Shaman: Je suis russe

Voici donc le tube de l’été que nous attendions tous.
De plus en plus de gens ont une mauvaise image de la Russie et des Russes en général étant donné la surenchère dans les abominations commises au nom de l’état russe et dans ce qui est plus qu’une simple opération spéciale mais vraie une guerre de civilisation. Le ministère des affaires étrangères a fait une vidéo (ci-dessous) pour promouvoir la Russie avec un gros accent russe en anglais et un texte invitant les gens à déménager en Russie pour la beauté des femmes et le faible prix des produits et services. En réalité, la vidéo utilise le visage d’une Ukrainienne qui n’habite pas en Russie et qui n’a aucune sympathie particulière pour ce pays, en essayant de monter que soi-disant les femmes seraient plus belles en Russie. Shaman, alias Iaroslav Dronov, lui ne craint pas de chanter qu’il est russe et que c’est pour ça que le soleil le regarde lui au grand damn du monde entier. La Russian pride en marche.


SHAMAN – Я РУССКИЙ
Я Русский
Я вдыхаю этот воздух
Солнце в небе смотрит на меня
Надо мной летает вольный ветер
Он такой же, как и я
Je suis Russe
Je respire cet air
Le soleil dans le ciel me regarde
Au-dessus de moi, vole le vent libre
Il est tout comme moi
И хочется просто любить и дышать
И мне другого не нужно
Такой, какой есть, и меня не сломать
И всё потому что
Et je veux juste aimer et respirer
Et je n’ai besoin de rien d’autre
Moi comme je suis on ne peut pas me briser
Et tout ça parce que
Я русский, я иду до конца
Я русский, моя кровь от отца
Я русский, и мне повезло
Я русский, всему миру назло
Я русский
Je suis russe, je vais jusqu’au bout
Je suis russe, mon sang vient de mon père
Je suis russe et j’ai de la chance
Je suis russe, pour faire enrager le monde entier
Je suis Russe
В небо улетает эта песня
И зовёт меня с собой
А во мне пылает моё сердце
Освещая путь домой
Cette chanson prend son envol
Et m’appelle avec elle
Et mon Coeur est en feu
Illuminant le chemin de la maison
Где хочется просто любить и дышать
И мне другого не нужно
Такой уж я есть и меня не сломать
И всё потому что
Où tu veux juste aimer et respirer
Et je n’ai pas besoin de rien d’autre
Moi comme je suis on ne peut pas me briser
Et tout ça parce que

 

Я русский, я иду до конца
Я русский, моя кровь от отца
Я русский, и мне повезло
Я русский, всему миру назло
Я русский.
Je suis russe, je vais jusqu’au bout
Je suis russe, mon sang vient de mon père
Je suis russe et j’ai de la chance
Je suis russe, pour faire enrager le monde entier
Je suis Russe

Dimitri Rogozine: les Russes

Dimitri Rogozine a quitté récemment la direction de RosCosmos, l’occasion de rappeler que lui et son épouse sont de célèbres compositeurs de la variété russe. Ecoutons l’ode composée en l’honneur de l’invasion de l’Ukraine.

 

