En Russie

Sektor Gaza : Préservatif

Le 1er décembre c’est la journée de lutte internationale contre le VIH, du moins c’est comme ça que l’a définit l’Organisation Mondiale pour la Santé. Comme la situation est réellement dramatique en Russie: l’épidémie touche une partie significative de la société et pas uniquement des groupes marginaux, il a été décidé il y a deux ans de mettre en place un programme de prévention, avec à terme l’installation de distributeurs de préservatifs à des tarifs abordables pour les jeunes et des leçons de sensibilisation.

Le 2 novembre se tenait une réunion préparatoire au ministère de l’éducation pour les web-séminaires qui devraient avoir lieu le 1er décembre pour sensibiliser les jeunes à l’emploi de mesures de profilaxie, elle s’est interrompue sur sur un désaccord profond entre le ministère et les organisateurs. Le différent porte sur l’emploi du mot « préservatif », le ministère estime qu’il faut utiliser des périphrases et autres euphémismes et sanctionner toute personne qui prononcera à voix haute le mot « préservatif » jugé inconvenant, y compris dans le cadre d’une journée de prévention du VIH, la morale doit passer avant la lutte contre l’épidémie.
Cette réunion a donc inspiré le petit dessin animé suivant. Où l’on imagine un homme cherchant à acheter des préservatifs qu’on lui refuse d’abord parce quelque soit le terme qu’il emploi cela est jugé inconvenant, et puis finalement parce qu’on a pas sa taille…

Mais d’où vient cette peur panique du mot préservatif? Fin 2011 déjà lors des protestations contre les fraudes massives des élections le premier ministre de l’époque, Vladimir Poutine, avait traité les personnes ne se satisfaisant pas des fraudes électorales de préservatifs, sans toutefois oser prononcer le mot. Il faut savoir que les manifestants avaient attaché à leur boutonnière un ruban blanc, symbole en principe d’une aspiration à la propreté, à la transparence et à l’honnêteté. Le commentaire du premier ministre et candidat fut donc « Lorsque je les ai vu à l’écran qui portaient quelque chose sur la poitrine. Je vais vous dire en toute franchise, c’est inconvenant, néanmoins je vais quand même vous le dire…. J’ai cru qu’il s’agissait de la propagande pour la lutte contre le SIDA… c’était des … pardon … des contraceptifs qu’ils portaient, sans qu’on comprenne vraiment pourquoi ils les avaient déroulés. Après j’ai regardé plus attentivement et compris que non. »

Cette séquence est importante car elle montre bien que préservatif est une chose fondamentalement honteuse et qui permet de discréditer tout adversaire. De plus le mot même de préservatif est proscrit. On lui préfère le mot de contraceptif qui est une synecdoque très médiocre, car d’un point de vue contraceptif le préservatif est très loin d’être le plus efficace et d’autre part la phrase porte sur la lutte contre le SIDA et non sur la contraception. Il ne s’agit donc pas d’une fonction contraceptive mais d’une fonction de protection, de préservation contre les infections sexuellement transmissibles. Le mot correct pour cette fonction devrait être préservatif.

Par effet miroir début 2012 Vladimir Poutine a donc été associé à un préservatif.

Peut être est ce là une tradition soviétique que de ne pas nommer le préservatif. Il existe d’ailleurs une légende urbaine à ce sujet disant que cela s’appelait « produit en caoutchouc n°2 » (le n°1 étant le masque à gaz, le n°3 la gomme à dessiner et le n°4 les galoches). Ce n’est pas vrai, c’est juste une légende, il y avait écrit dessus « préservatif ». Mais il est vrai que le prix (prix fixe puisqu’en Union Soviétique) était de 2 kopeks, ce qui faisait que les vendeuses un peu prudes, n’osant lire le mot préservatif, se contentaient de lire le prix, c’est à dire effectuaient métonymie, le prix du produit devenant sa dénomination du produit.

Il existe une chanson d’une époque bien plus ancienne sur le Préservatif et qui est devenue un classique déjà. C’est le groupe Sektor Gaza qui la chantait en 1991.

