Mnogototchie: Beslan

La semaine dernière on célébrait les dix ans de la prise d’otage tragique de Beslan. Des articles ont présenté les enfants qui ont grandi 10 ans après. Plusieurs films sont sorti ces derniers jours sur les dix dernières années qui n’ont pas permis d’arrêter les coupables, ni de faire la lumière sur ce qui s’est passé.

Écoutons une chanson en mémoire de toutes les victimes.

Беслан Многоточие
Посвещается всем пострадавшим и погибшим
В результате захвата школы города
Беслан на Северной Осетии,
Мы скорбим вместе с вами.
C’est dédié à toutes les blessé et les victimes
À la suite de la prise de l’école de la ville
Beslan en Ossétie du Nord,
Nous pleurons avec vous.
 Сентябрь,Осетия, Солнечный день-
Дети в школу идут, у них сегодня важный день!
Но вдруг по всем телеканалам передали сообщенье:
Захвачена школа, захвачены дети…
Но никто не поверил, ведь такого не бывает;
Этот мир сошёл с ума, уже детей убивают!
Но кем же смертный такой приказ мог бы дан?
Это экстренный выпуск, на связи город Беслан…
Septembre, l’Ossétie, un jour ensoleillé –
Les enfants vont à l’école, aujourd’hui pour eux c’est un jour important!
Mais soudain, tous les chaines de télé ont retransmis le message:
Une école est capturée, des enfants sont retenus en otage …
Mais personne ne l’a cru, parce que des  choses pareilles ne peuvent pas arriver;
Ce monde est devenu fou, on tue même des enfants!
Mais qui aurait pu donner un tel ordre mortel?
C’est une édition spéciale, en direct depuis la ville de Beslan …
 Люди всего мира сплотились без останка:
Им не могут помочь-они под дулом автомата,
Третьи сутки они без еды и питья!
Школа в полном оцепленье,также слышно « Школа дня ».
Мир замер в молитве : » Всевышний,верим мы в тебя!
Не позволь захватившим покалечить дитя! »
И вот удача пришла- начались переговоры…
Но что-то вдруг пошло не так, и зарыдали горы…… 
Les gens à travers le monde se sont ralliés sans les restes:
Ils ne peuvent pas l’aider, l’arme au poing,
Le troisième jour, ils sont sans boire ni manger!
L’école à plein cordon a également entendu « journée d’école. »
Le monde s’est figé dans la prière: « Tout-Puissant, nous croyons en toi!
Ne laisse pas faire du mal aux enfants pris en otage! »
Et que réussissent les négociations qui ont commencé …
Mais quelque chose s’est soudainement s’est mal passé, et les montagnes ont éclaté en sanglots …… 
Грянул взрыв, затем второй – вот слышны автоматы,
В гуще дыма вдруг внезапно появились силуэты.
И вот кто-то кричит : »наши дети бегут!!! »
Им стреляют прямо в спины, кровь и слёзы текут!!!
Люди в панике спасали всех бегущих к ним детей,
и никто не смотрел кто здесь свой, а кто чужой!!!
Кровь на детских телах ужасала всех вокруг!
И вот кто-то воскрикнул: » школу штурмом берут!! »
Слышны выстрелы внутри, в ход пошли гранатомёты…
Une explosion a éclaté, puis une seconde et voilà qu’on entend des armes automatiques
Dans l’épaisse fumée soudainement ont apparu des silhouettes.
Et puis quelqu’un a crié: «Nos enfants courent !!! »
On leur tirait directement dans le dos, le sang et les larmes coulent!!!
Les gens en panique sauvaient tous les enfants qui courraient,
et personne ne se souciait qui de qui étaient les siens, et qui de quelqu’un d’autre !!!
Le sang sur les corps des enfants terrifiait tout le monde autour!
Et puis quelqu’un s’est exclamé: « Ils vont prendre l’école d’assaut !! »
Des coups de feu ont été entendus à l’intérieur, des lance-grenade se sont mis en action…
 Дети с криком бегут, по ним стреляют с пулемётов!
Те кто вырвался- бежали!
Бежали без оглядки!
Крик: » за што? за што? ведь это наши дети!!! »По всем телеканалам предают картинку:
Бежит маленькая девочка в крови, почти раздета…
Упала на дорогу, лежит и громко плачет,
и лишь слышен её крик:  » О,МАМА, ГДЕ ТЫ??? »
Des enfants hurlant courent, on leur tire dessus à la mitrailleuse!
Ceux qui ont ont pu s’extraire ont couru! Couru sans regarder en arrière!
Un cri « pour quoi? Pour quoi? C’est que ce sont nos enfants !!! »Sur tous les chaines de télé on retransmet l’image:
Une petite fille court ensanglantée, en petite tenue …
Elle est tombé sur la route, et pleure fort,
Et l’on entend que son cri: «Oh, maman, où es-tu ??? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *