En Russie

Zelim Bakaev & Elbika : Tu me manques

Le chanteur Zelim Bakaev est porté disparu depuis le début du mois d’août, c’est à dire le moment où il s’est rendu en Tchétchénie. Les médias russes en ont parlé d’abord pour signaler sa disparition inquiétante puis au mois de septembre pour signaler sa fausse réapparition encore plus inquiétante. Au mois d’octobre ce sont les médias occidentaux qui sortent des articles s’appuyant sur une source ayant la certitude qu’il a été torturé et tué pour son homosexualité réelle ou supposée.

Ce sera difficile d’avoir des détails vérifiés étant donné le climat de peur actuel. Mais ce qui est certain c’est qu’il manquera à beaucoup, sauf bien sûr aux autorités Tchétchènes puisque d’après les mots du ministre de l’information justifiant qu’il n’avait pas été enlevé par le pouvoir en place : « Никакие органы его не забирали, никому он 100 лет не нужен»  personne n’a du tout besoin de lui (pendant 100 ans).

Зелим Бакаев & Эльбика – Не хватает тебя
Когда я уйду, не останется нечего, только музыка, яркие лучи все также будут падать на город, согревая усталую толпу, в которой больше нет меня. Так хочется заплакать, но душа просто пуста, наверно мне не зачем больше жить…
до самой смерти я буду вспоминать твои глаза, жесты и усталую улыбку. Я тебя никогда не увижу…я тебя никогда не забуду…теперь все…
Quand je partirai, il ne restera plus rien, sinon de la musique, des rayons du soleil tomberont de la même façon sur la ville, réchauffant la foule fatiguée, dans laquelle je ne serai plus. Alors je voudrais pleurer, mais mon âme est juste vide, je n’ai probablement plus de raison de vivre …
Jusqu’à la mort, je me souviendrai de tes yeux, de tes gestes et de ton sourire fatigué. Je ne te verrai plus jamais … Je ne t’oublierai jamais … maintenant c’est tout …
I
Ты уезжаешь, в город далекий,
Пения птиц на мгновенья замолкли.
В песне печальной и грустной дождя,
Образ знакомый твой будет всегда со мной.
Мне не хватает тебя…
I.
Tu pars dans une ville lointaine,
Le chant des oiseaux s’est arrêté un instant.
Dans la chanson de la pluie mélancolique et  triste,
Ton image que je connais bien sera toujours avec moi.
Tu me manques …
Припев.
Слышишь ли ты меня? Где мне искать тебя?
Письма твои храню, встречи с тобой я жду.
Помню твое лицо, как же ты далеко,
Сердце мое болит, кажется года миг, без тебя.
Refrain.
M’entends-tu? Où dois-je te chercher?
Je garde tes lettres, j’attends nos rencontres.
Je me souviens de ton visage, qu’est ce que tu es loin,
Il semble que mon cœur me fait mal quand je passe un instant sans toi.
II
В сумраке улиц, мне одиноко,
С нами судьба обошлась так жестоко.
Ветер уносит куда-то слова,
Милая ты не грусти, позови меня.
Я не могу без тебя…
Я для тебя готов, море дарить цветов,
Только тебя я жду, ты приезжай, прошу.
Мне только ты одна в мире большом нужна,
Грусть прогони мою, слышать хочу – люблю, от тебя……Не останется ничего… только музыка…
II
Dans le crépuscule des rues, je me sens seul,
Le destin a été si cruel avec nous.
Le vent emporte les paroles quelque part,
Chérie, ne sois pas triste, appelle-moi.
Je ne peux pas vivre sans toi …
Pour toi je suis prêt à offrir un océan de fleurs,
Je n’attends que toi, viens, s’il te plaît.
Dans ce monde immense je n’ai besoin que de toi,
Chasse ma tristesse, je veux entendre – que tu dises je t’aime,  …… Il ne restera rien … sinon de la musique …

Laisser un commentaire