En Russie

Boris Grebentchikov: le temps de …. (se bourrer la gueule)

Il y a longtemps que BG n’avait pas publié de nouvelle chanson. Il est vrai qu’il avait officiellement pris sa retraite même s’il a fait de nombreux concerts pendant ce temps là en Russie ou en Ukraine. Mais voilà qu’aujourd’hui sort une nouvelle chanson au titre un peu vulgaire si bien qu’il est remplacé par des petits points.

Борис Гребенщиков – Время На……….
Позвольте мне прервать ваши вечные споры,
Позвольте расшатать скрепы и опоры.
Время беспощадно: оно как волчица, —
Вот мы сидим здесь, а оно мчится.
Permettez-moi d’interrompre vos éternelles discussions,
Permettez-moi d’ébranler vos agrafes et vos soutiens.
Le temps est impitoyable: il est comme une louve –
Ben on est là tranquille, et il nous entraine à toute allure.
Ох, бы жить моей душе на горе с богами,
А ей играют в футбол сапогами,
Лезут как хотят — куда ж она денется.
А душа, как шахид, возьмёт — и наебенится.
Oh, si mon âme pouvait vivre sur la montagne avec les dieux,
Mais on joue avec elle au football avec des bottes,
On grimpez comme on veut  – où qu’elle aille.
Et mon âme comme un Chaid (un martyr), prend – et se bourre la gueule.
Как мы здесь живём — великая тайна.
Все кричат: « вира », а выходит « майна ».
Бился лбом в бетон,
Думал, всё изменится,
Бог с ним… время наебениться.
Comment nous faisons pour vivre ici -c’est un grand mystère.
Tout le monde  crie: « Vira (1) » et ça donne « Maina (2) ».
Il s’est frappé la tête contre le béton,
Il a pensé que tout allait changer,
Dieu le bénisse …il est temps de se bourrer la gueule.
Время умирать — и время рождаться,
Время обнимать — и время уклоняться,
Время бить челом — и время ерепениться…
… И вот оно: время наебениться.
Il est temps de mourir – et temps pour naître,
Temps de prendre dans ses bras – et temps de s’esquiver,
Temps de frapper avec le front – et temps de rouspéter …
… Et le voilà: le temps de se bourrer la gueule.
Я просил у ангела за меня вступиться,
Я смотрел в небо и видел в нём лица,
Я вышел к реке, высохший от жажды —
И вот я стою, но не могу войти дважды.
J’ai demandé à un ange d’intercéder en ma faveur ,
Je regardais le ciel et j’y ai vu un visage,
Je suis allé à la rivière, desséché par la soif –
Et me voilà planté là, mais je ne peux pas entrer deux fois.
Лучше будет жить с бородой по пояс,
Не лезть в огонь, и жить, не беспокоясь.
Тело моё — клеть, душа — пленница.
Хватит, поджигай, время наебениться.
Ca serait mieux de vivre avec une barbe jusqu’à la ceinture,
Ne pas se glisser dans le feu, et de vivre sans se faire de soucis.
mon corps est une cage, mon âme une prisonnière.
Ca suffit, met le feu, il est temps de se bourrer la gueule..

Vira et Maïna sont des cris utilisés par les docker pour charger et décharger les navires.
Vira: lever le chargement
Maïna: le descendre

Laisser un commentaire