Русские
Мы расстались с приходом рассвета,
Расцепив стальные объятья.
Не забудется станция эта,
Где не братья жили как братья.
Nous nous sommes séparés à l’aube,
Après une embrassade d’acier.
Cette station, on ne l’oubliera pas
Où des non-frères vivaient comme des frères.
На Земле мы вновь не земляне
На Земле мы – француз, немец, русский.
Бой затихнет, на звезды мы глянем
Сквозь прицела просвет ночной узкий.
Sur Terre, nous ne sommes plus des terriens
Sur Terre nous sommes Français, Allemands, Russes.
La bataille s’apaisera, nous regarderons les étoiles
Dans le viseur, la lueur nocturne est étroite.
На Земле для вас мы – изгои
Мы – медведь, засевший в берлоге
Мы не Запад – бесправные гои
У Европы стоим на пороге.
Sur Terre pour vous nous ne sommes que des parias
Nous sommes un ours retranché dans sa tanière
Nous ne sommes pas l’Occident – des goy privés de droits
Nous sommes aux portes de l’Europe.
Русские для вас – вновь угроза
Русские – цели для санкций.
И гремят агитаторов грозы,
Пропаганды зловещие танцы.
Les Russes pour vous sont à nouveau une menace
Les Russes sont la cible de sanctions.
Et tonnent les orages des propagandistes,
Les danses sinistres de la propagande.
Что ж, напомним тогда супостатам
Сталинград и Берлин, и Полтаву,
Севастополь и стойкость Кронштадта,
Где добыли деды русским славу.
Eh bien, rappelons aux adversaires
Stalingrad et Berlin et Poltava,
Sébastopol et la résistance de Cronstadt,
Où nos grands-pères ont reçu la gloire russe.
Вам, ребята, дружить с нами надо
На орбите трудиться, брататься,
Головой стоит думать, не задом:
Не советую с нами бодаться.
Les gars il faut que vous soyez amis avec nous
Travailler en orbite, fraterniser,
Vous devriez penser avec votre tête, pas avec votre dos :
Je ne vous conseille pas de nous affronter.

Garik Soukatchev et les Zombies: Je reste

Si situation politique est depuis longtemps une question qui divise le show business russe, depuis quelque mois la division se fait entre ceux qui partent et ceux qui restent. Entre ceux qui sont poursuivis en Russie pour leur indépendance d’esprit et ceux qui font allégeance.

Pour les 30 ans de la chanson « Je reste », (d’Anatoly Krupny du groupe Black Obelisk) Garik Soukatchev a invité un tas d’artistes qui ont chacun leur motivation propre pour rester, le chanter et se distancer de ceux qui sont partis (comme faut-il le rappeler Andrey Makarevich – Israël, Chulpan Khamatova -Lettonie, Vera Brejneva – Italie, Renata Litvinova et Zemfira -France, Olga Smirnova -Pays-Bas, Ingeborg Dapkunaite – Belgique, Alla Pugacheva & Maxim Galkin – Israël, Nyusha -EAU, Alexander Vasiliev – France).

Le parallèle avec les années 90 et « l’émigration saucisson », où les Russes émigraient pour manger à leur faim en occident plutôt que dans une Russie désorganisée en proie à des privatisation sauvages, a ses limites bien sûr car les motivations des émigrants et la désorganisation de la société diffère largement. La question de la responsabilité collective, de ceux qui ne font pas corps avec le groupe, des « étrangers parmi nous » est également intéressante, mais là encore la concordance des temps entre les années 1990 et 2020 est probablement trompeuse.

Soukatchev a donné une interview à la Pravda du Komsomol pour s’expliquer sur la façon dont il partage les vicissitudes de son pays :

-« Il y a trop d’étrangers parmi nous. »

-Oui, ça a toujours été comme ça. Je répète : je ne cherche pas à condamner qui que ce soit, ni à présenter quelque chose à quelqu’un. Mais si nous parlons de moi personnellement – oui, c’est ça ma réponse. Oui, c’est comme ça – je suis russe. Je n’ai jamais eu l’intention d’aller nulle part ailleurs. Je suis le fils d’un ancien combattant et partisan de la Grande Guerre patriotique. Ma patrie est ma patrie. « Être triste avec toi, ma terre, et faire la fête avec toi » . Je porte exactement la même responsabilité pour tout ce qui se passe dans mon pays. Soit une partie de mon bonheur, soit une partie de ma culpabilité m’incombe personnellement – du fait que je suis une personne russe et que c’est ma patrie. Je suis né avec ça, ils vont me mettre dans un cercueil avec ça. Maintenant, ils ont commencé à écrire: « Soukachev a répondu » – je ne réponds à personne. Je ne fais que m’exprimer.

 

Проект Гарика Сукачева при участии Олега Гаркуши, Андрея Князева, Насти Полевой, Сергея ‘Чиж’ Чигракова, Сергея Шнурова, Владимира Шахрина, Александра Ф. Скляра, Сергея Галанина и других музыкантов.
А мы опять стоим, и в трюме вода,
И ты опять твердишь, что надо бежать,
И ты опять твердишь, что надо туда,
Где не качает, сухо и есть чем дышать.
Но ведь и здесь есть шанс, пускай один из десяти,
Пусть время здесь вперед не мчится — ползет,
И пусть остаться здесь сложней, чем уйти,
Я все же верю, что мне повезет…
Et nous sommes de nouveau debout, et il y a de l’eau dans la cale,
Et tu répètes encore qu’il faut fuir,
Et tu répètes encore qu’il faut y aller,
Là où ça ne pompe pas, c’est sec et il y a de quoi respirer.
Mais même ici, il y a une chance, que ce soit une sur dix,
Que le temps ne se précipite pas ici – il se traine,
Et même si c’est plus difficile de rester ici que de partir,
Je crois toujours que j’aurai de la chance…
И я, я остаюсь,
Там, где мне хочется быть,
И пусть я немного боюсь,
Но я, я остаюсь,
Я остаюсь, чтобы жить!
Et moi, je reste,
Là, où j’ai envie d’être
Même si je risque d’avoir un peu peur
Mais moi, je reste
Je reste pour vivre !
Ты говоришь, что здесь достаточно зла,
И ты спешишь скорей отсюда уйти,
Ты говоришь, что мне неволя мила,
И свято веришь в правду другого пути,
Бежать и плыть, лететь, куда, все равно,
Лишь бы туда, где нет и не было нас,
Ты говоришь, здесь все погибло давно,
И слишком много чужих среди нас…
Tu dis qu’il y a suffisamment de mal ici
Et tu es pressé de sortir d’ici,
Tu dis que je accommode de la servitude,
Et tu crois fermement en la vérité d’un autre chemin,
Courir et nager, voler, là-bas, peu importe
Seulement là où nous ne sommes pas et où nous n’avons pas été,
Tu dis que tout ici est mort il y a longtemps,
Et il y a trop d’étrangers parmi nous…
Но я,
Я остаюсь,
Там, где мне хочется быть,
И пусть я немного боюсь,
Но я, я, я остаюсь,
Я остаюсь, чтобы жить!
Я остаюсь!
Остаюсь!
Mais moi,
Je reste,
Là, où j’ai envie d’être
Même si je risque d’avoir un peu peur
Mais moi, moi, je reste
Je reste pour vivre !
Je reste!
Je reste !
Я здесь привык, хоть здесь я словно в строю,
Я вижу все, хоть здесь и мало огней,
И на ногах, я здесь, так прочно стою,
А чтоб стоять, я должен держаться корней,
Я здесь привык, я здесь не так одинок,
Хоть иногда, но здесь я вижу своих,
Когда начнет звенеть последний звонок,
Я буду здесь, если буду в живых…
Je suis habitué à ici, même si ici j’ai l’air d’être dans le rang,
Je vois tout, même s’il y a peu de lumière ici,
Et sur mes pieds, là, je me tiens debout si fermement
Et pour tenir debout, je dois m’accrocher aux racines,
Je suis habitué à ici, je ne suis pas si seul ici,
Bien que parfois, mais ici je vois les miens,
Quand la dernière cloche commencera à sonner
Je serai là, si je suis encore en vie…
Ведь я,
Я остаюсь,
Там, где мне хочется быть,
И пусть я немного боюсь,
Но я, я остаюсь,
Я остаюсь, чтобы жить!
Я остаюсь!
Я остаюсь!
C’est que moi,
Je reste,
Là, où j’ai envie d’être
Même si je risque d’avoir un peu peur
Mais moi, moi, je reste
Je reste pour vivre !
Je reste!
Je reste !

