышей,
как отравленный змеей,
Ничего не хочет слышать.Компас нас ведет вперед,
перепутав север с югом,
А по понятиям не врет,
Кто нам враг, а кто стал другом.

Тают мифы ратных дел,
Вянут Гиннеса рекорды.
Долгожданный беспредел
Стал ответом всех кроссвордов.

На пергаменте времен
Всем былым царям на зависть
Одноликий герб знамен
Мы оставим вечно править.

Нас Невозможно Сбить с Пути-
нам всё равно, куда идти.

Cette ville est sous terre,
s’abritant sous un toit puissant,
comme un serpent,
Ne veut rien entendre.La boussole conduit en avant,
Confondant le nord et le sud,
Et formelement ne ment pas,
Qui notre ennemi, et qui est devenu ami.

Les mythes des affaires de la guerre fondent
Les records du Guinness se fanent.
Le chaos tant attendu
Est devenu la réponse à tous les mots croisés.

Au temps du permanganate
Pour que tous les tsars du passé soient jaloux
Le blason à un seul visage des drapeaux
Nous laissons l’éternité régner.

On ne peut pas nous faire dévier du chemin.-
On se fiche de là où l’on va

Une réflexion au sujet de « Stas Namin -On ne peut pas nous faire dévier du chemin »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *