En Russie

Zveri: Jeunesse

Le 11 décembre Ourgant recevait Roman Bilyk du groupe Zveri pour la sortie de son nouvel album “meilleures” à entendre dans le sens de “Best Of”, les meilleures chansons de ce groupe qui existe depuis 12 ans déjà. Ils sont en vacances en ce moment parce que Roman étudie la réalisation de films. J’imagine que c’est pour pouvoir réaliser ses propres clips mais peut être un peu plus aussi. A la fin du programme le groupe interprétait une chanson jeunesse pour laquelle un clip est sorti cette année.
Ourgant n’en parle pas, mais on peut se demander comment ce groupe arrive a tenir aussi longtemps et s’en tenir toujours au même thèmes (le sexe, l’amour, l’amour, le sexe…), alors qu’il y a dans la société dix mille raisons de s’indigner, de se révolter, de faire entendre le fond de son âme. Et si l’on ne tente pas de changer les choses étant jeune, c’est pas en vieillissant que l’on va devenir anticonformiste… Et bien Roman dans une autre interview répond qu’il est amusé par les chanteurs qui s’engagent sur des thèmes sociaux qui veulent défendre la planète, les prisonniers politiques, les requins, le corail, la sécurité routière, la prévention des MST, la lutte contre la corruption, le droit à vivre sans être persécuté… il faut être naïf pour croire que les choses peuvent s’améliorer. Ça va aller de pire en pire. Le public ne pense de toute façon qu’à s’éclater. A baiser, à se défoncer, à crever… Le monde est injuste et il le deviendra de plus en plus quoique l’on fasse, il faut voir les choses en face. Les journalistes lui reprochent d’être pessimiste ce à quoi il répond qu’il est réaliste.
Aujourd’hui Roman Bilyk a 36 ans, il est papa d’une petite fille, il étudie la réalisation de films. Peut être va-t-il changer son regard sur le monde?


Звери “Молодежь”
Все люди, как люди, а я так себе.
Есть люди на блюде, а я на тебе…
Помешан! Помешан! Помешан! Помешан! 
Tous les gens sont comme ils sont et je suis moi.
Il y a des gens sur un plateau et moi je suis à toi …
Fou ! Fou ! Fou ! Fou ! 
Одни метят в копы, другие грубят.
Одни ждут потопа, а я жду тебя!
Конечно! Конечно! Конечно! Конечно! 
Certains veulent devenir flics, d’autres sont vulgaire.
Certains attendent le déluge, et moi je t’attends toi!
Bien sûr ! Bien sûr! Bien sûr ! Bien sûr ! 
Припев:
Когда я выключаю свет, взрывается молодежь.
Мои друзья – темнота, любовь, секс и яд!
Когда наступает ночь, сливается молодёжь.
Мои друзья – темнота, любовь, секс и яд! 
Refrain:
Lorsque j’éteins la lumière, la jeunesse explose.
Mes amis c’est l’ obscurité, l’amour, le sexe et le poison!
Quand la nuit tombe ,  la jeunesse conflue.
Mes amis c’est l’ obscurité, l’amour, le sexe et le poison! 
Я сам себе верил, я сам себе врал.
И я, как фанера – всё в такт и не в такт.
Всё криво и мимо пишу на заборе “Л…” 
Je croyais en moi, je me suis menti à moi-même.
Et moi je suis comme un contreplaqué – tout dans le rythme et pas dedans.
Tout est de travers et j’écris sur ​​la clôture” L. .. ” 
Всем хочется чуда, все едут в Тибет,
А мне просто хочется петь о тебе!
Я болен, я болен, я болен тобою! 
Tout le monde veut un miracle, tout le monde va au Tibet
Et moi je veux juste chanter pour toi!
Je suis malade, je suis malade, je suis malade de toi! 
Припев:
Когда я выключаю свет, взрывается молодежь.
Мои друзья – темнота, любовь, секс и яд!
Когда наступает ночь, сливается молодёжь.
Мои друзья – темнота, любовь, секс и яд![Solo]

Когда я выключаю свет, взрывается молодежь.
Мои друзья – темнота, любовь, секс и яд!
Когда наступает ночь, сливается молодёжь.
Мои друзья – темнота, любовь, секс и яд!

Refrain:
Lorsque j’éteins la lumière, la jeunesse explose.
Mes amis c’est l’obscurité, l’amour, le sexe et le poison!
Quand la nuit tombe,  la jeunesse conflue.
Mes amis c’est l’ obscurité, l’amour, le sexe et le poison![ Solo ]

Lorsque j’éteins la lumière, la jeunesse explose.
Mes amis c’est l’obscurité, l’amour, le sexe et le poison!
Quand la nuit tombe,  la jeunesse conflue.
Mes amis c’est l’ obscurité, l’amour, le sexe et le poison!

Zveri: pas besoin d’aller nulle part

Zveri fait parfois des clips amusant à regarder, qui racontent véritablement une petite histoire. Il faut dire que Roman Bilyk dit Zveri s’intéresse à raconter de petites histoires, il étudie même en ce moment la direction, la réalisation de film. Ce clip est le premier qu’il ait dirigé lui même et il plutôt réussi. Un homme se réveille sur un divan sur une plage de la mer noire. Dans la main il trouve une clef de voiture (ce n’est pas une pub pour SEAT même si on se le demande parfois) et le rêve va commencer…

Parfois on se sent à coté du monde. Tout le monde court quelque part, s’affaire, parle au téléphone, court quelque part, mais on reste simplement à les voir se dépêcher ailleurs submergé par les émotions qui nous occupent. Le clip est tourné à Odessa, une ville qui aujourd’hui invite plus à la flânerie qu’aux affaires, le choix me parait ainsi un peu bizarre, Moscou ou New York auraient été beaucoup plus en accord avec cette chanson à mes yeux. Mais pourquoi pas après tout ce n’est qu’un rêve, on attend les prochains clips de Bilyk avec impatience.

 

 

Звери – Никуда не надо

Смотрю на прохожих: налево, направо,
Куда все идут? ведь куда-то всем надо…
Кому на учебу, кому на работу,
Кому-то на встречу, увидеть кого-то…
Беру себе кофе, наушники в уши –
Смотри как играют, не стыдно послушать.
Торопятся клерки, болтают студенты,
Кому – ноль внимания, кому – комплименты.
Кого-то разводят, кого-то сливают,
Кого-то не слышат и не замечают.
Смотрю на прохожих, налево, направо,
Куда все идут? ведь куда-то всем надо…

А мне никуда не надо!
Стою, улыбаюсь, машины сигналят,
Поют,
Никуда не нужно!
Прохожие мимо…

 

Je regarde les passants : à gauche, à droite,
Où  est-ce que tout le monde va? parce que tout le monde doit aller quelque part …
L’un pour étudier, l’autre pour travailler,
Un autre pour un rendez-vous, pour voir quelqu’un …
Je prend un café, des écouteurs dans ses oreilles –
Regarde comme ils jouent, sans avoir honte d’écouter.
Les employés se dépêchent, les étudiants bavardent
A l’un on ne fait pas du tout attention, à un autre on fait des compliments.
On se sépare de quelqu’un, on rejoint quelqu’un,
Il y a quelqu’un qu’on ne n’entend pas et ne remarque pas.
Je regarde les passants, à gauche, à droite ,
Où est-ce que tout le monde va? parce que tout le monde doit aller quelque part …

Et moi je n’ai pas besoin d’aller quelque part!
Je me lève, je souris, les voitures klaxonnent,
Elles chantent
Pas besoin d’aller quelque part!
Passants passent à coté…

 

 

Прохожие дружно
Идут…
Никуда не надо!
Стою, улыбаюсь, машины сигналят,
Поют,
Никуда не нужно,
Никуда не нужно!.. 
 

Les passants tous ensemble
vont …
Pas besoin d’y aller !
Je me lève, je souris, les voitures klaxonnent ,
Elles chantent
Pas besoin d’aller quelque part!
Pas besoin d’aller quelque part! ..

Болтаются пары, скучают таксисты,
Ребята рисуют на афишах артистов
Усы, или “Лох” на лбу пишут просто –
И весело детям, и весело взрослым.
Встречаются люди в назначенных точках,
Целуются в губы, целуются в щечки.
Смотрю, улыбаюсь налево, направо…
Куда все идут? Ведь куда-то всем надо… 
Les chauffeurs de taxi s’ennuient, des couples bavardent
Des gars dessinent sur les affiches des artistes
Des moustache, ou écrivent juste « looser » sur le front –
Et les enfants s’amusent et les adultes s’amusent.
Il y a des gens qui se rencontre au points prévus
Se font baiser sur les lèvres,  se font baiser sur la joue.
Je regarde, je souris, à gauche, à droite,  …
Où tout le monde va ? parce que tout le monde doit aller quelque part … 
А мне никуда не надо!
Стою, улыбаюсь, машины сигналят,
Поют,
Никуда не нужно!
Прохожие мимо…

Прохожие дружно
Идут…
Никуда не надо!
Стою, улыбаюсь, машины сигналят,
Поют,
Никуда не нужно,
Никуда не нужно!..

 

 Et moi je n’ai pas besoin d’aller quelque part!
Je me lève, je souris, les voitures klaxonnent,
Elles chantent
Pas besoin d’aller quelque part!
Passants passent à coté…

Les passants tous ensemble
vont …
Pas besoin d’y aller !
Je me lève, je souris, les voitures klaxonnent ,
Elles chantent
Pas besoin d’aller quelque part!
Pas besoin d’aller quelque part! ..

 

Меня греет солнце, меня греют мысли,
Что я здесь стою без всякого смысла.
И мне лучше всех, завидуйте люди,
По кайфу, когда тебя кто-то любит.
И можно стоять вот так бесконечно,
Красиво, спокойно, беспечно,
Смотреть на людей, принимая парады.
Куда все идут? Ведь куда-то всем надо… 
Le soleil me réchauffe, mes pensées me réchauffent,
Que je suis ici sans aucune raison.
Et je me sens mieux que quiconque, enviez-moi les gens
C’est le pied, quand quelqu’un t’aime.
Et on peut rester là debout pour toujours,
Beau, calme, insouciant,
A regarder les gens défiler.
Où tout le monde va ? parce que tout le monde doit aller quelque part …
 А мне никуда не надо!
Стою, улыбаюсь, машины сигналят,
Поют,
Никуда не нужно!
Прохожие мимо…

Прохожие дружно
Идут…
Никуда не надо!

Стою, улыбаюсь, машины сигналят,
Поют,
Никуда не нужно,
Никуда не нужно!..

 Et moi je n’ai pas besoin d’aller quelque part!
Je me lève, je souris, les voitures klaxonnent,
Elles chantent
Pas besoin d’aller quelque part!
Passants passent à coté…

Les passants tous ensemble
vont …
Pas besoin d’y aller !
Je me lève, je souris, les voitures klaxonnent ,
Elles chantent
Pas besoin d’aller quelque part!
Pas besoin d’aller quelque part! ..