En Russie

Mumiy Troll – Vladivostok 2000

La banque centrale russe a sorti des nouveaux billets de banque de 200 et 2000 roubles. Le projet était annoncé depuis un moment, au printemps on avait d’ailleurs publié le projet de billets, l’un représentant la Crimée et l’autre Vladivostok en extrême orient.
La surprise vient du fait que le design a été revu pour se distinguer des billets déjà existant et prendre un look plus européen, plus moderne.

Consacrer le billet de 2000 à Vladivostok semblait évident pour les amateurs de musique, en effet il y a une vieille chanson de Moumy Troll qui s’appelle justement Vladivostok 2000. La voici:

Мумий Тролль — «Владивосток 2000»
С гранатою в кармане, с чекою в руке,
Мне чайки здесь запели на знакомом языке.
Я подходил спокойно – не прятался, не вор,
Колесами печально в небо смотрит круизер.
Avec une grenade dans la poche, la goupille dans la main,
Les mouettes se sont mis à me chanter quelque chose dans une langue familière.
Je me suis approché doucement – je ne me cachais pas, je ne suis pas un voleur,
Le croiseur avec les roues regarde tristement le ciel.
Когда туман растаял и проныла луна,
Со смены не вернулась молодая жена
Вода отравится, погаснет свет, утихнет звук.
К тебе я больше не вернусь – такой теперь я друг.
Quand le brouillard s’est dissipé et que la lune a percé,
La jeune femme n’est pas revenue de la relève
L’eau s’empoisonnera, la lumière s’éteindra, le son se calmera.
Je ne reviendrai plus vers toi – maintenant je suis un ami comme ça.
Уходим, уходим, уходим,
Наступят времена почище,
Бьется родная, в экстазе пылая,
Владивосток две тыщи.
Nous partons, nous partons, nous partons,
Des temps plus propres viendront,
La bien aimée palpite, flamboyante en extase,
Vladivostok deux mille.
В объятиях полупьяных женщин гибли моряки,
Тельняшки рвали и кололи прямо на груди.
Не сердце остановится, не будет слышен стук.
Ты свой последний танец танцевал уже без рук.
Dans les bras des femmes à moitié saoules, des marins sont morts,
Les gilets étaient déchirés et piqués directement sur la poitrine.
Le cœur ne s’arrêtera pas, il n’y aura pas de son.
Tu as déjà dansé ta dernière danse sans les mains.
Быть может, откопают через тысячу лет
В фантиках от жвачки и осколках монет,
Где вылизан весь берег, не дошел до волны,
Где рельсы вылезали из кармана страны
Peut-être qu’ils  déterreront dans un millier d’années.
Dans les emballages de Chewing gum et des débris de monnaie,
Là où tout le rivage léché n’a pas atteint la vague,
Où les rails sont sortis de la poche du pays
Уходим, уходим, уходим,
Наступят времена почище,
Бьется родная, в экстазе пылая,
Владивосток две тыщи.
Nous partons, nous partons, nous partons,
Des temps plus propres viendront,
La bien aimée palpite, flamboyante en extase,
Vladivostok deux mille.
Уходим, уходим, уходим,
Наступят времена почище,
Бьется родная, в экстазе пылая,
Владивосток две тыщи.
Nous partons, nous partons, nous partons,
Des temps plus propres viendront,
La bien aimée palpite, flamboyante en extase,
Vladivostok deux mille.
Уходим, уходим, уходим,
Наступят времена почище,
Бьется родная, в экстазе пылая,
Владивосток две тыщи.
Nous partons, nous partons, nous partons,
Des temps plus propres viendront,
La bien aimée palpite, flamboyante en extase,
Vladivostok deux mille.

2 comments

  1. >круизер
    >croiseur
    En fait, il s’agirait ici plutôt d’un « cruiser » (moto ou vélo)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cruiser_(bicyclette)
    https://en.wikipedia.org/wiki/Cruiser_(motorcycle)

    Sinon, Mumiy Troll, c’est un de ces groupes que, en bon «neformal», j’ai fini par rejeter parce que ça passait en heavy rotation de toutes les radios au dernier kiosque à cassettes, et que ça donnait un peu envie de vomir, à force. Comme le chantait Leningrad :

    «La chanson de la fiancée qui a de la chance
    On me l’a martelé deux cents fois, je pense,
    Et il a cette Zemfira, putain,
    Qui me baise la cervelle du soir au matin»

    (En référence au morceau «Nevesta?» («Fiancée?»)
    https://www.youtube.com/watch?v=O6pd9JF3VRA )

    Mais une vingtaine d’années plus tard, je me rends compte que c’est probablement l’un des projets les plus originaux de la fin des années ’90 – début des ’00, avec Tequilajazzz. Sauf que le maniérisme de Lagutenko m’est toujours un peu insupportable 😀

Laisser un commentaire