En Russie

Black PR

La révolution orange n’était jusqu’à présent qu’un Mythe en Russie. Pas seulement parce que personne n’utilise le orange mais surtout parce que les allégations comme quoi les Russes qui se plaignent de quelque chose sont forcément des acteurs rémunérés par une puissance étrangère, n’ont trouvé aucune preuve tangible pour être prises au sérieux. Cette absence de preuves devenait d’autant plus dérangeante que les manifestations favorables au pouvoir pouvaient motiver leur participants soit avec des menaces, soit avec de l’argent.
Maintenant la situation est différente, vous pouvez le voir sur cette vidéo, des personnes avec un ruban blanc ont un billet de 1000 roubles à la main. S’ils reçoivent une rémunération c’est que les manifestations ne sont que du travail de figurant pour faire un spectacle.
La deuxième vidéo met en scène une actrice qui est censée se plaindre de la vie qui est dure dans le village ou elle habite. Mais visiblement elle ne retient ni le texte ni le ton juste pour se plaindre. C’est une mauvaise actrice. Mais comment peut on imaginer se plaindre de sa vie lorsque tout va bien et de mieux en mieux?


Presidentielles 2012: affiches électorales


Vous n’êtes pas sans ignorer que le 4 mars se tiendront les élections présidentielles en Russie. Voici donc quelques images de panneaux présentant des affiches électorales. La première image nous informe juste sur la tenue des élections le 4 mars, elle présente une photo de la constitution russe. Car le président est bien évidement garant de la constitution.
Les affiches du candidat Vladimir Poutine aujourd’hui premier ministre représentent quant à elles  le drapeau russe tricolore avec des slogans pouvant varier, par exemple en voila quelques uns:
Un grand pays c’est un avenir digne,
Un grand pays c’est un leader fort,
Ensemble pour la grand Russie.

Ce qui est clair c’est que Vladimir Poutine communique sur la grande puissance russe. Le code de couleurs est tricolore avec une dominante blanche.
Le candidat nationaliste Vladimir Jirinovski pour sa part a simplement des affiches blanches avec son nom écrit en blanc (plus blanc on meurt!), lui aussi utilise donc le blanc et le slogan est beaucoup plus simple et qui ne mange pas de pain « Jirinovski et tout sera mieux! »

Enfin Mikhail Prokhorov qui lui aussi a une affiche blanche avec du rouge et du bleu, mais pour faire original met sa photo, vu que c’est une tête nouvelle en politique on peut saluer l’initiative, néanmoins même s’il est vrai qu’il est plus jeune que les autres candidats, qu’il est plus élégant, qu’il est plus grand… sa tête fait vraiment peur et ne va certainement pas rassurer les enfants qui sortent de l’école.
Enfin finissons par Jirinovski qui a aussi une affiche blanche et rouge sur noir. Ce choix de couleur est très osé, très violent, très en contraste avec le slogan « tout sera mieux » s’accompagne de son opposé : « tout sera pire ».

Pour les autres candidats je ne les ai pas encore photographiés.

Epidémie de suicides

A en croire les médias, la Russie connait actuellement une abominable épidémie de suicide des enfants. Plusieurs cas ont en effet été médiatisés récemment, un double suicide d’adolescentes a eu un certain retentissement par exemple, et il suffit qu’une fille de 15 ans se jette du 23ième étage (24ième selon la nomenclature russe qui considère que le rez de chaussé est déjà un étage), il suffit donc d’un suicide de plus pour parler d’une épidémie. Alors même que les causes sont inconnues et que le lien est loin d’être établi.
De plus il se suicide chaque année des milliers d’enfants sans que les médias s’y intéressent le moins du monde. Soudainement la télévision se rend compte qu’il y a des suicides et on parle d’abominable épidémie. Mais c’est une situation normale et d’une dimension encore pire que ce dont les journalistes ont conscience.
Pavel Astakhov, le bureaucrate des droits de l’enfant, resitue le problème et demande d’ailleurs qu’on arrête de parler d’abominable épidémie.
Ensuite il s’agit plus dans les quelques cas médiatisés d’adolescents que d’enfants. Le suicide des enfants est plus rare et plus difficile à appréhender, Boris Cyrulnik a par exemple étudié le phénomène d’une façon plus claire et sérieuse dans Quand un enfant se donne « la mort »

La Joconde à Moscou

La Joconde est deja venue a Moscou à l’été 1974 sur la route du Japon. Evidemment le tableau dans l’URSS brejnevienne avait fait sensation. Depuis les Russes n’ont plus de difficulté à venir au Musée du Louvre l’admirer. C’est devenu ce que c’est sur l’essentiel de la planete une icone de la civilisation occidentale. On la croise partout, dans les interieur sous la forme de reproduction de plus ou moins grande qualité, et bien sur elle fait la couverture de livres, de magazines, de publicités, elle s’affiche dans les rues sur n’importe quel arret de bus par exemple. Cette semaine j’ai pu photographier ce specimen dans la rue.
Par contre on ne voit pas encore de reproductions du double de la Joconde qui n’a été révélé que très récement.

17 conseil pour ameliorer votre vie

Voici les conseils de Pavel Durov pour etre plus productif. Pavel est une figure importante de l’internet russe puisqu’il est l’un des fondateurs de Vkontakte (comme facebook sauf qu’on peut en plus y partager ses musiques et ses films).

Aujourd’hui, nous savons que vous pouvez tout changer, et chacun d’entre nous a la capacité de mettre en œuvre une idée. Récemment, le centre des réseaux cognitifs SCNARC a estimé qu’il suffit de seulement 10% de partisans purs et durs pour convertir les 90% restants de la société.

Règle numéro Un. Faire ce que vous aimez. Connaitre. Enseigner. Grandir. Nous changeons de l’intérieur. La règle d’or est se faire plaisir, et puis….. vous serez beaucoup plus heureux!

Règle numéro Deux. Abandonner les saloperies que vous mangez, buvez et fumez tous les jours.

Règle numéro Trois. Apprenez les langues étrangères. Le nombre d’utilisateurs de l’Internet russophone s’éleve à 60 millions. Et anglophone….  un milliard. La connaissance de l’anglais, ce n’est pas seulement un caprice des intellectuels, mais une nécessité vitale.

Règle numéro Quatre: Lisez des livres. La règle d’or – lire ou écouter au moins un livre par semaine. Cela fait 50 livres par an et ça va transformer votre vie.

Règle numéro Cinq. Passez chaque week-end de façon intelligente.

Règle numéro Six. Se fixer des objectifs, et les coucher sur le papier, ou bien les écrire sur Word ou sur un blog. Le principal, c’est qu’ils soient clairs, concis et quantifiables. Si vous définissez un objectif, alors vous pouvez l’atteindre ou ne pas l’atteindre. Si vous n’en fixez pas, alors la question de leur réalisation ne se pose même pas.

Règle numéro Sept Apprendre à taper sur le clavier en aveugle. Le temps est l’un des trésors les plus rares que vous ayez, et vous devriez être en mesure de taper presque aussi rapidement vous pensez. Et vous ne devez penser à trouver lettre désirée à  chaque fois que vous écrivez.

Règle numéro huit Maitrisez votre temps. Apprenez à gérer vos affaires de manière à ce qu’elles fonctionnent même sans votre participation. Pour commencer lisez David Allen ( S’organiser pour Réussir : Getting Things Done (méthode GTD)) et Gleb Archangelsky. Prendre des décisions rapidement, agir immédiatement, ne pas remettre à plus tard. Pour toutes les choses: il faut soit les faire, soit les déléguer à quelqu’un.

Règle numéro neuf Abandonnez les jeux vidéo, ne pas rester assis sans but dans à regarder les réseaux sociaux et ne plus surfer stupidement sur internet. Réduire ses communications sur les réseaux sociaux, ne gardez plus qu’un compte. Débarrassez votre appartement de la télévision.

Règle numéro dix Arrêtez de lire les nouvelles. Quoi qu’il en soit, les événements clés on en parlera tout autour de vous.

Règle numéro onze Apprenez à vous lever tôt. Le paradoxe est que dans les premières heures, vous aurez toujours plus de temps que dans la soirée. En général sept heures de sommeil sont suffisantes, à condition de bien faire de l’exercice et d’avoir une nutrition adéquate.

Règle numéro douze . Essayez de vous entourer de personnes décentes, honnêtes, ouvertes, intelligentes et qui réussissent.

Règle numéro treize Faites du sport. Yoga, escalade, vélo, barre horizontale, barres parallèles, foot, la course à pied, gym,natation… ce sont les meilleurs amis de l’homme qui veut être avoir sa dose d’endorphines. Et oubliez ce que c’est qu’un ascenseur.

Règle numéro quatorze Faire des choses extraordinaires. Aller là où on n’a jamais été, emprunter un autre chemin pour aller au travail, comprendre un problème sur lequel vous ne savez rien. Bref, sortir de votre «zone de confort », accroître ses connaissances et ses horizons. Réorganiser les meubles à la maison, changer d’apparence, de coiffure, d’image…

Règle numéro quinze  Débarrassez-vous du bric-à-brac.

Règle numéro seize. Oublier ce qui s’est passé dans le passé. Ne garder que l’expérience, les connaissances, de bonnes relations et des expériences positives.

Règle numéro dix-sept. N’ayez pas peur. Aucun obstacle n’est  insurmontable, et tous les doutes ne vivent que dans votre tête. Il n’est pas nécessaire d’être un guerrier,  il suffit de bien voir la cible, d’éviter les obstacles et je sais que vous l’atteindrez sans rater votre coup.

Paul Durov ajoute:

« Vous connaissez ces gens – ils apparaissent à chaque fois que nous avons un but ou une solution. Ils sont sceptiques, matérialistes, de vrais intellectuels cuisine qui ne croient  en rien, sauf dans une chose: les problèmes sont éternels, le monde est compliqué, tout est décidé pour eux, ils n’ont de prise sur rien.

Ce manque de confiance dans la capacité de changer le monde est pire que la dépendance la paresse, l’alcoolisme ou la toxicomanie. Parce que c’est ce qui est leur raison d’être.  Souvent le scepticisme apparait sous le masque de l’«expérience», «connaissance de la vie » ou de « la logique », C’est souvent il est camouflé par les mots «mais ce n’est pas professionnel!», «Mais personne ne le fait! » ou « Mais ce ne sera pas accepté ainsi. »

Aujourd’hui, nous savons que vous pouvez tout changer, et chacun d’entre nous a la capacité de mettre en œuvre une idée. Récemment,  le centre des réseaux cognitifs SCNARC a estimé que seulement 10%  de partisans purs et durs suffisent  pour convertir les 90% restants de la société.

Je suis convaincu que ça peut même être  inférieur à 10% – 5%, 2%, ou même un cent-millième de la population. Mais si leur foi dans le succès et leur engagement est indéfectible , il est impossible d’y résister.

Dans un cas extrême d’un changement sur une échelle suffisante foi d’un homme. Votre exemple.  »