Valeria, Gazmanov et Kobzon – Chansons sur les sanctions

Jurmala est une ville de Lettonie située au fond du golfe de Riga dans laquelle on a annulé l’été dernier un concert de chanteurs défendant la colonisation impérialiste de la Russie. Aussi pour le nouvel an 2015, l’émission de divertissement de la première chaîne a proposé une chanson avec Valeria (Alla Perfilova), Gazmanov et Kobzon réunis ensemble. Depuis la situation s’est même empirée pour le richissime Kobzon puisqu’il est frappé par les sanctions européennes du fait de son engagement officiel dans les structures des républiques autoproclamées du Donbass.

 

Валерия, Газманов и Кобзон – Песня про санкции (Голубой огонек, 2014)
«Не прожить нам в мире этом,
Не прожить нам в мире этом
Без потерь, без потерь…
« Nous ne pouvons pas vivre dans ce monde,
Nous ne pouvons pas vivre dans ce monde
Sans privation, sans privation …
В Юрмалу хотелось летом,
Там ведь столько песен спето,
А теперь, а теперь…
A Jourmala on voulait l’été,
Là tant de chansons étaient chantées,
Et maintenant, et maintenant…
Лица наши не понравились им, братцы,
И не спели для людей мы из-за санкций
Не могло такое раньше нам присниться
Чтоб для песни и закрыли вдруг границы…
Nos visages, ils ne les aimaient pas, mes amis,
Et en raison des sanctions nous n’avons pas chanté pour les gens
Avant on n’aurait pas pu en rêver
Que pour les chansons on a ferme soudain les frontières …
Кто-то нам не дал добраться,
В Юрмалу не дал добраться
В эти дни, в эти дни…
Quelqu’un nous a donné l’accès,
A Jurmala il ne nous ont pas donné accès
Ces jours, ces jours-ci …
Если так вот разобраться,
Может созданы для санкций
И они, и они …
Si on se débrouille ainsi,
Peut créer des sanctions
Et ils, et ils …
Лица наши хоть и неофициальны
В уголках знакомы людям самых дальних,
И от песен наших никому не скрыться
Заявляем, как певицы и как певица…»
Bien qu’on ne soit pas des officiels
Dans les coins les plus reculés on nous connait,
Et personne ne cache nos chansons
On déclare en tant que chanteur et en tant que chanteuse … « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *