En Russie

A.Viktorov – Dans un sous-marin

Samedi 23 février. Pourtant la chanson d’origine était une parodie de la propagande soviétique au second degré. Elle est maintenant devenue un grand classique soviétique, une sorte de musique sacrée que l’on chante dans la cathédrale.

Comme quoi avec le temps la plus corrosive des critiques underground peut devenir d’un conformisme à tout épreuve… jusqu’à ce qu’au jour, où, peut être, le ridicule de la performance deviendra éclatant.  Et l’on criera que le roi est nu!

А.Викторов – На подводной лодочке
На подводной лодочке с атомным моторчиком
Да с десятком бомбочек под сотню мегатонн
Пересек Атлантику и зову наводчика:
«Наводи, говорю,- Петров, на город Вашингтон!»
Dans un sous-marin à propultion atomique
Et avec une douzaine de bombes d’au moins cent mégatonnes
L’Atlantique traversé, j’appelle le pointeur:
«Pointe-la, dis-je – Petrov, sur la ville de Washington!»
Тру-ля-ля, тру-ля-ля,
Все могу за три рубля!
Здравствуй, новая земля
Неприятеля!
Trou-lia lia, Trou-lia lia,
Je peux tout faire pour trois roubles!
Bonjour, nouvelle terre
De l’ennemi!
И на самолетике сверху друг мой Вовочка
Не с пустыми люками в гости прилетел,
На подводной лодочке да с атомным моторчиком
Экипаж веселую песенку запел.
Et dans un petit avion, mon ami Vovochka
Est venu rendre visite avec des écoutilles loin d’être vides
Dans un sous-marin à propulsion atomique
L’équipage entonnait une chanson joyeuse.
Тру-ля-ля, тру-ля-ля,
Можем все за три рубля!
Ты гори, гори земля
Неприятеля!
Trou-lia lia, Trou-lia lia,
Je peux tout faire pour trois roubles!
Brûle en deux la terre
De l’ennemi!
Сладко дремлют в Норфолке огоньки по берегу,
Спят усталые игрушки, негры тихо спят,
Ты прости, Америка, хорошая Америка,
Но пять сотен лет назад тебя открыли зря.
A Norfolk, les lumières dorment tranquillement sur le rivage,
Les jouets fatigués dorment, les negres dorment tranquillement,
Excuse-moi, Amérique, bonne Amérique,
Mais il y a cinq cents ans, on t’a découvert pour rien.
Тру-ля-ля, тру-ля-ля,
Все могу за три рубля!
Пополам гори земля
Неприятеля!
Trou-lia lia, Trou-lia lia,
Je peux tout faire pour trois roubles!
Brûle en deux la terre
De l’ennemi!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.