En Russie

Élections ou érections? (réservé aux plus de 18 ans)

Continuons sur le climat de dégradation de la vie politique. Nous avons vu que la stabilité politique du pays n’était pas de nature à mobiliser la jeunesse vers les bureaux de vote pour le mois de mars 2018. Et pourtant, c’est important car les manifestations du mois de mars 2017 contre la corruption à l’appel d’Alexei Navalny a su faire sortir dans la rue lycéens et étudiants avec des canards et des chaussures de sports (objets hautement interdits lors des manifestations car ils symbolisent la corruption et l’enrichissement personnel du premier ministre en exercice). Le journal Maxime a donc imaginé une séance de photographies érotiques sur l’idée le droit de vote est interdit aux moins de 18 ans, et l’érotisme aussi. Donc associons les deux. Faisons des photos érotiques dans un bureau de vote.

Le résultat est calamiteux en terme d’image. Ça donne l’idée que la politique c’est un bordel, les hommes politiques des prostituées au service du crime organisé et ceux qui se font *** ce sont les citoyens.

On notera au passage que deux candidates blondes et sexy se sont déclarées jusqu’à présent. Et les russes spéculent sur le nom des suivantes Tina Kandelaki, Anna Chapman, Lena Letuchaya?

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

Tout d’abord Xénia Sobtchak, la fille de l’ancien maire de Saint Petersbourg qui a notamment posé en petite tenue de façon aguichante  non seulement dans les magazines mais aussi dans les journaux car elle est une personnalité importante, glamour et provocatrice, dont toutes les frasques font le quotidien de l’information russe. Sa candidature a d’ailleurs suscité des blagues sur le niveau très bas de la politique:

« Dans le pays c’est le bordel, c’est le bardak
Alors votez pour Xénia Sobtchak »

L’autre candidate est une autre animatrice, Ekaterina Gordon qui se présente comme la seule opposante à Vladimir Poutine, dit-elle, et compte défendre les droits des mères et des enfants (les seules familles en Russies car elle semble très remontée contre son ex-mari et les hommes russes en général).

Il est vrai que les candidats traditionnels qui occupent l’espace politique russe depuis Vladimir Jirinovski à Gennady Zyuganov ne sont pas de toute première fraicheur et pour motiver les électeurs il faudrait de nouvelles têtes.

3 comments

Laisser un commentaire