Andrey Makarevich – Les gens sont des gens comme les autres

Андрей Макаревич – Люди как люди
Берег кончается морем, за морем река
А за рекою – стена, за стеною – голосаЛюди, как люди – живут там века и века
Люди, как люди – не смотрят друг другу в глаза
La côte se termine avec la mer, derrière la mer il y un fleuve,
Et derrière le fleuve, il y a un mur, derrière le mur – des voixLes gens sont comme les autres, ils vivent là depuis des siècles et des siècles
Les gens sont comme les autres, ils ne se regardent pas dans les yeux
Люди, как люди – похожи на прочих людей
Добрые сердцем, да чистые, словно слеза

Так же грустят, веселятся, рожают детей
Но, отчего-то не смотрят друг другу в глаза

Les gens sont comme les autres : ils ressemblent aux autres
Le cœur bon et pur comme une larme

Ils sont pareil : ils sont tristes, ils s’amusent et donnent naissance à des enfants
Mais pour une raison quelconque, ils ne se regardent pas dans les yeux

Всякое раньше бывало, да как небывать?
Были, кто « За » и кто « Против », да нынче все « За »

Так и живут за стеной, а вокруг благодать
Но даже собаки не смотрят друг-другу в глаза

Tout est déjà arrivé, mais comment ça pourrait ne pas arriver ?
Il y avait ceux qui étaient « Pour » et ceux qui étaient « Contre », mais maintenant tout le monde est « Pour »

Alors ils vivent derrière le mur, et tout autour c’est le paradis
Mais même les chiens ne se regardent pas dans les yeux.

Сколько чудес довелось повидать под Луной
Сколько бесценных алмазов упало к ногам

Я обхожу этот рай на Земле сторой
Да по реке, в челноке, да к морским берегам

Combien de miracles a-t-on pu voir sous la lune
Combien de diamants inestimables sont tombés à mes pieds

Je fais le tour de ce paradis sur terre avec un store
Et, tout long du fleuve, sur une barque, et au bord de la mer

Да по реке, в челноке, да к морским берегам

Да по реке, в челноке, да к морским берегам
Да по реке, в челноке, да к морским берегам
Да по реке, в челноке, да к морским берегам
Да по реке, в челноке, да к морским берегам
Да по реке, в челноке, да к морским берегам
Да по реке, в челноке, да к морским берегам

Et, tout long du fleuve, sur une barque, et au bord de la mer

x7

MARRY ME, BELLAMY – Poutine Kh….

Aujourd’hui dirigeons nous ver la Lettonie et écoutons cette nouvelle chanson de Marry Me, Bellamy.

MARRY ME, BELLAMY – ПУТИН Х****
короче без лишних прелюдий перейдем сразу к делу
Владимир Путин Молодец … лидер и борец,
но только Лидер по сосание хуёв
спец-операция это деградация, нахуй Прогресс
ведь лучше регресс! старый маразматик
Кровавый Диктатор тебе пара в котёл
Вор и узурпатор! ты любишь власть, но не любишь народ
Пора тебе надо давать хуй в рот
кто? Путин хуйло !
кто? Путин хуйло !
кто? Путин хуйло !
все ждем похороны его
кто? Путин хуйло !
кто? Путин хуйло !
кто? Путин хуйло !
все ждем похороны его
Bref, sans plus tarder, allons droit au but
Vladimir Poutine bravo, c’est un leader et un combatant,
Mais c’est seulement le Leader des bites sucées
L’opération spéciale est une dégradation, putain de progrès
La régression ça serait mieux ça, vieux marasmatique!
Dictateur sanguinaire, il est temps qu’t’ailles à la chaudière
Voleur et usurpateur, tu aimes le pouvoir mais pas les gens,
Il est temps que tu prennes une bite dans la bouche,
Qui? Poutine Khuilo!
Qui? Poutine Khuilo!
Qui? Poutine Khuilo!
Tout le monde attend son enterrement!
Qui? Poutine Khuilo!
Qui? Poutine Khuilo!
Qui? Poutine Khuilo!
Tout le monde attend son enterrement!
а теперь загладим на недалекое будущее
и Кремль горит и Все кто в нём сидит и
B каждый грязный орк ВСУ убит
У Ленин сосед рядом Путин спит
его все ненавидят и он всем нам забыт
Tout le monde attend son enterrement!
Maintenant jetons un coup œil à un futur proche,
Le Kremelin et tous ceux qui y sont brûlent
Et chaque orque est tué par l’armée Ukrainienne
Le voisin de Lénine c’est poutine qui dort
Tous le détestent et il est oublié
кто? Путин хуйло !
кто? Путин хуйло !
кто? Путин хуйло !
все ждем похороны его
кто? Путин хуйло !
кто? Путин хуйло !
кто? Путин хуйло !
Qui? Poutine Khuilo!
Qui? Poutine Khuilo!
Qui? Poutine Khuilo!
Tout le monde attend son enterrement!
Qui? Poutine Khuilo!
Qui? Poutine Khuilo!
Qui? Poutine Khuilo!
Tout le monde attend son enterrement!

La fête des partisans et des maquisards

Le 29 Juin en Russie, c’était la fête des partisans et des maquisards. Avec la bande à Malzev, il est certain qu’on n’est pas au même niveau que Maurice Druon, c’est vrai, mais c’est une chanson du partisan de notre époque, qui au fond n’est pas moins terrible que la seconde guerre mondiale.

Песня « День партизан и подпольщиков »
Сегодня ночью раскрасим стены:
«Пора тиранам подыхать»!
Мы террористы, мы партизаны,
наш номер в списке – 35!
Peignons sur les murs ce soir:
« Il est temps que les tyrans crèvent » !
Nous sommes des terroristes, nous sommes des partisans
Notre numéro sur la liste est le 35 !
Мозги промыли, несут повестки,
Зовут соседей убивать:
одним коктейлем и силой мысли
мы подожжем военкомат.
Ils ont fait du lavage de cerveaux, ils ont porté des convocations,
Ils appellent les voisins à tuer :
Avec un cocktail et le pouvoir de la pensée
Nous mettrons le feu au bureau de recrutement militaire.
Стекло разбито, где «Z» лепили,
а у машины нет колес.
Сожгли заправки, взорвали трубы,
дрон НПЗ недавно снес.
Le verre est brisé là où il y avait un « Z » collé,
La voiture n’a plus de roues.
Ils ont incendié des stations-service, fait sauter des conduites,
Un drone a récemment détruit une raffinerie.
Боеприпасы мы повреждаем,
Дрова китаец не довез.
В вагоне танки, или снаряды –
мы пустим поезд под откос.
On sabote les munitions,
Le Chinois n’a pas apporté de bois de chauffage.
Dans wagons il y a des tanks ou des obus –
On va faire dérailler le train.
Свою победу, мы приближаем,
И страшно в бункере хуйлу!
Весь мир увидит, как очень скоро
сидит наш путлер на колу!
On se rapproche de notre victoire
Et dans son bunker, Khuilo a peur !
Le monde entier verra très bientôt
Notre Putler empalé !

Fête de la Jeunesse 2022

En cette fin juin évadons nous vers une destination lointaine pour écouter le concert de la fête de la jeunesse de Sorsk en Khakassie. Voici le programme et on traduira les paroles de la première chanson. Une petite pensée pour cette jeunesse qui profite de l’été, qui a terminé l’école mais qui a pour seule perspective dans les mois et les années à venir d’aller commettre des atrocités et mourir sur le sol Ukrainien pour un empire colonial d’une époque dépassée. On voit toute la foule rassemblée là à la minute 11:18.
1. Que tu ne sois pas Poutine
2. Mona Lisa
3. Notre été
4. Paquet de cigarettes
5. L’amour par Internet
6. Sur la couverture blanche de janvier
7. Ramène-moi

Пусть ты не Путин песня  – Антон Сенюта

Ты узнала меня поближе
И хотела послать подальше,
Говорила: «Гудбай, парниша,
Больше жизни и меньше фальши!»…
Но любовь-разлюбовь – отрава,
Отравилась ты мною по-полной,
И теперь нам одна забава –
На медведях скакать по волнам!
Tu as appris à mieux me connaître
Alors t’as voulu m’envoyer me faire voir,
Tu as dit : « Goodbye, mon garçon,
Plus de vie et moins de mensonges ! »…
Mais l’amour-désamour est un poison,
T’as été complètement empoisonnée par moi,
Et maintenant, nous n’avons plus qu’un passe-temps:
Sauter au milieu des vagues montés sur des ours !
ПРИПЕВ:

Пусть ты не Путин,
но ты мне снился, как и он!
Давай не будем
с тобой разгадывать мой сон!
Давай забудем
о том, что снилось в детстве мне!
Пусть ты не Путин,
но тоже рыцарь на коне!

