Alexander Sklar: Et après Berlin

Cette chanson ne pourrait être qu’une reprise d’une chanson très connue de Léonard Cohen et qui est largement reprise par un tas de chanteurs par le monde, mais il ne s’agit pas vraiment juste d’une reprise de plus. Les paroles sont traduites en russe et pas juste chantées en Anglais et puis dans la bouche d’un militariste néo-soviétique comme Alexander Sklar le sens des paroles change nécessairement, ce d’autant plus que les paroles elles-même ont été légèrement changées pour les adapter au climat anti-occidental.

Pour mémoire voici la version originale:

Signalons quelques reprises notables de REM ou de Boris Grebenchikov.
Et voilà la nouvelle mouture, moins funk et plus Jazzy d’Alexander Sklar.

А.Ф. Скляр и ВА-БАНКЪ – А потом Берлин (часть 2)
Я должен дохнуть двадцать лет от скуки
За всё, что изменить хотел один.
За то, что нас не взяли на поруки,
Мы возьмём Манхэттен,
а потом – Берлин.
Je dois crever d’ennui pendant vingt ans
Parce que je voulais changer tout tout seul.
Parce que personne ne nous a donné de coup de pouce,
Nous allons prendre Manhattan,
Puis – Berlin.
У нас с рожденья врезано на коже
«Мы знаем все пути в ультрамарин».
За то, что умер Бог и сразу ожил,
Мы возьмём Манхэттен,
а потом – Берлин.
Dès la naissance nous avons enfoncé dans la peau
«Nous connaissons tous les chemins de l’outremer. »
Parce que Dieu est mort et de suite ressuscité,
Nous allons prendre Manhattan,
puis – Berlin.
Я счастлив жить с тобой, слышишь, baby,
Любить твой запах, словно старый-старый джаз,
И на земле, и под землей, и в небе,
Но я один, но я один, один, я – один из вас!
Je suis heureux de vivre avec toi, tu m’entends, baby,
D’aimer ton odeur, comme un vieux, vieux jazz,
Et sur terre et sous terre et dans le ciel,
Mais je suis seul, mais je suis seul, seul je suis l’un d’entre vous!
Плевать нам на твой бизнес, слышишь, мистер,
Плевать нам на мистрали и гольфстрим.
За всё, что пели нам «Агата Кристи»,
Мы возьмём Манхэттен,
а потом – Берлин.
On s’en fout de ton business, tu entends, Mister,
Nous nous foutons de vos mistrals et du golfstream.
Pour tout ce que nous chantait « Agatha Christie »
Nous allons prendre Manhattan,
puis – Berlin.
Спасибо вам за всё, что вы прислали,
Спасибо за эмбарго и за Крым, теперь,
Как говорил товарищ Сталин,
Мы возьмем Манхэттен,
А потом Берлин!
Merci pour tout ce que vous avez envoyé,
Pour l’embargo, pour la Crimée et maintenant
Comme le disait le camarade Staline,
Nous prendrons Manhattan,
Puis – Berlin.
Я счастлив жить с тобой, слышишь, baby,
Любить твой запах, словно старый-старый джаз,
И на земле, и под землей, и в небе,
Но я один, но я один, один, я – один из вас!
Je suis heureux de vivre avec toi, tu m’entends, baby,
D’aimer ton odeur, comme un vieux, vieux jazz,
Et sur terre et sous terre et dans le ciel,
Mais je suis seul, mais je suis seul, seul je suis l’un d’entre vous!
Пойми, всё то, что любим мы, не важно –
Ночные драки, женщины и джин,
Но только должен знать отныне каждый,
Что мы возьмём Манхэттен,
а потом – Берлин.
Tu comprends que tout ce que nous aimons, n’a pas d’importance –
Les rixes nocturnes, les femmes et le gin,
Mais désormais tout le monde devrait savoir,
Que nous allons prendre Manhattan,
puis – Berlin.
Я должен дохнуть двадцать лет от скуки
За всё, что изменить хотел один.
За то, что нас не взяли на поруки,
Мы возьмём Манхэттен,
а потом – Берлин.
Je dois crever d’ennui pendant vingt ans
Parce que je voulais changer tout tout seul.
Parce que personne ne nous a donné de coup de pouce,
Nous allons prendre Manhattan,
Puis – Berlin.

Une réflexion au sujet de « Alexander Sklar: Et après Berlin »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *