En Russie

Comment éviter d’être racketté sur la place rouge

place rouge

Yuri Mamchur donne quelques conseils aux américains pour éviter d’avoir à graisser la patte à des fonctionnaires de police sur la place rouge quand ils ffont du tourisme. Les visas doivent être enregistrés dans les 3 jours suivant l’arrivée, en principe par l’hôtel ou la police locale, ces formalités un peu compliquées peuvent être l’occasion de piéger des étrangers. Les policiers on besoin de vivre et la vie est très chère à Moscou, c’est pourquoi ils font des fausses amendes qu’ils se partagent entre eux. Aussi plus ils sont nombreux plus l’amende est élevée.

Pour éviter d’avoirs à financer les fins de mois des policiers qui fréquentent les lieux touristiques il faut donc:

1.Connaître ses droits
La police ne peut pas vous enlever votre passeport. On peut très bien tourner les pages de son passeport soi même. Si vous violez la loi sur l’immigration elle ne peut vous détenir plus de trois heures si vous n’avez pas commis de crime.

2. Etre prévoyant:
C’est à dire s’enregistrer dans les 3 jours, par l’hôtel où l’on réside ou par une agence que l’on a sélectionnée à l’avance ou le bureau des visas et enregistrements

3. Avoir un téléphone Russe avec le numéro de son ambassade
Suffit d’acheter une carte sim chez MTS, Beeline ou Megafon.
Là j’ai quelques doutes sur l’efficacité mais un flic russe qui entend des voix étrangères au téléphone trouvera peut être cela suffisamment exotique pour vous laisser tranquille.

4. Demander la plaque d’identification des policiers.
Des faux policiers n’auront pas de vraies plaques, et des vrais policiers penseront à deux fois avant de montrer leurs plaques devant un touriste qui refuse de se laisser faire. Ils préféreront passer à un autre touriste plus conciliant ou un Russe qui enfreint la loi, catégories d’individus qui ne sont pas pas si difficiles à trouver.

5. Rester calme, très poli mais ferme
C’est pour le bien de la nation et de l’économie que l’on évite de se faire racketter. C’est une question de principe: si la Russie est incapable de faire respecter la loi sur la place rouge, où le sera elle?

Je  rajouterais un dernier point qui vaut dans la pluspart des pays pour cause d’impérialisme US: éviter d’avoir l’air d’un américain.

3 comments

  1. Salut,

    Ce qui est drôle c’est que Mr Yuri est, je pense, le type américain même 🙂 Et si par hasard, vs l’avez entendu s’exprimer en anglais, son accent US est assez… dominant !

    Mais c’est vrai que de nos jours éviter la casquette Coca-Cola est une précaution de base, cela dit, je ne pense pas que c’est sur la place rouge qu’il faut absolument l’éviter aujourd’hui 🙂

    Pour connaître mieux le monsieur, il peut aussi être intéressant de lire ceci: http://www.russiablog.org/2006/09/10_western_media_stereotypes_a.php
    (no comment)

    Salutations depuis la Géorgie

  2. Salut Max,

    Sur l’américanisme, c’est certain que les Russes aux états unis s’intègrent plutôt bien, je n’ai pas de données mais j’ai le sentiment que par rapport à la vague d’émigration du début du XXieme siecle l’émigration Russe actuelle est plus massive et s’intègre mieux.
    Concernant les américains en Russie sont rarement des immigrés mais plutot des touristes ou des expat’ donc forcément c’est assez différent en terme d’intégration (pour user d’un doux euphémisme). 🙂

    Sur les réponses du Russia Blog face aux stéréotypes… Il a pas tord, faut voir les caricatures auquelles il essaye de tordre le coup (par exemple http://russophobe.blogspot.com/index.html) les caricatures sont utiles et permettent de faire progresser un tas de questions politiques et sociales. Mais il faut garder à l’esprit que l’on vit avec des stéréotypes qu’il faut remettre en cause parfois.

    Par exemple dire qu’il n’y a pas de liberté d’expression en Russie est abusif. Certes les grand journaux sont contrôlés par des intérêts capitalistes mais la situation en France ou aux états Unis est encore plus marquée. Tordre le coup aux caricatures permet aussi de s’attaquer aux vraies questions. Donc je suis partagé sur le billet des 10 stéréotypes sur la Russie.

    Jules

  3. Oui, c’est clair qu’il ne faut pas rester sur des « western stéréotypes »… (ce qui franchement n’est pas simple et qui paradoxalement rend la chose intéressante !)

    Cela dit, le site ouèbe de Mr Yuri me fait tout de même penser à « une propagande positive », je veux bien voir le bon côté des choses, mais, à mon avis, on ne peut pas toujours tout relativiser…

Laisser un commentaire