En Russie

Comment se retrouver dans le métro de Moscou?

A Moscou le moyen de transport le plus fiable et le plus rapide est le métro. Mais le métro de Moscou est souvent intimidant pour les étrangers visitant la capitale Russe. D’abord parce qu’il est gigantesque (très étendu, profond et accessible par des escalators géants, deux fois plus rapide que le métro de Paris) ensuite parce certaines stations sont magnifiques,  et surtout parce qu’il y a peu d’indications visuelles et que celles sont difficilement lisibles par des touristes peux habitués à lire en cyrillique.  Comment faire pour l’utiliser simplement?

Le plus simple est de garder un plan du métro avec soi, il y en a parfois dans les stations mais cela est rare. Le mieux donc de toujours l’avoir dans la poche.  Celui donné par le site du métro est très bien. Pour les perfectionnistes il y a toujours des logiciels comme MMetro ou Yandex Metro qui permettent d’optimiser les correspondances pour un trajet donné, mais une carte est tout à fait suffisante au début. Notons qu’une même station peut avoir deux noms différents suivant sur quelle ligne elle se trouve -par exemple Téatralnaya, Okhotni Ryad, Plochad Revoluzy) ou avoir le même nom et ne pas communiquer -Smolenskaya et Smolenskaya donc).

Alors comment font les Moscovites pour se repérer dans le métro? tout se fait à l’oreille et pour les sourds il faut bien compter les stations. Voilà ce que vous entendez lors que le train arrive dans une station attention les annonces sont souvent rapides:

Arrivée PouchkinskayaArrivée barricadnaya on annonce le nom de la station puis le nom des stations qui communiquent avec cette station pour les correspondances, on dit de ne pas oublier ses affaires, on annonce que les portes vont se fermer,   on annonce la station suivante, on dit de laisser les places aux handicapés, aux passagers accompagnés d’enfants et aux femmes enceintes.

En général, il y a beaucoup d’annonces audio, ainsi dans les escalators on peut entendre ceci: Annonces escalator. On dit comment utiliser les escalators d’une façon civique puis on encourage les passagers qui seraient tentés de devenir des junkies à arrêter de se droguer, de se mettre à étudier, d’entrer à l’université, de trouver un travail intéressant, de se marier et fonder une famille. Enfin on invite les passager à se rendre au centre des expositions VDnH pour le salon des additifs alimentaires. Ce qui est toujours remarquable c’est l’euphorie avec laquelle sont dites ces annonces. Le ton est toujours très motivé.

Laisser un commentaire