сектор газа презерватив
Презерватив, презерватив,
Презерватив, презерватив.
Наденьте меня на свой конец,
На свой толстый красный огурец,
Натягивай, на всю балду,
Презер-ватив, натягивай меня быстро,
Презерватив, презерватив,
Презерватив, презерватив.
Я гнилая резина, пусть я такой,
Но спасаю от триппера пенис твой,
Перед тем как вступить в половую связь,
Натяните быстро презерватив.
Презер — я такой — ватив, я хороший,
Презер — я сякой — ватив, ну и что же,
Презер — как ты назвал меня — ватив «гондон я»?
Ну и пусть буду пусть буду пусть буду им пусть
Презер — зато я дефицит,
Презерватив-презерватив.
Я гнилая резина, пусть я такой,
Но спасаю от триппера пенис твой-ой,
Перед тем как метнуть в половую щель,
Натяните быстро презер, презер, презерватив.
Préservatif, préservatif,
Préservatif, préservatif.
Mettez-moi sur votre bout,
Sur votre épais concombre rouge,
Tends-le, de toutes tes forces
Préservatif, tends-moi vite,
Préservatif, préservatif,
Préservatif, préservatif.
Je suis un caoutchouc pourri, et alors? laissez moi être ça,
Mais je sauve ton pénis des MST,
Avant de me lancer les fentes génitales,
Étirez rapidement le préser, préser, préservatif.
Preser – Je suis comme ça – vativ, je suis bon,
Preser – Je suis mauvais dans tous les sens – Vativ, bien et quoi,
Prezer – comment que tu m’as appelé – vativ « je suis une capote »?
Eh bien, je les laisserai les laisserai dire
Prezer – mais malgré tout je suis en rupture de stock,
Preservatif-préservatif.
Je suis un caoutchouc pourri, et alors? laissez moi être ça,
Mais je sauve ton pénis des MST,
Avant de me lancer les fentes génitales,
Étirez rapidement le preser, préser, préservatif.
Я наиважнейший в мире препарат,
Я дефицит и мне каждый рад,
Ты ширять со мною можешь наугад,
В любую дырку вперёд или взад,
Стою я недорого лишь десять коп.
Зато не пропадёшь со мной, не ляжешь в гроб,
Я спасу от триппера, от кандилом,
Тебе со мной не будет влом.
Э-е-е хали-гали,
Э-е-е, е-е-е,
Э-е-е СПИД поймали
Э-е-е, на муде!
Ты меня натягивай на свой конец,
А не то тебе придёт кобздец,
Хоть со мной не так приятно, но зато,
Я спасу от СПИДа твоё долото.
Если мною пренебречь то быть беде-
Триппер сразу прыгнет на твои муде,
Если меня бабы будут уважать,
На аборты можно будет не бежать.
Э-е-е хали-гали,
Э-е-е, е-е-е,
Э-е-е СПИД поймали
Э-е-е, на муде!
Я могу быть и игрушкой для детей,
Так что мама с папой деньги не жалей,
Меня водой из крана можно наполнять,
На головы прохожим из окна кидать.
Если ты обрезал палец, не зевай,
Ты на палец меня смело надевай,
Меня можно также в праздник надевать,
И на демонстрации махать.
Э-е-е хали-гали,
Э-е-е, е-е-е,
Э-е-е СПИД поймали
Э-е-е, на муде!
Je suis l’article de pharmacie le plus important au monde,
Je suis en pénurie et je suis heureux,
Avec moi tu peux planer au petit bonheur la chance,
Dans n’importe quel trou en avant ou en arrière,
Je ne coûte pas cher, juste dix kopeks.
Mais moi tu ne va pas périr, tu ne te coucheras pas dans un cercueil,
Je te protège de la gonorrhée et des verrues,
Avec moi tu n’auras pas la flemme.
E-e-e-khali-gali,
E-ee, e-ee,
Ee-e le SIDA est attrapé
Euh-euh, sur un testicule!
Tu me tends sur ton bout,
Et comme ça tu ne seras pas foutu,
Bien que ce ne soit pas si agréable avec moi, mais d’un autre coté
Je vais protéger ton pinceau du SIDA.
Si tu me néglige tu seras dans la mouise …
La gonorrhée va de suite sauter sur ton testicule,
Si les femmes me respectent,
Il n’y aura pas courir pour un avortement.
E-e-e-khali-gali,
E-ee, e-ee,
Ee-e le SIDA est attrapé
Euh-euh, sur un testicule!
Je peux être un jouet pour les enfants,
Alors maman et papa ne vont pas regretter leur argent,
On peut me remplir à l’eau du robinet,
Et me lancer de la fenêtre sur la tête des passants.
Si tu t’est coupé le doigt, ne bâille pas,
Mets moi sans crainte sur ton doigt,
On peut aussi me porter un jour de fête,
Et m’agiter aux manifestations.
E-e-e-khali-gali,
E-ee, e-ee,
Ee-e le SIDA est attrapé
Euh-euh, sur un testicule!

One comment

  1. Ah, ce bon vieux Sektor, quand on pense qu’ils ont probablement fait plus pour l’éducation sexuelle de cette génération qui n’avait pas encore Internet que même le fameux journal SPID-Info 😀

    À noter une particularité de Sektor, c’est le pillage musical, profitant de l’atmosphère désinvolte des années ’90, de tout ce qui pouvait leur plaire, en l’occurrence « preserfvatif-1 » utilise la musique de «Get Down Make Love» de Queen, alors que la 2e partie est une nième variation sur le thème de «Quando Vedrai La Mia Ragazza» (on parlait de Kommunizm l’autre fois, le projet avait utilisé cette même musique pour son morceau «Samogon»)
    https://www.youtube.com/watch?v=inhExqvtztE
    https://www.youtube.com/watch?v=OhIvgrvjidg

Laisser un commentaire