VVP

La question de l’égalité est toujours d’actualité, est ce qu’il existe des surhommes et des sous hommes. Des gens qui on plus de droits que les hommes et d’autres qui ont moins de droits que les hommes. On y pense en entendant cette chanson des anciens des forces aéroportées s’adressant directement au futur président.
Précisons que:
-Les Banderlogs sont des singes dans le livre de la jungle de Kipling. (reference à une remarque du premier ministre le 8 décembre 2011).
-ЕГЭ est l‘examen unifié d’état de fin d’études secondaires mis en place récemment par l’administration Medvedev et n’est pas apprécié dans le monde de l’éducation et de la culture. (Единого государственного экзамена) 3 ans après ses débuts il reste très controversé et pour beaucoup synonyme du pire.
Enfin la signification sociale et politique de cette chanson est discuté chez Anna Colin Lebedev.

 

Если ты – Гражданин, если ты – Президент,
Для тебя есть закон, для тебя есть запрет.
Из казны не воруй и не лги никогда,
Будь открытым для всех, отвечай за слова.
Восемь лет – президент и опять кандидат,
Посмотри нам в глаза и закрой свой мандат.
Доверяли тебе, а ты врал много лет,
Применяя во всем свой гбшный секрет.
Ты такой же, как я – человек, а не Бог,
Я такой же, как ты — человек, а не Лох.
Не дадим больше врать, не дадим воровать,
Мы — Свободы десант, с нами Родина-Мать.
Ты – обычный чиновник, не царь и не Бог,
Для тебя человек – тупой «бандерлог».
Цвет ленты Свободы – для всех позитив,
И лишь для тебя — «презерватив».
Я смотрю на тебя, на портреты твои,
Ты нам врешь до сих пор, как «медведи» твои.
Мы устали смотреть на позор всей страны,
С нищетой деревень – рядом замки твои.
Развалил оборонку, и армию сдал,
На солдат положил, офицеров послал.
Мы тебе не простим все «заслуги» твои,
Мы требуем мирно – тиран уходи!
Ты такой же, как я – человек, а не Бог,
Я такой же, как ты — человек, а не Лох.
Не дадим больше врать, не дадим воровать,
Мы — Свободы десант, с нами Родина-Мать.
Ты – обычный чиновник, не царь и не Бог,
Для тебя человек – тупой «бандерлог».
Цвет ленты Свободы – для всех позитив,
И лишь для тебя -«презерватив».
Вспомним наших дедов, воевавших с СС,
Вспомним наших гвардейцев, сошедших с небес.
В нашем сердце остались Берлин и Афган,
Ну а сердце ЕдРосов – личный карман.
Нынче честь не в почете, достоинства нет,
Есть только системный отблеск монет.
Машины и тряпки, глобальный вещизм,
Это – прогнивший системы цинизм.
Забыли культуру, а в школах – ЕГЭ,
Дипломы за деньги и взятки везде.
Лечиться бесплатно не может старик,
Это – прогнившей системы тупик.
Si tu es un citoyen, si tu es Président,
Pour il y a la loi, il y a une interdiction.
Ne vole pas les impôts, et ne mens jamais
Sois ouvert à tous, et tiens parole.
Huit ans président et de nouveau candidat,
Regardes-nous dans les yeux et mets un terme à ton mandat.
On t’a fait confiance et tu as menti de nombreuses années,
En appliquant partout ton secret du KGB.
Tu es comme moi – un homme, pas Dieu,
Je suis le même que toi – une personne, pas un looser.
Nous ne permettons plus de mentir, nous ne permettons pas de voler.
Nous sommes des paras libres et avec nous la mère Patrie.
Tu est  un bureaucrate ordinaire, pas un Tsar, ni Dieu,
Pour vous les gens ne sont que de stupides « Banderlog. »
La couleur des rubans de la Liberté est positive pour tout le monde,
Et juste pour toi c’est un «préservatif».
Je te regarde, tes portraits,
Tu nous mens jusqu’à présent, comme tes «ours».
Nous sommes fatigués de regarder la honte de tous le pays,
Avec la misère des villages jouxtant tes palais.
Tu as détruit l’industrie de la défense, et donné l’armée,
Couché les soldats, expédié les officiers.
Nous n’allons pas te pardonner tous tes «mérites»,
Nous le demandons pacifiquement: tyran vas-t-en!
Tu es comme moi – un homme, pas Dieu,
Je suis le même que toi – une personne, pas un looser.
Nous ne permettons plus de mentir, nous ne permettons pas de voler.
Nous sommes des paras libres et avec nous la mère Patrie.
Tu est  un bureaucrate ordinaire, pas un Tsar, ni Dieu,
Pour vous les gens ne sont que de stupides « Banderlog. »
La couleur des rubans de la Liberté est positive pour tout le monde,
Et juste pour toi c’est un «préservatif».
Rappelons-nous que nos grand-pères qui ont combattu les SS,
On se rappelle de nos gardes envoyés par les cieux.
Dans nos cœurs restent Berlin et l’Afghanistan,
Mais dans le cœur de ces Russiens Unis – juste ce qu’il se mettent dans la poche.
Maintenant, du respect, de l’honneur, de la dignité il n’y en a pas,
Il y a seulement le reflet systémique des pièces d’argent.
Machines et chiffons, matérialisme mondial,
Ce système complétement pourri est du cynisme.
Vous avez oublié votre culture, et dans les écoles: IEGE!
Diplômes pour l’argent et des pots de vin partout dans le monde.
Les vieux ne peuvent plus se soigner gratuitement,
Ce système complètement pourri est une impasse.

2 réflexions au sujet de « VVP »

  1. Lëshat

    Une remarque concernant ce passage :

    «Я такой же, как ты — человек, а не Лох.»
    Je m’excuse d’être aussi catégorique, mais on ne peut pas traduire « лох » par « enculé ». « Loh » est un terme issu de l’argot truand et qui a les même sens que les mots français « cave » (pour l’argot façon «Tontons flingueurs») ou « bolos » (pour l’argot moderne des cités), utilisé à l’origine pour désigner quelqu’un qui ne fait pas partie du milieu, qui a recours aux « services » des truands (drogue, jeux, filles), ou, de manière plus générale, quelqu’un de facile à duper ou à intimider, un loser, un baltringue…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *