Les magiciens surviennent.

Les magiciens émergent aux moments les plus durs de la vie sociale et en temps les plus opaques…
En temps d’autrefois, en Europe, on brûlait dans les feux toute sorte de magiciens, sorcières, etc., condamnés par la cour d’inquisition. Plus tard les moeurs se sont adoucies. Je n’insiste pas sur qu’on fasse renaître cette tradition. Chaqun gagne sa vie comme il peut. Mais les gens instruits les tiennent pour les charlatans. La foi aveugle en surnaturel, les peines, les difficultés poussent des gens d’aller prendre des conseils chez les «magiciens».
A vrai dire il existe quand même des guérisseurs qui reussissent vraiment à traiter les maladies.
L’une des ces guérisseuse se dispose à visiter notre ville et passer la séance psychoénergétique. Elle s’appelle Djouna Davitachvilli. La pancarte collée à un mur dans le centre de la ville vous invite à la rencontre avec cette femme remarquable. Elle est représentée comme un membre honoraire des 129 Académies du Monde, academicien, professeur, docteur de sciences de l’Académie Internationale d’Informatisation, président de l’Académie internationale de sciences alternatives, etc.
L’affiche nous appelle à ne pas manquer la chance de communiquer avec la femme distinguée, seule reconnue par Vanga, la prophète éminente, déjà morte.
Jadis, aux années 1980 elle traitait des gens célèbres, fonctionnaires suprêmes, et même, on dit, son patient était le secrétaire général du PC de l’URSS L.Brejnev. L’essentiel est qu’elle possède un don de guérir. Ses talents se sont trouvés nécessaires à l’heure actuelle. Elle rassemble des salles de spectacles en se déplacant d’une ville à une autre. Si les gens se sentent mieux, et qu’elle aide vraiment vaincre des peines, alors je lui souhaite des succès. Elle est la meilleure dans son domaine.
C’est pourquoi il est fâcheux qu’une énorme masse de charlatans dont les talents semblent très douteux agissent dans le pays.
Les journaux publient les annonces des services des «magiciennes» de niveau local.
Babouchka Lida, par exemple, prête à vous aider et résoudre n’importe quel problème. Pour le payement discrèt elle promet de rendre le mari qui avait laissé sa femme, de traiter toutes les maladies mortelles, et tout cela par les moyens magiques. Et les citoyens confiants apportent à elle leurs dernier argent en comptant sur le succès. Très souvent ils restent trompés.
Même la télévision entretien les émissions déstinées à vous entêter. L’un des canaux les plus influants, annonce la parution proche d’un journal contenant de l’information sur les services magiques d’une guérisseuse…
Certain Alan Tchumak, guérisseur fameux, se prend à «charger» des crèmes et de l’eau de l’énergie curative si vous mettez tout cela devant la télé… On dit que ça a son effet positif. Beaucoup de gens avouent que des crèmes et des liquides chargés ont reçu les facultés curatives. Si c’est vrai, bonne chance à celui qui le fait.
Un autre personnage Kachpirovski est en train de passer les téléséances de santé. Il était devenu connu aussi à l’époque de Perestroyka. A ce temps-là la télé montrait son visage morne qui comptait de 1 à 10 et le public installé dans la salle de spectacle et devant la télé commencait à tourner les têtes. Quelqu’uns se sentaient mieux, les autres, au contaire, se sentaient pis.
Et bientôt il apparaitra à nouveau à la télévision, comme on nous promet.
Le canal privé local s’est donné complètement aux émissions mystiques. Les sujets sur les objets volants non idéntifiés, aperçus dans les cieux aux alentours de, par example, Koursk ennuient toute la journée. Après ces émissions certaines femmes impressionnées affirment qu’elles se disposent à accoucher l’enfant dont le père est un extraterrestre. Et c’est au lieu de résoudre des problèmes liés à la crise et non seulement.
L’état soigne les guérisseurs populaires, et certains d’entre eux ont des licences confirmant la légitimité de leurs activités et qu’ils sont sous la défence de la loi. L’ampleur de ces affaires fait réfléchir.
d0bcd0b0d0b3d0b8-copy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *