En Russie

Jenia Lubich : En dessous de Zéro

Il fait froid, un froid de l’ancien nouvel an (hier le 13 janvier c’était le nouvel an selon le calendrier Julien qui est dépassé mais que l’église utilise encore), un froid de baptême car bientôt on baptise les gens qui ne sont pas frileux et qui sont prêts à s’immerger sous la glace. C’est le moment d’écouter cette chanson de Jenia Lubich fort à propos lorsque les températures sont négatives.

Женя Любич – НИЖЕ НУЛЯ-en dessous de zéro
Обогреватели не выключайте,
Не то морозный воздух утра
Зальет эту ванную, спальню и кухню,
Закупорит каждую щель, затянет,
Заставит меня сжаться в комок,
И даже солнце закроется на замок,
Пожалуй, я оставлю греться
На батарее свое сердце
Градусы ниже нуля
Где-то внутри меня,
Не остывай совсем,
Я не хочу вот так,
Слабое это тепло,
Только бы не потерять,
Ну как же мне удержать его?
Все механизмы, как-будто, исправны,
И ток по тактам подходит к венам,
Не важно, кто вышел из этого первым,
Наверное, кому-то казалось мало,
Может, было бы хуже и резче,
Из шкафа полезли теплые вещи,
Но даже их шерстяные швы
Не в силах что-то соединить..
N’étégnez pas le chauffage,
Pour pas que de l’air froid du matin
inonde la salle de bains, la chambre et la cuisine,
Calfeutre la moindre fente,
Fais-moi rétrécir en boule,
Et même le soleil s’enferme à clef,
Laisse-moi me réchauffer sur
Le chauffage de ton coeur
Les degrés en dessous de zéro
Quelque part au fond de moi,
Ne te refroidis pas du tout,
Je ne veux pas comme ça,
La chaleur est bien faible,
Seulement ne pas la perdre
Mais comment donc la garder?
Tous les mécanismes, semblent fonctionner,
Et le flux s’écoule en rythme dans les veines
Peu importe qui en est sorti le premier
Probablement cela a semblé insuffisant à quelqu’un,
Peut-être que ca aurait été pire et plus rude
Du placard est sorti des choses bien chaudes,
Mais même leurs joins de laine
Ne parvenaient pas à unir quelque chose…

Laisser un commentaire