Sur la route de Smolensk

Certaines chansons peuvent être très simples et néanmoins d’une grande poésie. C’est le cas de la Chanson « Sur la route de Smolensk » d’abord interprétée par Bulat Okudjava dès 1960, puis bien plus tard, par BG et par Janna Bitchevskaya.
La version de BG, Boris Grebentchikov, est très touchante, mais remarquons qu’il change légèrement le texte puisqu’il dit

как твои глаза,/две вечерних звезды – голубых моих судьбы.
au lieu de
как твои глаза/Две вечерних звезды голубых моей судьбы.

En réalité la mélodie originale fut écrite avant le texte, et le texte lui même connu plusieurs varaintes. Par exemple « étoiles du soir » de la première strophe était d’abord un « étoiles froides » comme à la fin… La chanson fut écrite pour la jeune Janna Bolotova. Mais qu’est ce qui fait qu’elle ait été populaire si longtemps et reprise par plusieurs chanteurs de talent de générations différentes? Sa simplicité certainement et les thèmes universels du voyage, de l’hiver, de l’amour non partagé…


Окуджава  – Гребенщиков – Жанна Бичевская -Sur la route de Smolensk
По Смоленской дороге – леса, леса, леса.
По Смоленской дороге – столбы, столбы, столбы.
Над Смоленской дорогою, как твои глаза
Две вечерних звезды голубых моей судьбы.
Sur la route de Smolensk, il y a des forets, des forets, des forets..
Sur la route de Smolensk, des poteaux, des poteaux, des poteaux.
Au dessus de la route de Smolensk, comme tes yeux
Deux étoiles du soir bleues de mon destin.
По Смоленской дороге – метель в лицо, в лицо,
всё нас из дому гонят дела, дела, дела.
Может, будь понадежнее рук твоих кольцо
покороче б, наверно, дорога мне легла.
Sur la route de Smolensk, la tempete de neige dans le visage, dans le visage,
Nous chassent de la maison, des affaires, des affaires, des affaires
Peut-etre que si le cercle de tes bras était plus sûr,
Mon chemin serait plus court.
По Смоленской дороге – леса, леса, леса.
По Смоленской дороге – столбы гудят, гудят.
На дорогу Смоленскую, как твои глаза,
две холодных звезды голубых глядят,глядят.
Sur la route de Smolensk, il y a des forets, des forets, des forets..
Sur la route de Smolensk, les poteaux bourdonnent, bourdonnent,
Sur la route de Smolensk, comme tes yeux
deux etoiles froides me fixent, fixent, fixent.

Laisser un commentaire