REFRAIN:OK que tu ne sois pas Poutine,
Mais j’ai rêvé de toi, comme de lui !
Il ne faut pas
Que l’on cherche à décrypter ce rêve !
Oublions
Ce dont je rêvais quand j’étais enfant !
Ok que tu ne sois pas Poutine,
Mais comme lui un chevalier sur son cheval !
Ты сдаешься, меня пленяя,
Погибаем в плену мы оба;
Но лёд тает и гаснет пламя,
Гаснет пламя в воде потопа!
И спасательным кругом с неба
Нам объятья наши стали,
Это наши с тобой скрепы
Что прочнее любой стали!
Tu t’abandonnes en me captivant,
Nous périssons tous les deux en captivité ;
Mais la glace fond et la flamme s’éteint,
La flamme dans l’eau de la crue s’éteint !
Et avec une bouée de sauvetage du ciel
Nous nous sommes embrassés,
Ce sont les liens qui nous unissent
Qui sont plus solide que n’importe quel acier !
(ПРИПЕВ)

Друг без друга – минута – вечность!
Любим жизнь и она нас – тоже!
В бесконечности есть беспечность,
И пускай нам она поможет!
Это наше с тобою лето,
Это наша с тобой награда –
Обниматься в лучах рассвета,
Целоваться в лучах заката!

(REFRAIN)

L’un sans l’autre et une minute parait l’éternité !
Nous aimons la vie et elle nous aime aussi !
Dans l’infini il y a de l’insouciance,
Pourvu qu’elle nous vienne en aide !
C’est notre été à toi et moi,
C’est notre récompense à toi et moi –
Se prendre dans les bras aux rayons de l’aube,
S’embrasser au rayon du coucher de soleil !

(ПРИПЕВ)

Я достану звездочку с неба,
Не достань лишь меня раньше,
Я согласен с тобой и мне бы
Больше жизни и меньше фальши,
Но любовь-разлюбовь – отрава,
Отравилась ты мною по-полной,
И теперь нам одна забава –
На медведях скакать по волнам!

(REFRAIN)

Je j’atteindrai une étoile du ciel,
Seulement n’y arrive pas avant,
Je suis d’accord avec toi et je voudrais
Plus de vie et moins de mensonge,
Mais l’amour-désamour est un poison,
T’as été complètement empoisonnée par moi,
Et maintenant, nous n’avons plus qu’un passe-temps :
Sauter au milieu des vagues montés sur des ours !

(ПРИПЕВ) (REFRAIN)

Elysium : Le prétexte à la guerre

Элизиум – Повод для войны
В жадном блеске их глаз – ожидание войны, они целятся в нас и не чувствуют вины.
Страх в нашу жизнь врывается, – не остановить, как это всё касается, того, что я могу любить.
Всё труднее вспомнить, выразив словами, наши детские мечты …
Dans la lueur avide de leurs yeux – l’attente de la guerre, ils nous visent et ne se sentent pas coupables.
La peur fait irruption dans nos vies – et on ne l’arrête pas, comme tout cela concerne, ce que je peux aimer.
Припев:
Происходит год за годом что-то с нами, отчего себя мы ненавидим сами?
Refrain:
Année après année quelque chose nous arrive, d’où vient cette détestation de nous-même ?
Il devient de plus en plus difficile de se souvenir, de mettre des mots sur nos rêves d’enfant…
Заголовки газет – словно ногти по стеклу, полным трюмом монет – этот мир идёт ко дну.
Крысы бегут, спасаются. Без смертей – ни дня, как это всё касается – того, что я люблю тебя?
Les gros titres des journaux sont comme des ongles sur une vitre, avec la cale pleine de pièces – ce monde est en train de couler.
Les rats courent pour sauver leur vie. Sans la mort, il ne se passe pas un jour, comment tout cela touche à ce que je t’aime ?
Нет любви, – и не остановится, алчность исказила наши лица
Как не понять? Без любви, нам больше не к чему стремиться, лучший повод для войны …
Il n’y a pas d’amour – et ça ne s’arrêtera pas, la cupidité a défiguré nos visages
Comment ne pas comprendre ? Sans amour, nous n’avons plus rien à rechercher, le meilleur prétexte à la guerre…
Припев:
Происходит год за годом что-то с нами, отчего себя мы ненавидим сами?
Всё труднее вспомнить, выразив словами, наши детские мечты …
Refrain:
Année après année quelque chose nous arrive, d’où vient cette détestation de nous-même ?
Il devient de plus en plus difficile de se souvenir, de mettre des mots sur nos rêves d’enfant…
Утром из новостей – узнаю, что я жив, сколько за ночь людей полегло за чей-то миф?
Снова меня пытаются на «идею» купить, как это всё касается того, что я могу любить?
Le matin aux infos j’apprends que je suis vivant, combien de personnes ont péri durant la nuit pour le mythe de quelqu’un ?
Encore une fois, ils essaient de m’acheter avec une «idée», comment tout cela touche à ce que je peux aimer?

Gromyka: Livrer à Moscou

Громыка Доставить в Москву
Доставить в Москву
Ярмарка сегодня, люди, люди,
Лепота вокруг, икра с блинами.
Грузди да лосось, волки, шубы,
Заморские фрукты, столб с сапогами.
Livrer à Moscou
C’est la foire aujourd’hui, les gens, les gens,
Tout est à ravir, du caviar avec des crêpes.
Des lactaires délicieux et du saumon, des loups, des manteaux de fourrure,
Des fruits d’outre-mer, un pilier avec des bottes.
Кого-то черт попутал, кто-то наводит тоску,
Кто-то задумал смуту.
Связать и доставить в Москву.
?
Quelqu’un s’est fourré dans des ennuis,
quelqu’un est un casse pied,
Quelqu’un a l’intention de créer des troubles.
Faut l’attacher et le livrer à Moscou.
Мед и самовары, сушки, баранки,
Лапти, коромысла, ведра, прялки.
Луковые косы, свекольные щеки.
Больно хороши, дай отведать.
Miel et samovars, souchkis et Barankis,
Laptis, palanche, seaux, rouets.
Tresses d’oignons, joues rouges comme des betteraves.
Cruellement bon, laisse goûter.
Кого-то черт попутал,
кто-то наводит тоску,
Кто-то задумал смуту.
Связать и доставить в Москву.
Quelqu’un s’est fourré dans des ennuis,
quelqu’un est un casse pied,
Quelqu’un a l’intention de créer des troubles.
Faut l’attacher et le livrer à Moscou.
Сладости, варенье, запах чудный.
Пряности, соленья, усы промокли.
Сало да колбасы столы подминают.
Все вокруг поет, блестит и сияет.
Des bonbons, de la confiture, une odeur merveilleuse.
Des épices, des produits salés, on a mouillé les moustaches.
Le lard et les saucisses écrasent les tables de leur poids.
Tout autour on chante, ça scintille et brille.
Кого-то черт попутал, кто-то наводит тоску,
Кто-то задумал смуту.
Связать и доставить в Москву.
Quelqu’un s’est fourré dans des ennuis,
quelqu’un est un casse pied,
Quelqu’un a l’intention de créer des troubles.
Faut l’attacher et le livrer à Moscou.

Skriabine: Kolomyia

Скрябін – Коломийка -Вова Путін хворий хлопець
Оба-на, заєбісь! Наливай кохана
Той хто любить Україну має бути з нами
Оба-на, заєбісь! Пиво, водка, раки
Хто не з нами, той нехай йде собі до сраки
Oh là là, oh punaise ! Sers nous chérie!
Celui qui aime l’Ukraine doit être avec nous
Oh là là, oh punaise ! Bière, vodka, Raki
Que celui qui n’est pas avec nous, aille se faire voir!
Вова путін – хворий хлопець, в дупі має жабу
Жаба грає вову в дупу, думає шо бабу
Обана, заєбісь! Наливай кохана
Той хто любить Україну мусить бути з нами
Обана, заєбісь! Пиво, водка, раки
Хто не з нами,той нехай йде собі до сраки
Vova Poutine : ce mec est malade, il a un crapaud dans le cul
Le crapaud joue Vova dans le cul, il pense que c’est une femme
Oh là là, oh punaise ! Sers nous chérie!
Celui qui aime l’Ukraine doit être avec nous
Oh là là, oh punaise ! Bière, vodka, Raki
Que celui qui n’est pas avec nous, aille se faire voir!
Хто не скаче разом з нами, той видно москалик
Шоб його кусали воші, і ше й коні грали
Обана, заєбісь! Наливай кохана
Той хто любить Україну, мусить бути з нами
Обана, заєбісь! Пиво, водка, раки
Хто не з нами,той нехай йде собі до сраки
Qui ne saute pas avec nous, est un  Moskal
Que des poux le morde et que ses chevaux jouent
Oh là là, oh punaise ! Sers nous chérie!
Celui qui aime l’Ukraine doit être avec nous
Oh là là, oh punaise ! Bière, vodka, Raki
Que celui qui n’est pas avec nous, aille se faire voir!
Хлопці весело танцюють, яйцями махають
А дівчата завтра зранку яйця позбирають
Обана, заєбісь! Наливай кохана
Той хто любить Україну має бути з нами
Обана, заєбісь! Пиво, водка, раки
Хто не з нами,той нехай йде собі до сраки
Les garçons dansent joyeusement en agitant leurs œufs
Et les filles cueilleront les œufs demain matin
Oh là là, oh punaise ! Sers-nous chérie!
Celui qui aime l’Ukraine doit être avec nous
Oh là là, oh punaise ! Bière, vodka, Raki
Que celui qui n’est pas avec nous, aille se faire voir!
А дівчата скачуть тоже, і трясуть цицьками
Значить буде нині в лісі кльова пилорама
Обана, заєбісь! Наливай кохана
Той хто любить Україну мусить бути з нами
Обана, заєбісь! Пиво, водка, раки
Хто не з нами,той нехай йде собі до сраки
Et les filles sautent aussi et secouent leurs nichons
Ça veut dire que ça va joyeusement scier dans la forêt
Oh là là, oh punaise ! Sers-nous chérie!
Celui qui aime l’Ukraine doit être avec nous
Oh là là, oh punaise ! Bière, vodka, Raki
Que celui qui n’est pas avec nous, aille se faire voir!
Москалі то хорі люди, люблять воювати
А ми будемо на них із Говерли срати
Обана, заєбісь! Наливай кохана
Той хто любить Україну мусить бути з нами
Обана, заєбісь! Пиво, водка, раки
Хто не з нами,той нехай йде собі до сраки
Les Moskals tous en chœur, ils aiment se battre
Et on va leur chier dessus depuis le mont Hoverla
Oh là là, oh punaise ! Sers-nous chérie!
Celui qui aime l’Ukraine doit être avec nous
Oh là là, oh punaise ! Bière, vodka, Raki
Que celui qui n’est pas avec nous, aille se faire voir!
Ми так голосно співали, аж кричали свині
Навіть німці вже кричали « Слава Україні »
Обана, заєбісь! Наливай кохана
Той хто любить Україну мусить бути з нами
Обана, заєбісь! Пиво, водка, раки
Хто не з нами,той нехай йде собі до сраки
Nous avons chanté aussi fort que les cochons
Même les Allemands criaient « Gloire à l’Ukraine »
Oh là là, oh punaise ! Sers nous chérie!
Celui qui aime l’Ukraine doit être avec nous
Oh là là, oh punaise ! Bière, vodka, Raki
Que celui qui n’est pas avec nous, aille se faire voir!
Обана, заєбісь! Наливай кохана
Той хто любить Україну мусить бути з нами
Обана, заєбісь! Пиво, водка, раки
Хто не з нами,той нехай йде собі до сраки
Oh là là, oh punaise ! Sers nous chérie!
Celui qui aime l’Ukraine doit être avec nous
Oh là là, oh punaise ! Bière, vodka, Raki
Que celui qui n’est pas avec nous, aille se faire voir!
Хто не скаче той москаль
Хто не скаче той москаль
Qui ne saute pas est un Moskal
Qui ne saute pas est un Moskal